UMR 5189

Suivre l'actualité par flux RSS

Laboratoire HISOMA

Histoire et Sources des Mondes Antiques

image oiseau MOM

3e Séance Plan de gestion des données
Jeudi, 21. Juin 2018

Produire des données interopérables
Présentation des principes et enjeux de la gestion des données de la recherche. Nous définirons notamment quels sont les buts et
les caractéristiques d’un plan de gestion de données (ou Data Management Plan - DMP).
Marie Puren, ingénieur de recherche en humanités numériques à l’Inria. Membre des projets PARTHENOS et IPERION-CH (projets européens H2020)
- jeudi 21 juin 2018 - de 12h30 à 14h - salle 410 - MILC - 35 rue Raulin - Lyon 7e
- affiche (.pdf)
- programme 2018

Alors que l’Accès ouvert aux publications scientifiques paraît devenir omniprésent, l’ouverture des données de la recherche ne bénéficie pas encore de la même exposition. Pourtant, les publications et les données sont fortement liées entre elles, parce qu’il n’y a pas les résultats, présentés dans ces publications, reposent toujours sur des données de recherche. Par conséquent, si l’on souhaite pleinement ouvrir les publications scientifiques, il est nécessaire d’ouvrir également les données qui les sous-tendent.
Avec le mouvement grandissant en faveur de la Science ouverte, les institutions de recherche, les agences de financement de la recherche, et la société civile, incitent également les chercheurs à partager les données qu’ils produisent. Cette question devient
peu à peu cruciale pour la communauté scientifique, et pour les politiques de recherche, aussi bien au niveau national qu’international. Souvent perçu comme une contrainte, ce nouveau modèle d’ouverture offre pourtant des bénéfices directs aux acteurs de la recherche.

Durant ce séminaire, les participants auront un aperçu des principes et enjeux de la gestion des données de la recherche. Nous définirons notamment quels sont les buts et les caractéristiques d’un plan de gestion de données (ou Data Management Plan - DMP). Nous nous intéresserons aux outils mis en oeuvre pour aider les chercheurs à produire des données interopérables et réutilisables, et plus particulièrement au Standardization Survival Kit , développé dans le cadre du projet H2020 PARTHENOS.

Marie Puren est ingénieure de recherche en humanités numériques à Inria. Elle travaille pour les projets H2020 PARTHENOS et IPERION-CH. Elle est docteure en histoire de l’Ecole nationale des chartes et a obtenu un master en humanités numériques de ce même établissement. Elle enseigne les humanités numériques à l’Université Versailles-Saint-Quentin en Yvelines.

Logo université Lumière Lyon 2Logo CNRSLogo université Jean MonnetLogo ENS Lyon