UMR 5189

Suivre l'actualité par flux RSS

Laboratoire HISOMA

Histoire et Sources des Mondes Antiques

image oiseau MOM

ANDRE Laury

ANDRE Laury
Catégorie
Chercheur/enseignant-chercheur associé
Coordonnées

ENS Lyon

 

 

 

Thèse soutenue à HiSoMA

Formes et fonctions du paysage dans l'épopée hellénistique et tardive

Directeur de thèse

C. CUSSET et A. ROUVERET

Date soutenance
Samedi, 8. Décembre 2012

Résumé de la thèse

Notre travail se propose d'analyser les formes et les fonctions que peut revêtir le paysage dans un corpus de textes épiques posthomériques. Les Argonautiques d'Apollonios de Rhodes et leur réécriture tardive anonyme, les Argonautiques Orphiques, les Posthomériques de Quintus de Smyrne, la Prise d'Ilion de Triphiodore et les Dionysiaques de Nonnos de Panopolis nous offrent un champ d'investigation fructueux pour analyser les représentations littéraires du paysage de manière transhistorique. Nos textes opèrent une première transformation du paysage épique archaïque qui est d'abord l'image du monde avec laquelle il se confond (adéquation posée entre bouclier, île et monde) en détachant de cette équation le paysage pour lui conférer une plus grande autonomie. Le monde devient une mosaïque de paysages autonomes qui gagnent en épaisseur du fait qu'ils se chargent d'une dimension identitaire. La polymorphie du paysage donne alors sa texture mouvante au monde des Grecs : c'est la dimension plastique et artiste que le texte de poésie épique emprunte pour mettre en mots ces images du monde qui révèle les formes du paysage épique. Une diversité de schèmes paysagers émerge et ouvre l'intertexte littéraire à l'hétérogénéité des formes artistiques. De cette fusion de processus et de formes naît une singularité bien antique de perception et de traduction du paysage : la merveille. Paysage et merveille s'entremêlent étroitement au point de se substituer l'un à l'autre : c'est là une définition possible du paysage antique à partir de la période hellénistique. Mais le paysage ainsi identifié et construit appartient aussi au monde dont il contribue à imager la forme. Il est clairement localisé d'un point de vue géographique : image vivante d'une partie du monde, il lui offre son identité par ses caractéristiques topiques singulières. Il est une forme d'identification régionale et confine au vernaculaire. Le paysage devient un instrument de promotion intellectuelle et culturelle. Entre diversité formelle et singularité locale, le paysage voyage entre fiction et réel : ses modalités de construction empruntent au littéraire et à l'artistique et s'étendent ensuite grandeur nature. Le genre épique, marqué par l'intertextualité innovante, fait du paysage l'image même du processus de transposition et d'adaptation. Manifestation de l'exercice d'une subjectivité antique singulière puis collective, instrument de mesure du travail de l'imaginaire à l'œuvre dans les processus complexes de réception littéraire et culturelle, le paysage antique entre transmission et invention, s'ouvre à l'expérience quotidienne et sociale. Son existence antique est effective.

Publications

ARTICLES PUBLIÉS DANS DES REVUES À COMITÉ DE LECTURE 

Laury-Nuria ANDRÉ « Storm Landscape : from the reality effect to the moralized mimesis. The examples of Apollonius of Rhodes and Quintus of Smyrna. » in AITIA n°3, revue Internationale électronique, ENS éditions. À paraître 2012.

« Regard et représentation du paysage dans l'épopée grecque d'époque impériale : le cas des mirabilia », Revue Pallas, Presses Universitaires du Mirail, Toulouse.(À paraître en 2012).

« Le Jason d'Apollonios de Rhodes, un héros paysan ? Le problème du paysage de la plaine d'Aia (Argonautiques, Livre III) au regard du paysage de la plaine attique », in Gaia, Apollonios de Rhodes, Argonautiques, Livre III, Presses Universitaires de Grenoble.(À paraître en 2012).

« Paysage et espace antiques dans le cinéma contemporain : de l'esthétique de la ruine à sa résurrection virtuelle », Anabases n°14, Presses Universitaires du Mirail, Toulouse.(À paraître en 2012).(En collaboration avec Sophie Lécole-Solnychkine).

« Le palais d'Aiétès et son jardin chez Apollonios de Rhodes (Arg.III, v.194-252). Un exemple de paysage-palimpseste antique ? », AITIA n°2, revue Internationale électronique, ENS éditions.

Laury-Nuria ANDRÉ « L'escale à Cyzique (Apollonios de Rhodes, Les Argonautiques, I, 922-1152): Espaces phobiques, stéréotypes paysagers et transfiguration. », Rursus 5, revue en ligne de l'Université de Nice, 2010. http://rursus.revues.org/402

CHAPITRE D'OUVRAGE À COMITÉ DE LECTURE

2012. « From ancient geographers to the journey of the Argonauts : Ierne Island (Ireland), a landscape island between two worlds », in Marie Mianowski (Dir.), Irish Contemporary Landscapes in Literature and the Arts, Palgrave Macmillan, 2011.

2011. « La référence à l'Antique dans les jeux vidéo : paysages et structures mythologiques », in S. Rufat & H. Ter Minassian (Dir.), Les jeux vidéo comme objet de recherche, L>P/Questions théoriques, Diffusion Vrin, 2011, pp. 88-102.(En collaboration avec Sophie Lécole Solnychkine).

Logo CNRSLogo université Jean MonnetLogo ENS Lyon