UMR 5189

Suivre l'actualité par flux RSS

Laboratoire HISOMA

Histoire et Sources des Mondes Antiques

image oiseau MOM

GONCALVES Vincent

GONCALVES Vincent
Catégorie
Doctorant
Coordonnées

6 rue Cadets de la France Libre
69003 Lyon
Portable : 06 83 87 07 43
E-mail : vincent.goncalves[at]univ-lyon3[dot]Fr

Fonctions
  • Doctorant contractuel
  • Membre fondateur du laboratoire junior ERAMA
Thèmes de recherche
  • Occident tardo-antique (IVe-VIe s. ap. J.-C) : aspects politiques et sociaux
  • Loisirs et divertissements dans le monde romain
  • Correspondance tardo-antique
Directeur de thèse

Bernadette CABOURET LAURIOUX

Année première inscription en thèse
2011


Résumé de thèse

Cette thèse sur le loisir vise à déterminer quel juste emploi de son temps libre peut faire l'aristocrate et à analyser comment évoluent ses pratiques de distraction, dans un contexte politique et social renouvelé. Mode d'expression d'un rang autant que rite de sociabilité codifié, le loisir est bien souvent négligé dans l'étude de l'habitus aristocratique. Il revêt donc un intérêt particulier au cours de la grande transition socio-culturelle de l'Antiquité tardive en Occident (IVe-VIe s.).
La disparition du cadre politique multiséculaire qu'était l'Empire romain en Occident et la coexistence d'élites aux cultures différentes supposent des variations dans la définition même de la noblesse, ainsi que des modifications dans ses modes d'expression et d'auto-représentation. Ainsi la logique d'alternance entre otium et negotium propre au nobilis romain évolue.
Cette thèse, en analysant le rôle social et culturel du loisir au sein de l'aristocratie, portera un regard neuf sur les conséquences de cette rupture politique et analysera ses répercussions sous un angle singulier. On envisagera d'abord et avant tout le IVe siècle comme dernier siècle du système de l'otium classique, et le début des remises en cause induites par le christianisme et la détérioration du cadre politique et social. Le Ve siècle apparaît dès lors comme des périodes de transition et d'élaboration de nouvelles pratiques sociales. En ce sens, l'étude du loisir comme praxis nobiliaire réclame donc d'être poussée jusqu'au VIe siècle, afin de mieux mesurer l'émergence de nouvelles normes, et de dresser une synthèse de la culture ludique de cette « Antiquité dans le Moyen Âge ».

Activités d'enseignement 

Doctorant contractuel chargé de cours au sein de l'université Jean Moulin Lyon 3 :

- L1 (UEO transversale) : CM "Découverte de l'histoire ancienne". Thématique traitée : Pouvoir et souveraineté dans les sociétés antiques

- L2 (Histoire) : CM "Introduction à l'histoire ancienne". Thématique traitée : Culture(s) et société(s) de l'empire romain du Ier s. ap. J.-C.

- L3 (Histoire) : TD Antiquités nationales

- TD de préparation à l'agrégation d'histoire (question "Rome et l'Occident, IIe s. av. J.-C. - IIe s. ap. J.-C.") (2011-2012)

- Colles de préparation à l'agrégation (oral, épreuve hors programme)

Publications

- Aleae aut tesserae ? Les significations d'une opposition ludique dans la Rome d'Ammien Marcellin, Antiquité tardive (21), 2013 (sous presse)

- Otium et decus. Les contraintes du " devoir de loisir " dans les réseaux aristocratiques de l'Occident romain tardif (IVe - Ve s. ap. J.-C.), Revue des études tardo-antiques, 2013 (sous presse)

- Le tablier de Gruterus : jeu de faussaire ou jeu chrétien ? Réflexions autour d'une tabula lusoria tardo-antique (CIG, IV 8983) (en cours de publication)

Mots clés

Antiquité tardive, loisir, otium, élites

Logo CNRSLogo université Jean MonnetLogo ENS Lyon