UMR 5189

Suivre l'actualité par flux RSS

Laboratoire HISOMA

Histoire et Sources des Mondes Antiques

image oiseau MOM

Recherches sur la Béotie

L’épigraphie et l’histoire de la Béotie antique constituent depuis longtemps l’un des programmes de recherche du laboratoire HiSoMA. Cette recherche se fonde entre autres sur un important fonds d’archives actuellement conservé et valorisé au sein du laboratoire (Archives Paul Roesch). Elle s’insère dans le mouvement actuel de renouvellement des études béotiennes. Dans la continuité des travaux de Paul Roesch, et au sein du projet international de refonte du corpus des Inscriptiones Graecae VII (datant de 1892) sous l’égide du Collège de France et de la Berlin-Brandenburgischen Akademie der Wissenschaften, l’équipe lyonnaise est plus particulièrement chargée de l’édition du corpus des inscriptions de Thespies. Ce très riche corpus (plus de 1400 inscriptions) fera l’objet d’un travail collectif en collaboration avec le Centre Camille Jullian (MMSH Aix – UMR 7299), l’École Française d’Athènes ou l’Institut des Sciences de l’Antiquité et du Monde Byzantin de l’Université de Fribourg (Suisse).

Les archives de Paul Roesch sur la Béotie

Paul Roesch, directeur de recherche au CNRS et membre de l’Institut Fernand Courby, spécialiste d’épigraphie de la Béotie, est décédé en 1990. À sa mort, sa famille a fait don à l’Institut Fernand Courby de ses archives scientifiques.

Au cours des missions qu’il avait effectuées presque chaque année en Grèce entre 1960 et 1981, Paul Roesch avait rassemblé une documentation épigraphique considérable. Le laboratoire HiSoMA conserve aujourd’hui plus de 1200 estampages, quelque 3000 tirages et négatifs de photographies d'inscriptions, de paysages béotiens, mais aussi d'autres régions, des carnets de missions, des notes préparatoires à des ouvrages ou des articles publiés, ainsi que des textes en cours de rédaction et les dossiers préparatoires au corpus épigraphique de Thespies (IThesp), dont Paul Roesch préparait la publication.

Un projet de base de données et de numérisation des documents du fonds Paul Roesch (photographies, estampages et carnets de mission) a débuté en 2008, sous la direction scientifique d'Isabelle Pernin, maître de conférences à Aix-Marseille Université (Centre Camille Jullian, MMSH, Aix-en-Provence) et sous la direction technique d'Ange Hernandez (alors responsable du Service Image, MOM) et a débouché sur la réalisation d’un site web (Archives Paul Roesch). Les archives (carnets, estampages et photographies) ont été entièrement numérisées et ce portail permettra à terme la consultation de l’ensemble de la documentation rassemblée par Paul Roesch.

Inscriptions de Thespies

Les activités du laboratoire en Béotie se développent actuellement autour du projet de publication des inscriptions de Thespies.

La cité de Thespies a livré un des plus importants corpus d’inscriptions de Béotie. Ces inscriptions ont été publiées en 1892 par Wilhelm Dittenberger avec les autres inscriptions béotiennes dans le volume VII des Inscriptiones Graecae, qui ne recensait qu’un peu plus de 500 numéros identifiés comme étant des inscriptions de Thespies. Ce corpus, qui atteint aujourd’hui environ 1400 inscriptions, doit être mis à jour et augmenté des documents découverts depuis la fin du XIXe siècle pour qu’ils soient rassemblés et publiés.

Thespies, l'Hélicon et le Val des Muses
Thespies, l'Hélicon et le Val des Muses © Isabelle Pernin

Le projet repose sur des travaux antérieurs qui en faciliteront la réalisation. L’épigraphiste lyonnais Paul Roesch avait envisagé de publier le corpus de Thespies, mais son entreprise est restée inachevée à sa mort en 1990. On dispose néanmoins de ses archives (photographies, estampages et carnets) déposées au laboratoire HiSoMA de Lyon. Ces documents ont été numérisés et archivés dans une base de données qu'il est déjà possible d'interroger par le biais d'un portail web (Archives Paul Roesch). Il faut également signaler la publication en ligne, au format pdf, des dossiers de Paul Roesch, préparatoires à l’édition du corpus (IThesp).

La publication complète du corpus se fera par étapes successives dont les premières se déclinent en deux volets principaux : les actes de publics de la cité, d'une part, les poèmes épigraphiques et les signatures d'artistes, d'autre part.

Les actes publics de la cité

Responsable : Isabelle Pernin, maître de conférences, Aix-Marseille Université – Centre Camille Jullian UMR 7299 – MMSH Aix-en-Provence.

Les documents publics attestent l’existence de la cité de Thespies sur plus de huit siècles (Ve av. J.-C.–IIIe apr. J.-C.). Ils sont variés, même si les plus nombreux (une quarantaine) sont les décrets par lesquels la cité honore ses bienfaiteurs. On y trouve six documents comptables, financiers, huit inscriptions relatives à des contrats de location passés par la cité avec des particuliers pour des terres sacrées ou publiques ou encore sept documents enregistrant des actes d’affranchissements. On trouve également parmi les documents publics quatre listes de magistrats de la cité, précieuses pour la connaissance des institutions. La cité de Thespies a produit des documents administratifs en lien avec l’organisation fédérale que connut la Béotie, comme la quarantaine de catalogues militaires, plus ou moins bien conservés, qui recensent les éphèbes enrôlés chaque année dans l’armée fédérale. Enfin la cité a bien sûr transmis une série importante d’une quarantaine de documents en lien avec l’organisation des concours des Mouséia et des Érotidéia (règlements et listes de vainqueurs) qui se déroulaient au sanctuaire des Muses.

I. Thespies 52
Locations de domaines sacrés (I.Thespies 52) © Archives Paul Roesch/HiSoMA

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les poèmes épigraphiques et les signatures d’artistes

Responsable : Eleonora Santin, CR CNRS – HiSoMA – UMR 5189 MOM, Lyon.

Dans le cadre du programme Musa Epigraphica : nouvelles approches pour l'étude et l'édition de la poésie épigraphique grecque, Eleonora Santin prépare le corpus des épigrammes de la Béotie qui sera à terme diffusé sous la forme d’une édition numérique en ligne en libre accès. Elle se focalisera d’abord sur la documentation de Thespies. Cet ensemble de poèmes épigraphiques a été en grande partie documenté sur place par Paul Roesch (une trentaine d’inscriptions métriques sont attestées), mais nécessite de nouvelles vérifications. À ce titre Eleonora Santin sera associée au programme de refonte des Inscriptions de Thespies, où elle s’occupera des inscriptions métriques et des signatures d’artistes qu’elle souhaite traiter, pour l’ensemble de la Béotie (et de la Thessalie) dans un programme personnel intitulé L’auteur dans l’œuvre : signatures de poètes et de sculpteurs.

I. Thespies 341
Base portant la signature de Praxitèle (I.Thespies 341) © Archives Paul Roesch/HiSoMA

Logo CNRS    Logo université Jean Monnet  Logo ENS Lyon