UMR 5189

Suivre l'actualité par flux RSS

Laboratoire HISOMA

Histoire et Sources des Mondes Antiques

image oiseau MOM

De la Méditerranée à l’Océan Indien (6e siècle avant J.-C. - 6e siècle ap. J.-C.)

Axe C - Sociétes en mutation - Programme 5

Horn of Africa © wikimedia commons

La question des relations entre la Méditerranée et l’Océan Indien constitue depuis longtemps un domaine de recherche présent à la MOM. Dans les précédents programmes (2003-2005 ; 2006-2010), elle était en lien avec des chantiers archéologiques conduits dans le Golfe Arabo-Persique ainsi que dans le golfe du Bengale. Ce champ de recherches bénéficie de l'apport que constituent les travaux archéologiques importants (par exemple, les fouilles de Bérénice, de Khor Rori, d’Adoulis, des routes du désert oriental égyptien ...), auxquels s’ajoutent documents écrits nouveaux et importants (en particulier l'inscription de Farasan publiée par François Villeneuve). Par ailleurs, la thématique des connexions entre les mondes de la Méditerranéen et de l'océan Indien, de l’Antiquité à l’arrivée des Portugais au 16e siècle, a été grandement stimulée par le projet ANR MeDIan (« Les sociétés méditerranéennes et l’Océan Indien » - 2009-2013) dirigé par Didier Marcotte, dont HiSoMA a été l'un des quatre partenaires.

Le programme proposé dans le cadre d’HiSoMA (dir. Pierre Schneider, Université d'Artois) a pour cible l'océan Indien des Méditerranéens, celui qu'ils connaissaient – ou cherchaient à connnaître – et celui qu'ils pratiquaient. C'est une étude, dans la longue durée (du 6e siècle a.C au 6e siècle p.C.) des différentes formes de connexions reliant ces deux mondes – et ces deux "économies-mondes" – : circulation des hommes, des idées, des savoirs et des techniques ; échanges culturels et économiques ; présence et expression du contrôle politique de l'espace ; explorations et voyages  ; progrès des savoirs géographique et inventaire du monde etc. Ce programme, tout en s'appuyant sur les travaux, fondamentaux, accomplis par les archéologues, prend primordialement en compte la documentation écrite : épigraphique, papyrologique et littéraire. Ces sources, notamment celles de la dernière catégorie, offrent encore de nombreuses possibilités d'investigation, et une partie d'entre elles est encore sous-utilisée.TabulaPeutingerianaMuziris © wikimedia commons

L'un des grands objectifs de ce programme est le développement d'un répertoire des savoirs méditerranéens sur l'océan Indien. Il s'agit de constituer, sous forme d’une base de données, un corpus organisé, durable et évolutif des connaissances antiques sur les mondes de la mer Erythrée : géographie, ethnographie, ressources, échanges et produits échangés, histoire etc. Cette base de données bilingue (français/anglais) a vocation à être un outil de travail stockant durablement des savoirs pour les rendre accessibles sans restriction. Elle peut faire d'HiSoMA un point de référence pour la communauté des chercheurs concernés par le domaine de l'Océan Indien antique. Elle devra se développer sous une forme extensible et modulable, de façon que d'autres réalisations d'ampleur variée (bibliographies thématiques ; atlas informatisé ; notices synthétiques ; réserves documentaires ; images etc.) puissent y être adossées. Cette réalisation, complexe, repose sur l’étroite collaboration d'Emmanuelle Morlock (axe transversal : humanités numériques) et Pierre Schneider.

Le programme "Méditerranée – océan Indien" a vocation à se développer en collaboration étroite avec des partenaires engagés dans d'autres axes, en particulier :
• Bérangère Redon : projet de survey à Ptolémaïs des Chasses ; organisation de la conférence "Red Sea IX" (2019).
• Véronique Chankowski ; Jérôme Maucourant : questions économiques (productions, échanges à très longue distance, marchés, "globalisation").Dragons_Blood_Tree_Socotra_Island © wikimedia commons
•  Amorce de contact avec Arlo Griffiths (EFEO) pour une recherche commune sur les toponymes du littoral indien (sources grecques et sources indiennes)
•  Expérimentation de publication numérique avec une Anthologie des textes relatifs à l'océan Indien en collaboration avec Elysabeth Hue-Gay.

 Des projets en collaboration avec des partenaires extérieurs
au laboratoire sont déjà engagés :

• Jean Trinquier et Françoise Gury : programme de recherche autour
des objet de luxe importés de l'océan Indien (journées d'études
"Ex Oriente luxuria"). Prochaine journée prévue en 2017
(thème : le poivre).

D'autres sont en cours de développement avec :ArikameduRomanCeramic © wikimedia commons
Didier Marcotte (Université de Reims)
Grant Parker (Université de Stanford)
Jean-Marie Kowalski (Ecole navale)

Ces diverses actions pourront constituer le point de départ de partenariats donnant lieu à la constitution d'un réseau de laboratoires
de recherche tourné vers l'étude des mondes de l’océan Indien antique.

Logo CNRSLogo université Jean MonnetLogo ENS Lyon