UMR 5189

Suivre l'actualité par flux RSS

Laboratoire HISOMA

Histoire et Sources des Mondes Antiques

image oiseau MOM

Master Mondes anciens 2017-2018  

Coordinatrice de la mention : Bénédicte Delignon

Option Archéologie
Responsable pour Lyon 2 : Catherine Abadie-Reynal

Parcours/Option Histoire ancienne
Responsable pour Lyon 2 : Véronique Chankowski
Responsable pour Lyon 3 : Christian Bouchet
Responsable pour l’ENS de Lyon : Nicolas Richer

Parcours/Option Langues, littératures et civilisations anciennes
Responsable pour Lyon 2 : Gilles van Heems
Responsable pour Lyon 3 : Marie Ledentu
Responsable pour l’ENS de Lyon : Bénédicte Delignon

Secrétariats
Lyon 2 : Christelle Rizzo - bureau GR08 (rdc bâtiment Gaia, 86, rue Pasteur)
Lyon 3 : Histoire : Noémie Chombar
LLCA : Clémence Cremer - bureau Master (7, rue Chevreul – 69007 Lyon (1er étage)
ENS de Lyon : Aaouatif Boulegrouh - bureau D2-201 (Site Descartes – parvis René Descartes)

Mise en ligne : septembre 2017

Tronc commun (UE1A)

Certaines salles n’étant pas encore connues à ce jour, vous êtes invités à consulter l’affichage avant de vous rendre en cours (auprès des secrétariats à Lyon 2 et Lyon 3 ; dans le hall du bâtiment formation à l’ENS).

Chaque étudiant doit suivre 3 cours de tronc commun : le séminaire transversal (commun aux trois parcours/options) ; les deux cours ne correspondant pas à sa spécialité (ex. : un étudiant en histoire doit suivre un cours en archéologie et un cours en langues anciennes).
Chaque cours comporte 3 journées (voir programmes ci-dessous), qui sont obligatoires.
L’évaluation se fera sous la forme d’un écrit.

I- Histoire ancienne : « Cités et empires »

 1 - Méditerranée archaïque et classique : 22 septembre 2017 (ENS de Lyon, salle D2-002)
Journée organisée par C. Fauchon-Claudon
•    8h30-8h45 : Introduction générale sur la notion d’Empire.
•    8h45-10h45 : J.-L. Lamboley (Lyon 2), Athènes et son empire : démocratie et thalassocratie.
•    11h-12h : C. Fauchon (ENS Lyon), L'expansion de Rome du IIIe au Ier siècle av. J.-C. (1)
•    13h-14h : C. Fauchon (ENS Lyon), L'expansion de Rome du IIIe au Ier siècle av.J.-C. (2)
•    14h-16h : V. Hollard (Lyon 2), La méditerranée augustéenne.   
•    16h15-17h00    Conclusion.

2- Orient ancien et hellénistique : 29 septembre 2017 à Lyon 2, (salle : voir affichage)
Journée organisée par C. Abadie Reynal et V. Chankowski
•    8h30-9h : Introduction.
•    9h-10h45 : P. Abrahami (Lyon 2), L'empire néo-assyrien, du royaume à l'empire.
•    11h-12h45 : V. Chankowski (Lyon 2), L'Orient de l'époque classique à la construction des royaumes hellénistiques, jusqu'à la provincialisation romaine.
•    14h-15h45 : C. Abadie Reynal (Lyon 2), Les fondations hellénistiques.
•    16h-17h : Conclusion et discussion.

3- Rome et ses voisins : 6 octobre 2017 – matin à Lyon 3 (salle : voir affichage) – Après-midi à l’ENS de Lyon (salle D2-020).
Journée organisée par B. Cabouret.
•    8h 30 Introduction : B. Cabouret
•    9h-10 h : P. Faure, Les Bataves et Rome : guerre et identité
•    10h30-11h45 : G. Van Heems, Les Etrusques et Rome
•    14h-16 h : Agnès Groslambert : Rome et les Berbères
•    16h15 : conclusions : B. Cabouret.

II- Langues anciennes

 1-    Écriture de l’histoire : 13 octobre 2017 (Lyon 2, salle : voir affichage)
Journée organisée par S. Gioanni.
•    9h30-10h55 : P. Brillet (Lyon 2), Épopée et histoire en Grèce ancienne.
•    11h00-12h25 : G. Van Heems (Lyon 2), Écrire l’histoire de la Rome des premiers siècles : la « fabrique » d’une histoire impossible.
•    14h00-15h25 : M. Ledentu (Lyon 3), L’histoire à Rome : un genre littéraire ?.
•    15h30-16h55 : S. Gioanni (Lyon 2), Histoire et hagiographie tardo-antiques : le désir d'apostolicité des églises dalmates.

2- Supports et transmission : 20 octobre 2017 (ENS de Lyon, salle D2-002)
Journée organisée par G. van Heems.
•    9h-9h30 : G. van Heems (Lyon 2), Introduction.
•    9h30-11h15 : M. Brunet (Lyon 2), Les supports.
•    11h30-13h15 : B. Bureau (Lyon 3), Qu'est-ce qu'un texte antique ?
•    14h15-16h : P. Paré (Lyon 3), Le livre imprimé.
•    16h-17h : Table ronde conclusive.

3- Multilinguismes (journée linguistique) : 27 octobre 2017 (Lyon 3, salle : voir affichage)
Journée organisée par I. Boehm.
•    9h30 : Introduction : C. Nicolas (Lyon 3), Lorsque des langues se rencontrent : les phénomènes de contact entre les langues.
•    10h30 : P. Abrahami (Lyon 2) : Diversité linguistique et multilinguisme dans le Proche Orient cunéiforme.
•    14h : G. van Heems (Lyon 2) : Bilinguisme étrusco-latin et passage de l’étrusque au latin en Étrurie.
•    15h30 : I. Boehm (Lyon 2) : Bilinguisme latin-grec et multilinguisme dans l’Empire romain aux premiers siècles de notre ère.
•    17h : Conclusions : I. Boehm

III- Archéologie, Villes et territoires

 La « ville » antique n’est pas une forme aussi évidente qu’il n’y paraît si l’on en juge par les interrogations et parfois les débats qui portent régulièrement sur sa définition. Du Proche-Orient à l’Extrême Occident, on s’interroge toujours sur les combinaisons de critères qui permettent de conférer à certaines agglomérations le statut de « ville » polarisant un territoire de taille très variable. Cet espace est lui-même souvent structuré par des réseaux d’agglomérations diverses, certaines de nature urbaine, qui mènent aux limites plus ou moins nettes de la zone d’attractivité générée par la ville.
Le séminaire sera constitué par une suite d’exposés portant sur l’épicentre du phénomène urbain - le Proche-Orient et l’Égypte -, sur le principal vecteur de diffusion du monde de vie urbain en Méditerranée - le Monde Grec – et sur la réception du modèle urbain par les populations protohistoriques barbares d’Europe occidentale. L’approche sera orientée vers la question des « entrées », dans les territoires eux-mêmes, mais aussi dans les agglomérations qualifiées, à tort ou à raison, de « villes ».

1-    Frontières, marges et confins : 10 novembre 2017 (Lyon 2, salle : voir affichage)
Journée organisée par C. Abadie-Reynal.
•     10 h- 11h 45 : F. Perrin (Lyon 2), Les sanctuaires frontaliers et grottes-sanctuaires des zones de confins : le cas de Marseille.
•     13 h- 14h 45 : H. Wurmser (Lyon 2), Frontières et confins d'un territoire grec : le cas de Latô.
•     15h – 16h 45 : C. Abadie-Reynal (Lyon 2), La frontière dans le monde romain d'Orient : le cas de Zeugma.
•    17h-17h30 : C. Abadie-Reynal. Conclusions 

2-    Accès à la ville et aux territoires : 17 novembre 2017 (Lyon 3, salle : voir affichage)
Journée organisée par F. Perrin.
•    9h-11h : F. Perrin (Lyon 2), Introduction : « Ouverts-Fermés : portes et passages dans la Protohistoire et l’Antiquité ».
•    11h-13h : P. Abrahami (Lyon 2), Les portes urbaines en Mésopotamie.
•    14h-16h : V. Chankowski (Lyon 2), Portes et entrées dans les villes de l'Orient grec : les enjeux économiques du contrôle et de la circulation.
•    16h-17h : F. Perrin, Conclusion.

3-    Urbanisme : 24 novembre 2017 (ENS de Lyon, salle D2-002)
Journée organisée par H. Wurmser.
•    Horaires : 8h-12h ; 14h-17h.
•    Intervenants : H. Wurmser (Lyon 2) ; A. Borlenghi (Lyon 2) ; F. Perrin (Lyon 2).
•    Sujet : La journée sera centrée sur les questions d'urbanisme dans l'antiquité. Elle débutera par une large introduction sur l'histoire du phénomène urbain, son développement, notamment par le biais de la colonisation grecque, et les différences entre urbanisme et urbanisation. Elle se poursuivra, à l'aide d'exemples, par l'évocation de la gestion politique et économique des villes aux époques hellénistique et impériale (objectifs et moyens administratifs de la gestion urbaine), ainsi que par la description de sociétés urbaines bien documentées. Elle se terminera par une heure de conclusions.

IV- Séminaire transversal, « L’individu »

Le séminaire méthodologique s’articule autour d’une question qui permet de mettre l’accent sur la diversité des sources. Le thème retenu cette année est « l’individu ». Le séminaire comporte 3 journées, qui sont obligatoires. Les enseignants des 3 établissements et des 3 parcours (Lettres classiques, Histoire ancienne et Archéologie) y contribuent, de manière à croiser les approches, ainsi que les aires géographiques et chrono-culturelles.

1 - Individu et communautés : 1er décembre 2017 (Lyon 2, salle : voir affichage)
Journée organisée par J.-L. Lamboley.
• Horaires : 9h30-17h.
J.-L. Lamboley (Lyon 2) : introduction.
N. Richer (ENS de Lyon) : « Individu et communautés dans le monde grec archaïque et classique ».
•    Deux autres interventions à préciser.
J.-L. Lamboley : conclusion.

2 - Représentation de soi dans la littérature et les arts figurés : 8 décembre 2017 (Lyon 3, salle : voir affichage)
Journée organisée par M. Ledentu.
• 9h-9h30 : M. Ledentu (Lyon 3) : présentation de la journée
• 9h30-11h30: B. Delignon (ENS de Lyon) : « La représentation de soi dans la poésie érotique latine: une forme d'expression personnelle? »
•  13h30-15h30 : P. Faure (Lyon 3), « Inscriptions, images et représentation de soi dans le monde romain. »
•  15h30-17h30: S. Estiot (Lyon 2), « La représentation de l'empereur dans le discours monétaire. »

3 - Religion et individus : dialoguer avec les dieux, 15 décembre 2017 (ENS de Lyon, salle D2-002)
Journée organisée par N. Richer.
• 9h30-11h45 : L. Pantalacci, « Les modes de communication des Égyptiens avec le monde divin au Nouvel Empire (ca. 1550-1050 av. n.è.). »
• 12h45-15h00 : N. Richer, « Les échanges entre les hommes et les dieux dans le monde grec archaïque et classique. »
• 15h15-17h30 : R. Loriol, « Communiquer avec les puissances divines à Rome : pratique individuelle ou communautaire ? »
• 17h30-17h45 : N. Richer, L. Pantalacci, R. Loriol : conclusion.

Séminaires de recherche en archéologie

Semestres impairs (septembre - décembre 2017)

1) Archéologie orientale

  • Responsable : M. Casanova (Lyon 2)
  • Horaire : Mercredi, 10h-11h45
  • Lieu : Université Lyon 2 (salle : voir affichage)

Programme : à préciser.

2) Villes capitales de l’Égypte ancienne

  • Responsable : L. Pantalacci
 (Lyon 2)
  • Horaire : Mercredi, 12h-13h45
  • Lieu : Université Lyon 2 (salle : voir affichage)
  • Évaluation :
    M1 : contrôle continu : écrit+oral sur tout le semestre ; 2e session : oral        
    M2 : examen terminal : un oral

Cette année, le séminaire s'intéressera aux grandes villes de l'Égypte pharaonique. Pour les capitales successives de la vallée du Nil et du Delta (Hiéraconpolis, Abydos, Memphis, Thèbes, Amarna, Tanis), on étudiera l'historiographie des sites, l'histoire et le développement des fouilles anciennes et récentes, de façon à faire le point sur les connaissances actuelles et à dégager quelques traits dominants de l'urbanisme égyptien ancien.

3) Le monde grec : la céramique grecque de l’époque géométrique à l’époque hellénistique

  • Responsable : C. Abadie-Reynal 
(Lyon 2)
  • Horaire : Mercredi de 14 à 16 h
  • Lieu : Université Lyon 2, salle GR13
  • Évaluation : contrôle continu : oral ; 2ème session : oral

Le séminaire permettra une initiation à l’évolution de la céramique grecque, que ce soit pour la typologie ou l’iconographie, ce qui permettra aux étudiants de disposer des connaissances de base pour utiliser ces éléments-dateurs en contexte de fouille. Les problèmes de production des céramiques et de leur commercialisation seront aussi abordés.  

4) Archéologie de la vie économique. La production et les transformations de produits alimentaires.

Séminaire thématique commun aux différentes périodes

  • Responsable : L. Pantalacci
  • Horaire : mardi de 16h à 17h45
  • Lieu : université Lyon 2, salle GR13
  • Évaluation : Examen Terminal-oral

Thème 1. Rites et croyances

26/09 : Qu'est-ce que le fait religieux ?,  Sophie de Beaune
03/10 : Indices préhistoriques des prémices de la religion, Sophie de Beaune
10/10 : Que peut-on dire du fait religieux au Néolithique (Proche-Orient, Europe ?), E. Thirault
17/10 : Matériaux précieux et divinités dans le Cimetière Royal d’Ur (Irak) au 3e millénaire av. J.-C., M. Casanova
24/10 : De la religion gauloise au culte gallo-romain, M. Poux
07/11: Rites et liturgie au Moyen-Âge, A. Baud

Thème 2. Production et transformation alimentaires

Cette seconde partie du séminaire partagé continuera à explorer le thème de l'économie telle que les vestiges matériels permettent de la reconstituer, dans différentes aires chrono-culturelles dans lequelles on dispose souvent aussi de sources écrites : Proche-Orient, Égypte, Grèce, monde celte, Orient romain. Les séances de cette année seront consacrées aux activités de production alimentaire (agriculture, élevage) et aux artisanats/industries de transformation de ces produits de consommation courante (cuisine, boulangerie et brasserie, boucherie, etc…). Les données conservées portent aussi bien sur les produits traités et les méthodes, outils et technologies de transformation, que sur les aménagements architecturaux spécifiques dans lesquels se déroulaient ces activités.

14/11: Introduction à la thématique - L’exemple de l’économie des céréales en Égypte, L. Pantalacci
21/11: Les activités de brasserie au Proche-Orient d'après la documentation cunéiforme et l'archéologie, P. Abrahami
Pour les séances suivantes, jours et créneaux à confirmer avec l'enseignant.e
Semaine du 28/11: L'élevage et la consommation de viande dans la Grèce ancienne, C. Abadie-Reynal
Semaine du 05/12: Architecture et cuisine dans le monde romain d'Orient, C. Abadie-Reynal
Semaine du 12/12: Boissons, viandes et céréales I, F. Perrin
Semaine du 19/12 : Boissons, viandes et céréales II, F. Perrin

5) Archéologie romaine et gallo-romaine

  • Responsable : M. Poux
  • Horaire : Jeudi, 10h-11h45
  • Lieu : Université Lyon 2 (salle : voir affichage) - programme : à préciser

6) Protohistoire européenne

  • Responsables : F. Perrin et E. Thirault
  • Horaire : à préciser
  • Lieu : Lyon 2, Berges du Rhône (salle : voir affichage)

- Semaines 1 à 6 : Les groupes sociaux celtiques : porteurs de bouclier et femmes de pouvoir dans l'Europe des Ages des Métaux " (F. Perrin).

De l'âge du Bronze à la fin de l'âge du Fer, les élites masculines s'affichent avec des panoplies guerrières dans lequel le bouclier jour un rôle bien particulier comme en témoignent nombre de représentations, notamment la statuaire. A partir de l'étude en cours de la fameuse statue de Mondragon (Musée Calvet d'Avignon), le séminaire abordera la question des phénomènes d'héroïsation dans la Protohistoire occidentale. Parallèlement, la question de la place originale occupée par certaines femmes barbares au sein des sociétés des Ages des Métaux (chefs de guerre, devineresses, arbitres) sera posée au regard des situations connues dans le monde classique, en confrontant données archéologiques et textuelles.

Évaluation : examen terminal : oral ; 2ème session : oral
Semaines 7 à 12 : titre à préciser (E. Thirault)
Évaluation : à préciser

Séminaires de recherche en épigraphie

Semestres impairs (septembre - décembre 2017)

1) Épigraphie grecque I

  • Responsable : M. Brunet (Lyon 2)
  • Horaire : Mardi de 12h à 13h45
  • Lieu : Université Lyon 2 (salle : voir affichage)
  • Évaluation : contrôle continu

Les inscriptions monumentales comme dispositifs de communication dans la Grèce antique.

Après une introduction mettant en place les savoirs fondamentaux de l’Épigraphie grecque (histoire de la discipline, outils de travail, spécificités éditoriales), ce séminaire permettra aux étudiants de s’initier à l’étude des inscriptions grecques afin de mettre en lumière tout l’intérêt de cette documentation à l’intersection de la philologie, de la linguistique, de l’histoire et de l’archéologie.
L’étude d’exemples précis permettra de construire une typologie générale des catégories de textes, ainsi que des lieux et modalités d’exposition, des dispositifs graphiques et des circonstances d’usage, qui conduisent à caractériser la Grèce antique comme une culture de l’« écriture spectaculaire utilisée à des fins de communication publique ».
Ce séminaire s’adresse à des étudiants de tous les parcours (Lettres, Histoire, Archéologie) ayant la maîtrise de la langue grecque, aussi bien qu’à des débutants. Il est aussi conçu comme une initiation aux Humanités numériques appliquées au domaine spécifique de l’épigraphie grecque. À ce titre, un atelier de formation (en français) à EpiDoc, système standard permettant de réaliser une publication numérique de textes et inscriptions antiques, sera proposé en complément du séminaire à la fin du semestre.

2) Épigraphie latine

  • Responsable : P. Faure (Lyon 3)
  • Horaire : Jeudi de 10h à 12 h
  • Lieu : Lyon 3, CEROR, salle 404

Le cours propose à la fois une initiation et un perfectionnement en épigraphie latine, ainsi qu’un apprentissage de la démarche de recherche épigraphique et historique. De ce fait, les étudiants auditeurs pourront non seulement parfaire leur connaissance de la discipline, mais aussi acquérir et développer les automatismes nécessaires à une activité de recherche autonome.
Les hommages, dédicaces et épitaphes analysés, découverts dans différentes régions de l’empire romain (Gaule narbonnaise, Afrique du nord et provinces danubiennes notamment), porteront aussi bien sur le pouvoir impérial, l’armée romaine, les élites sénatoriales et équestres, que sur les populations plus humbles et leurs pratiques, funéraires et religieuses notamment.
Les textes choisis (en tenant compte également, et autant que faire se peut, des sujets de recherche et des centres d’intérêt des étudiants eux-mêmes) permettront d’ancrer l’étude dans des contextes géographiques et culturels précis, et dans une perspective chronologique couvrant près de trois cents ans d’histoire romaine.

Bibliographie sommaire : Ouvrages d’initiation à l’épigraphie
- LASSERE (J.-M.), Manuel d’épigraphie romaine, 2 vol., Picard, Paris, 2011 (3e éd.).
- REMY (B.) et KAYSER (F.), Initiation à l’épigraphie grecque et latine, Paris, 1999.
- CORBIER (P.), L’épigraphie latine, Paris, 1998.
Pour se repérer dans les éditions d’inscriptions :
- BERARD (F.) et alii, Guide de l’épigraphiste. Bibliographie choisie des épigraphies antiques et médiévales, éd. de l’ENS, Paris, 2010 (4e éd.).

Semestres pairs (janvier - avril 2018)

3) Épigraphie grecque II (M1)

  • Responsable : V. Chankowski (Lyon 2)
  • Horaire : Vendredi de 14h à 15h45
  • Lieu : Université Lyon 2 (salle : voir affichage)
  • Évaluation : contrôle continu.

Les inscriptions grecques comme source pour l’histoire des sociétés.

Dans la continuité du premier semestre, ce séminaire permettra aux étudiants d’entreprendre l’exploitation de corpus documentaires en épigraphie grecque et d’en acquérir les méthodes d’analyse. En travaillant à la fois sur le déchiffrement et l’édition d’inscriptions, mais aussi sur des corpus épigraphiques publiés, on abordera l’étude méthodologique de phénomènes de société qui ne peuvent être traités de manière complète qu’en intégrant l’apport des sources épigraphiques : cultes et rituels, place des femmes dans la société, idéologie civique et démocratie, etc.
Dans une perspective de méthode, l’étude précise de l’organisation de plusieurs corpus épigraphiques thématiques permettra également de construire une réflexion, dans la continuité du premier semestre, sur ce que serait l’apport d’une édition numérique par rapport aux éditions actuelles.
Ce séminaire s’adresse à des étudiants de tous les parcours (Lettres, Histoire, Archéologie) ayant la maîtrise de la langue grecque, aussi bien qu’à des débutants. Il est recommandé d’avoir suivi le séminaire du premier semestre.

4) Épigraphie latine

  • Responsable : P. Faure 
(Lyon 3)
  • Horaire : Jeudi de 10h à 12 h
  • Lieu : Université Lyon 3, 18 rue Chevreul, salle 404

Le cours propose à la fois une initiation et un perfectionnement en épigraphie latine, ainsi qu’un apprentissage de la démarche de recherche épigraphique et historique. De ce fait, les étudiants auditeurs pourront non seulement parfaire leur connaissance de la discipline, mais aussi acquérir et développer les automatismes nécessaires à une activité de recherche autonome.
Les hommages, dédicaces et épitaphes analysés, découverts dans différentes régions de l’empire romain (Gaule narbonnaise, Afrique du nord et provinces danubiennes notamment), porteront aussi bien sur le pouvoir impérial, l’armée romaine, les élites sénatoriales et équestres, que sur les populations plus humbles et leurs pratiques, funéraires et religieuses notamment.
Les textes choisis (en tenant compte également, et autant que faire se peut, des sujets de recherche et des centres d’intérêt des étudiants eux-mêmes) permettront d’ancrer l’étude dans des contextes géographiques et culturels précis, et dans une perspective chronologique couvrant près de trois cents ans d’histoire romaine.

Bibliographie sommaire : Ouvrages d’initiation à l’épigraphie
- LASSERE (J.-M.), Manuel d’épigraphie romaine, 2 vol., Picard, Paris, 2011 (3e éd.).
- REMY (B.) et KAYSER (F.), Initiation à l’épigraphie grecque et latine, Paris, 1999.
- CORBIER (P.), L’épigraphie latine, Paris, 1998.
Pour se repérer dans les éditions d’inscriptions :
- BERARD (F.) et alii, Guide de l’épigraphiste. Bibliographie choisie des épigraphies antiques et médiévales, éd. de l’ENS, Paris, 2010 (4e éd.).

Séminaires de recherche en histoire ancienne

Semestres impairs (septembre - décembre 2017)

1) Orient romain, pouvoir et territoire

  • Responsable : C. Fauchon-Claudon (ENS de Lyon)
  • Horaire : Mardi de 16h à 18h
  • Lieu : ENS de Lyon, voir le calendrier pour les salles
  • Évaluation : validation du séminaire par un compte-rendu de lecture (10 000 signes = 4 pages maximum)  sur une série d’articles ou un ouvrage proposé. La dernière séance du séminaire sera consacrée à une discussion animée par les étudiants autour de leur compte-rendu de lecture.
  • Calendrier des séances et salles : le 19/09 en D2-109 ; le 26/09 en D2-002 ; le 03/10 en D2-002 ; le 10/10 en D2-002 ; le 17/10 en D2-002 ; le 07/11 en D2-115 ; le 14/11 en D2-002 ; le 21/11 en D2-002 ; le 28/11 en D2-002 ; le 05/12 en D2-115 ; 12/12 en D2-110 ; le 19/12 en D2-115 ; le 09/01 en D2-002 (en cas de remplacement d’une séance)

Le séminaire porte sur l’Orient romain depuis l’époque tardo-hellénistique jusqu’à l’époque tardo-antique. La thématique retenue pour cette année s’articule plus spécifiquement autour des grands sanctuaires tardo-antiques, qu’il s’agisse de sanctuaires païens ou de sanctuaires chrétiens. Que deviennent les grands sanctuaires de l’Antiquité classique à l’époque tardive ? Les sanctuaires chrétiens entrent-ils en concurrence avec ces sanctuaires plus anciens ? Obéissent-ils à des logiques fondamentalement différentes ? Les séances aborderont des thématiques variées (les principes d’organisation, les défis logistiques, la frontière entre sacré et profane…) à partir de cas concrets (Pergame, Qalat Seman, Resafa…) Plusieurs séances aborderont des questions de méthodologie de la recherche.  Une séance sera spécifiquement dédiée à une discussion animée par les étudiants autour de publications récentes sur le sujet. Ce séminaire est ouvert à tous !

2) Polémos et stasis en Grèce archaïque et classique (M2)

  • Responsable : C. Bouchet 
(Lyon 3)
  • Horaire : mercredi de 10h à 12h
  • Lieu : Lyon 3, CEROR salle 404
  • Calendrier des séances : 13/09, 20/09, 27/09, 04/10, 11/10, 18/10, 25/10, 08/11, 15/11, 22/11, 29/11, 4/12.

  • Évaluation : examen terminal oral

Le séminaire, organisé en douze séances de deux heures, se propose d’explorer les définitions et les déroulements des guerres grecques, ainsi que la manière dont les sources antiques les ont présentées, racontées et, plus rarement, analysées. Ces conflits peuvent être internes aux cités grecques, voire au monde grec (staseis) ou externes (polemoi). Le séminaire portera essentiellement sur les périodes archaïque et classique, en partant des épopées homériques pour aller, via les historiens grecs, jusqu’aux discours et plaidoyers des orateurs du IVe s.
 Les séances feront alterner l’exposé magistral, l’analyse de sources et la lecture critique d’études modernes.

3) Histoire de Sparte à l'époque archaïque et à l'époque classique

  • Responsable : N. Richer 
(ENS de Lyon)
  • Horaire : Mercredi de 14h00 à 16h00
  • Lieu : ENS de Lyon (salle : voir affichage)
  • Calendrier : 20/9, 27/9, 4/10, 11/10, 18/10, 25/10, 08/11, 15/11, 22/11, 29/11, 06/12, 13/12.
  • Évaluation : Examens oraux.

L'histoire de Sparte à l'époque archaïque et à l'époque classique revêt une valeur exemplaire. La cité est renommée pour avoir vu, à l'époque archaïque, la mise au point d'un système novateur, fondé sur un équilibre entre les acteurs politiques, de telle sorte qu'elle a alors échappé à tout intermède tyrannique.
Après une efflorescence matérielle et artistique remarquable, Sparte connaît un temps d'austérité dans la seconde moitié du VIe siècle. La contrepartie de la tension imposée au corps civique est l'affirmation de la puissance militaire de la collectivité, dans le Péloponnèse et au-delà. Mais la diminution progressive des effectifs civiques impose des réorganisations successives de l'armée, discernables dans une documentation particulièrement riche en la matière. Le IVe siècle met à jour les ressorts essentiels d'une collectivité qui peine à admettre son abaissement relatif.

Bibliographie préliminaire : Edmond LÉVY, Histoire politique et sociale de Sparte (jusqu'à la domination romaine), Paris, Seuil, collection "Points", 2003.

4) Histoire grecque : analyse des sources iconographiques en histoire ancienne. (M1)

  • Responsable : J.-L. Lamboley 
(Lyon 2)
  • Horaire : Mercredi de 14h-15h45
  • Lieu : Lyon 2 (salle : voir affichage)
  • Évaluation : les étudiants devront eux-mêmes, à la fin du cours, dans le cadre d’un exposé à deux ou trois, présenter oralement une étude de cas.

Les résultats d’apprentissages attendus permettront de répondre à une question méthodologique : comment l’historien de l’antiquité doit-il utiliser les sources iconographiques et quelles informations peut-il en espérer ? A la fin du séminaire l'apprenant sera capable de :
1. Se débarrasser de l’idée que les images permettent d’illustrer ce que nous apprenons par les textes.
2. Comprendre comment une image est construite et être capable d’analyser sa logique figurative.
3. Contextualiser la production d‘une image.
4. Comprendre qu’une image est conditionnée par son support.
5. Comprendre que l’image ne se contente pas de reproduire le visible, mais qu’elle peut donner accès à l’invisible.
6. Maîtriser le vocabulaire spécifique à l’iconographie.

Compétences génériques induites :
Etre capable de communiquer les connaissances et les raisonnements qui les sous-tendent à des publics de spécialistes et de non-spécialistes de façon claire et non ambiguë. Développement du goût pour l’analyse et la recherche de documents figurés. Capacité de travailler en groupe.

Méthodes d’enseignement : présentation d’une grille d’analyse puis études de cas couvrant toutes les techniques de productions d’images (peintures, mosaïques, sculptures, monnaies etc…) et sur toutes les périodes (de l’époque mycénienne à la période hellénistique). Au début du cours l’enseignant présente seul les études de cas, puis petit à petit il fait intervenir les étudiants dans le cadre d’un dialogue interactif.

5) Voyager dans l’Antiquité tardive. Motifs, moyens et conditions des déplacements dans l’Empire romain tardif.

  • Responsable : B. Cabouret (Lyon 3)
  • Horaire : Mercredi 14h-16h
  • Lieu : Lyon 3 (CEROR, salle 404)

Programme à préciser. 

6) Histoire du monde romain : le culte impérial (M2)

  • Responsable : J. Dalaison (Lyon 2)
  • Horaire : Jeudi 12h-13h45
  • Lieu : Lyon 2 (salle : voir affichage)
  • Évaluation : exposé au cours du semestre

Ce séminaire de Master 2 sur le culte impérial portera essentiellement sur l’Asie mineure. Après une présentation du contexte historique, géographique et administratif dans lequel prend place ce phénomène, nous étudierons le culte impérial en général, avant de voir les spécificités de cette pratique dans le monde oriental et micrasiatique. À travers des synthèses d’ouvrages récents sur le sujet et en s’appuyant sur des exemples précis, nous envisagerons le culte impérial, tant à l’échelon civique qu’au niveau fédéral des koina.

7) L’Afrique romaine, des origines à l’établissement des cités et provinces (M2)

  • Responsable : A. Groslambert (Lyon 3)
  • Horaire : Jeudi de 14h à 16h (Attention : 1er cours : le 14 septembre)
  • Lieu : Université Lyon 3 (CEROR, salle : voir affichage)
  • Évaluation : Examen oral

L’Afrique romaine est devenue célèbre par ses écrivains d’abord, tels Apulée, Tertullien, s.Cyprien et s. Augustin, mais aussi par ses vestiges archéologiques majestueux à Carthage, Djemila, Timgad ou Volubilis. Par ailleurs, il faut souligner que nous disposons de nombreuses sources sur l’Afrique du Haut–Empire, sources tant archéologiques, que littéraires et épigraphiques. Cette période fut une période faste pour l’Afrique romaine. Nous étudierons l’histoire des ses provinces, son organisation, l’administration, les relations entre gouvernants et gouvernés, les cités mais aussi la vie agricole assez bien documentée.


Semestres pairs (janvier - avril 2018)

8) Sociétés et sociabilités dans les sociétés antiques du pourtour méditerranéen

  • Responsable : C. Fauchon-Claudon (ENS)
  • Horaire : 4 journées d’atelier le lundi de 10h à 13h et de 14h à 17h.
  • Lieu : ENS de Lyon (salle : voir le calendrier des journées)
  • Calendrier des journées et salles :  le 08/01 en D2-121 le matin et  en D2-002 l’après-midi ; le 12/02 en D2 109 et en D2 102 ; le 05/03 en D2 109 et en D2 110 ; le 09/04 D2-109 et en D2-110.
  • Évaluation : la validation du séminaire se fait sur la base d’une participation active aux 4 journées d’atelier et d’une présentation/compte-rendu de lecture à effectuer lors de l’une des 4 journées de l’atelier. Ce compte-rendu pourra prendre la forme d’un « billet » référencé dans le Carnet Hypothèses (https://hospitam.hypotheses.org/) du projet HospitAm (Hospitalité dans l’Antiquité Méditerranéenne). 

Le séminaire propose 4 journées de réflexion autour du thème des « Sociétés et de la sociabilité dans l’Antiquité méditerranéenne ». Les ateliers s’organisent de la manière suivante : 10h-11h : actualité bibliographique autour du thème de la journée ; 11h-13h discussion animée par les étudiants autour d’une publication récente. 14h-17h : intervenants extérieurs. Les interventions visent à faire dialoguer un spécialiste de l’Antiquité avec un spécialiste d’autres périodes ou d’autres champs disciplinaires (sociologue, géographe, politologues, etc..).
Le programme précis des 4 journées est en cours de définition mais les thématiques suivantes seront envisagées : hospitalité et mobilités contraintes et/ou forcées ; exil et asile ; tourisme et hospitalité.

9) Histoire du monde hellénistique. Territoires et communautés d’Asie mineure et d’Anatolie (M1)

  • Responsable : V. Chankowski 
(Lyon 2)
  • Horaire : Jeudi de 14h à 15h45
  • Lieu : Université Lyon 2 (salle : voir affichage)
  • Évaluation : exposé au cours du semestre

Les communautés d’Asie mineure et d’Anatolie, envisagées dans une relative longue durée que permet la documentation, présentent une grande diversité qui rend compte aussi des bouleversements successifs qu’ont connus ces territoires : en contact avec la Grèce égéenne dès l’époque perse, intégrés progressivement dans les royaumes hellénistiques en cours d’élaboration après les conquêtes d’Alexandre le Grand, dotés parfois de statuts particuliers par la volonté des rois, constitutifs des provinces de l’empire après la conquête romaine, les territoires des cités et des communautés (militaires, villageoises, sacerdotales) d’Asie mineure et d’Anatolie se prêtent à une analyse d’histoire économique, sociale et institutionnelle. Nous disposons d’une documentation abondante et diversifiée, en grande partie épigraphique, qui permet d’étudier la manière dont les communautés ont organisé leur insertion dans des territoires devenus de plus en plus complexes : exploitation et accroissement des ressources, mais aussi diplomatie active envers les pouvoirs royaux, évolutions urbaines, intégration de nouvelles populations, gestion des crises, modèles de développement des sociétés, politiques économiques.
Nous analyserons, par des études de cas, ces différents aspects, à travers des sources archéologiques mais aussi et surtout à travers la documentation épigraphique particulièrement riche pour l’Asie mineure et l’Anatolie. Ces documents seront abordés en grec et en traduction.
La connaissance du grec n’est pas nécessaire pour suivre ce séminaire, mais il est vivement recommandé de suivre au premier et au second semestre le cours d’épigraphie grecque.

10) Rois et tyrans en Grèce (VIIIe-IVe s. av. J.-C.) (M1)

  • Responsable : C. Bouchet 
(Lyon 3)
  • Horaire : Mercredi – 10h-12h
  • Lieu : Université Lyon 3 (salle : voir affichage)
  • Évaluation : examen oral terminal.

Le séminaire abordera la question de la royauté (monarchie ou dyarchie) pour la distinguer de la tyrannie grecque.

Séminaires de recherche en langues et littératures anciennes

Semestres impairs (septembre - décembre 2017)

1) Littérature latine tardive. Écriture, réseaux et religion épistolaires dans l’Italie ostrogothique (début VIe siècle)

  • Responsable : S. Gioanni (Lyon 2)
  • Horaire : Mardi de 10h à 11h45
  • Lieu : Université de Lyon 2 (salle : voir affichage)
  • Évaluation : un exposé ou un travail écrit.

L’intérêt renouvelé pour l’épistolographie latine a favorisé la redécouverte des correspondances d’Ennode et de Cassiodore : ces deux auteurs issus de l’ancienne aristocratie impériale sont liés à la cour de Ravenne à divers titres. Ennode, né vers 473, diacre de Milan, évêque de Pavie et défenseur zélé des papes Symmaque et Hormisdas, fut en relation constante avec la cour du roi Théodoric dont il écrivit un célèbre panégyrique. Cassiodore, né vers 485, questeur du Palais, maître des offices et préfet du prétoire, fut la plume et la voix du roi lui-même. Les Epistulae privées de l’un et les Variae officielles de l’autre, qui sont différentes par leurs fonctions et par leurs formes, comptent parmi les rares sources de l’Italie théodoricienne. On y retrouve, du moins pour les deux premières décennies du règne, de nombreux destinataires, réseaux et thèmes communs. Leur style lui-même fait de ces deux auteurs les parangons de la « langue de pourpre », la rhétorique éblouissante – dans tous les sens du terme – du pouvoir suprême. Bien qu'il n’existe aucun échange entre les deux hommes, leur « religion épistolaire » construit une géographie culturelle, sociale et politique qui transcende les frontières et qui joua un rôle déterminant dans l’Italie du VIe siècle.

2) L’homilétique de langue grecque au IVe siècle

  • Responsable : C. Broc-schmezer (Lyon 3)
  • Horaire : Mardi de 16h à 18h
  • Lieu : Université Lyon 3 (salle : voir affichage)
  • Évaluation : examen terminal oral

Après la présentation générale des Homélies sur Jean, de Jean Chrysostome, et la présentation synthétique des cinq premières homélies qui ont été effectuées l'année dernière (et dont le contenu sera rappelé en première séance), nous poursuivrons cette année le travail en variant l'exercice : il s'agira d'analyser en détail la sixième homélie en voyant quel type de difficultés elle présente, et à quels outils il est possible de recourir pour les élucider. Ce sera ainsi une autre manière d'aborder la mystérieuse question des grandes séries exégétiques qui occupe la recherche chrysostomienne depuis plusieurs années.
 
Bibliographie :
Rudolf Brändle, R Johannes Chrysostomus. Bischof-Reformer-Märtyrer, trad. fr.,Jean Chrysostome (349-407): christianisme et politique au IVe siècle, Paris, Cerf, 2003.
P. Allen, W. Mayer, "Chrysostom and the preaching of homilies in series: A new approach to the twelve homilies In epistulam ad Colossenses (CPG 4433)”, Orientalia Christiana Periodica 60 (1994) p. 21-39.

3) Littérature grecque tardive et byzantine

  • Responsable : J. Schneider (Lyon 2)
  • Horaire : Mercredi de 12h à 13h45
  • Lieu : Université Lyon 2 (salle : voir affichage)
  • Évaluation : un travail écrit (assidus et DA)

Le genre épistolaire.

Ce séminaire de littérature grecque tardive et byzantine sera principalement consacré au genre épistolaire, un genre abondamment pratiqué pendant toute la période byzantine, qui illustre la permanence de la tradition littéraire antique mais aussi nous informe, autrement que les ouvrages proprement historiques, sur les préoccupations quotidiennes et privées des érudits byzantins. Nous étudierons principalement des lettres de Jean Tzetzès, un savant polygraphe du douzième siècle ; mais, en fonction des curiosités des participants, il est possible de lire aussi des lettres d’autres auteurs. Les textes seront proposés en grec, avec une traduction française qui est un document de travail, à améliorer et à commenter au cours du séminaire. Cependant la familiarité des érudits byzantins avec la littérature grecque antique ne se comprend que si l’on prend en compte le soin avec lequel des copistes professionnels, ou les érudits eux-mêmes, ont recopié inlassablement de nombreuses œuvres antiques, de sorte que quelques séances du séminaire seront consacrées à la lecture de quelques pages de manuscrits.

Orientation bibliographique :
E. Crisci et P. Degni, La scrittura greca dall’Antichità all’epoca della stampa, Roma, 2011
H. Hunger, Die hochsprachliche profane Literatur der Byzantiner, München, 1978.
G. Karlsson, Idéologie et cérémonial dans l’épistolographie byzantine : textes du Xe siècle analysés et commentés, Uppsala, 1959

4) Hyperdonat

  • Responsables : B. Bureau (Lyon 3) et C. Nicolas (Lyon 3)
  • Horaire : Jeudi 08-10h
  • Lieu : Université Lyon 3 (salle : voir affichage)

Ce séminaire est composé de deux volets, qui peuvent être suivis séparément pour ceux qui choisissent le séminaire en auditeur/auditrice libre. Pour ceux qui veulent le valider, il faut suivre impérativement les deux volets
1. Un atelier de traduction de commentaire antique, animé par C. Nicolas.
2. Un atelier numérique, animé par B. Bureau : visualiser des variantes textuelles et construire un apparat numérique, questions de méthode et de pratique.
L’édition critique traditionnelle (Budé, Teubner, etc.) repose en partie sur les contraintes inhérentes à la présentation matérielle d’un livre. Ces contraintes peuvent être contournées par le numérique, qui possède lui aussi ses propres contraintes.  Dans ce séminaire, on partira de la pratique de la préparation d’une édition critique numérique (avec un outil mis au point par nos soins et qui sera fourni aux participants) et on verra :
1.comment tirer pleinement partie des options de visualisation pour exploiter le maximum de données sur les textes,
2.comment relier ces éléments d’édition à d’autres éléments (annotation du texte de type notes, commentaires, index, etc.).
Le but n’est pas de fournir un enseignement magistral, mais de réfléchir ensemble à des problèmes et à leurs possibles solutions. Aucun prérequis technique n’est nécessaire. Il suffit d’avoir envie de s’initier et d’être prêt à discuter sur ces questions qui engagent en réalité la manière dont on met à disposition (des chercheurs, du grand public, des étudiants…) les textes anciens.

5) Mélange des genres et/ou innovation littéraire dans l’Antiquité tardive : le cas de la poésie chrétienne latine.

  • Responsable : B. Bureau (Lyon 3)
  • Horaire : Jeudi 12h-14h
  • Lieu : Université Lyon 3 (salle : voir affichage)
  • Évaluation : examen terminal oral.

A la suite de Jacques Fontaine, on parle souvent pour la poésie latine tardive de "mélange des genres", mais cette appellation n'est ni très exacte, ni suffisante pour décrire ce qui se produit en particulier dans le domaine de la poésie chrétienne. En effet, pourquoi et comment adapter à la pensée chrétienne des formes et des contenus qui n'ont pas été pensés pour elle? Peut-on imaginer de christianiser Virgile, Lucain, Horace ou Stace? voire Térence ou Juvénal? Peut-on imaginer de croiser St Augustin et Martial, la Bible et Ovide? Un saint est-il une variante chrétienne d'Enée ou de Pompée? Peut-on faire de la théologie en vers horatiens? Aussi étrange que cela puisse paraître pour nous, c'est bien ainsi que se pose la question de l'émergence d'une poésie latine chrétienne de type classique entre 330 et 550, poésie qui deviendra ensuite les "classiques" pour tous les auteurs du Moyen Age.
On étudiera comment la poésie chrétienne s'approprie les genres antiques (épopée, satire et élégie essentiellement), mais aussi comment elle en brouille les limites à la fois en les mélangeant, mais aussi en les emplissant d'un contenu nouveau venu de son propre univers culturel.  L'enjeu est bien de comprendre le mécanisme de remplacement culturel qui va faire qu'en 200 ans la poésie, objet de suspicion et de rejet en milieu chrétien, va non seulement s'y faire admettre et s'y développer, mais encore changer les points de référence culturels, en renvoyant dans la littérature antique les "classiques", qui deviennent témoins culturels d'une époque révolue, en créant un nouveau "canon" culturel qui restera en vigueur jusqu'à la Renaissance et plus tard même dans certains milieux.

6) Linguistique comparée des langues indo-européennes

  • Responsable : I. Boehm (Lyon 2)
  • Horaire : Jeudi de 18h à 19h45
  • Lieu : Université Lyon 2, salle : voir affichage.
  • Évaluation : Un exposé oral ou écrit (assidus et DA)

Le séminaire est organisé en deux volets :

a- questions de sémantique et de lexicologie : questions de vocabulaire des langues indo-européennes, centré sur les vocabulaires spécialisés des domaines de la biologie humaine, animale et végétale, en lien avec les programmes de l’axe A du laboratoire HiSoMA. L’examen approfondi d’un corpus sélectionné permettra d’observer certains principes fondamentaux à l’œuvre dans le développement du vocabulaire et en quoi ils peuvent être révélateurs d’une variété de conceptions de la constitution et du fonctionnement du vivant dans l’Antiquité.
Les thématiques abordées en 2017-2018 seront orientées sur les principes fondamentaux de création lexicale dans les langues indo-européennes dans les champs sémantiques de la botanique et de l’anatomie humaine et animale.
b- présentation d’une langue indo-européenne ancienne : le vieux-perse. Présentation du fonctionnement grammatical et lexical, lecture de textes simples (fournis en séminaire) présentés dans leur contexte socio-culturel et historique, et observation des écarts dans le domaine du vocabulaire botanique et anatomique (humain et animal) avec grec et latin.
Le séminaire est ouvert aux étudiants de toutes les options du master Mondes anciens ainsi qu’aux étudiants du master Sciences du Langage et aux étudiants du master Archéologie, sciences pour l’Archéologie.

Semestres pairs (janvier - avril 2018)

7) La mémoire culturelle sous le Principat : les grands hommes de la République dans la poésie augustéenne.

  • Responsable : M. Ledentu (Lyon 3)
  • Horaire : Mardi 8h-10h (S2)
  • Lieu : Université Lyon  (salle : voir affichage)
  • Évaluation : examen terminal oral

Auguste récupéra les grandes figures historiques de la Rome républicaine afin de se présenter lui-même comme leur continuateur et, ce faisant, draper ainsi son gouvernement de la toge républicaine, la res publica restituta. Le forum d’Auguste avec ses statues de summi uiri en fut une illustration majeure. A ces exempla statufiés correspondaient les catalogues énumératifs des héros romains que dressèrent les poètes (Virgile, Properce, Horace, Ovide, Manilius) : ils avaient essentiellement pour but de proposer des exemples politiques ou moraux, puisés dans le répertoire national.
Problématique majeure dans les études récentes sur le principat augustéenne, la question de la mémoire culturelle et de sa construction dans les textes littéraires sera au coeur de ce séminaire qui alternera mises au point théoriques et bibliographiques et études de textes (sur édition bilingue).

Bibliographie indicative
Jan Assmann, La mémoire culturelle. Écriture, souvenir et imaginaire politique dans les civilisations antiques (Trad. Diane Meur), Paris, 2010.
J.-M. David, « Les  enjeux  de  l’exemplarité à la  fin  de  la  République  et  au  début du principat », dans Valeurs  et  mémoire  à Rome. Valère Maxime ou la vertu recomposée, Paris, 1998, p. 9-17.
Alan Gowing, Empire and Memory: the representation of the Roman Republic in Imperial Culture, Cambridge University Press, 2011.

8) Mythe et historiographie

  • Responsable : P. Jouanna (Lyon 3)
  • Horaires : mardi 14h-16h
  • Lieu : Université Lyon 3,  salle : voir affichage.
  • Évaluation : examen terminal oral

« Mythe » et « histoire » : les Modernes ont longtemps appliqué au monde grec ancien l’interprétation, à leurs yeux universelle, de ces deux concepts qui renvoyaient à deux façons contradictoires de voir le monde, le mythe étant défini comme une fiction irrationnelle fruit de l’imagination collective et l’histoire comme une vérité objective résultat d’une enquête rationnelle. C’est précisément ce cadre interprétatif qui est à l’origine de la vulgate selon laquelle la pensée grecque a évolué Vom Mythos zum Logos (Du mythe à la raison) pour reprendre le titre fameux de l’ouvrage de Wilhem Nestle paru en 1940 et qui a fait de Thucydide le premier historien. Cette analyse est aujourd’hui largement remise en cause, comme le montre le titre de l’ouvrage de Richard Buxton (1999) From Myth to reason ? avec son point d’interrogation significatif.
Dans la perspective de ces débats, le séminaire s’intéressera particulièrement au statut du mythe dans l’historiographie grecque, depuis le Vème siècle avec Hécatée, Hérodote et Thucydide, jusqu’à l’époque romaine avec Diodore, Strabon, Denys d’Halicarnasse et Pausanias.
Une bibliographie sera distribuée lors de la première séance.
Le cours alternera mises au point théoriques, études de textes (sur édition bilingue), synthèses, comptes rendus critiques de bibliographie. 

9) L’oulipisme antique. Les jeux littéraires à contrainte textuelle forte.

  • Responsable : C. Nicolas (Lyon 3)
  • Horaire : jeudi 12h-14h
  • Lieu : Université Lyon 3 (salle : voir affichage)
  • Évaluation : examen terminal oral.

L'acrostiche, le lipogramme (dont Georges Perec a écrit le chef-d’œuvre avec La Disparition), le poème figuré (dont les fameux Calligrammes d'Apollinaire sont un représentant moderne) et bien d'autres techniques développées par l'OuLiPo (Ouvroir de Littérature Potentielle) autour de Raymond Queneau, sont connues de l'antiquité gréco-romaine et ont été pratiquées dans les deux langues. On s'intéressera à ces textes (presque tous perdus) et aux contraintes qui les sous-tendent.
On prendra comme fil rouge un curieux traité en latin d'un moine du XIVe s. Christanus Campililiensis (ou Christianus de Campo Liliorum ou Christan de Lilienfeld), intitulé Tractatus de versibus où sont listés de nombreux types de vers acrobatiques à contrainte forte, avec des exemples curieux qui témoignent d'une pratique scolaire ancienne de poétique "oulipienne" (par anticipation).

10) Lire et commenter Virgile dans l’Antiquité

  • Responsable : D. Vallat (Lyon 2)
  • Horaire : jeudi de 14h à 15h45
  • Lieu : Université Lyon 2 (salle : voir affichage)
  • Évaluation : un exposé ou un travail écrit (assidus et DA)

Pendant tout l’Empire, les Romains – poètes, intellectuels, amateurs, grammairiens ou élèves – ont lu Virgile et se sont imprégnés de son œuvre. Mais ils ont aussi commenté le diuinus poeta à différents niveaux, et nous examinerons comment Virgile a été compris et exploité, dans quels contextes et dans quels buts, en particulier dans les littératures dites « secondaires ». Après un aperçu des critiques des premiers temps, on s’intéressera aux grandes études tardo-antiques sur Virgile, comme le commentaire de Servius ou l’analyse de Claude Donat, et à leur rôle dans la pédagogie et la transmission des savoirs jusqu’au Moyen Âge. On se penchera également sur les réemplois de Virgile en littérature « scolaire » (pastiches, themata, loci, centons).

11) Séminaire en langue étrangère : anglais - English for Classics

  • Responsable : P. Luccioni (Lyon 3)
  • Horaire : jeudi 14h-16h
  • Lieu : Université Lyon 3 (salle : voir affichage)
  • Évaluation : contrôle continu.

This seminar aims mainly at giving the students a better command of the English language, considering they will have to read (and, possibly, to write) English texts in the course of their studies. We shall read every week articles or extracts from books about Classics, which have been hailed as landmarks in their field. We shall also read English (or American) poetry which drew its inspiration from "the glory that was Greece/ and the grandeur that was Rome", in order to increase our understanding of the evolution of the Classical tradition in English speaking countries. The students will have to present (orally and in written form) a shorter essay about a work/study of their choice.

12) Histoire de la langue grecque : grec mycénien et grec homérique

  • Responsable : I. Boehm (Lyon 2)
  • Horaire : jeudi de 18h à 19h45
  • Lieu : Université Lyon 2 (salle : voir affichage)
  • Évaluation : un exposé oral ou écrit (assidus et DA)

Le séminaire sera organisé en deux volets :

a- initiation à la langue grecque mycénienne : morphologie, phonétique, syntaxe, système graphique, en relation avec la langue homérique. Aucun niveau préalable en grec n’est exigé !
b- sémantique et lexicologie, en connexion avec les travaux de recherche dans le laboratoire HiSoMA sur les textes techniques et la naissance des sciences exactes dans l’Antiquité : à partir des témoignages dans les tablettes en linéaire B mises en connexion avec les premiers textes alphabétiques grecs, on s’intéressera en particulier aux développements des vocabulaires « spécialisés », en connexion avec le vocabulaire de la botanique et de la zoologie.
Le séminaire est ouvert aux étudiants de toutes les options du master Mondes anciens ainsi qu’aux étudiants du master Sciences du Langage et aux étudiants du master Archéologie, sciences pour l’Archéologie.

13) La poésie augustéenne face à ses modèles grecs : entre tradition et innovation

  • Responsables : C. Cusset (ENS), B. Delignon (ENS)
  • Horaire : second semestre – voir calendrier
  • Lieu : ENS de Lyon (salle : voir affichage)
  • Calendrier : le 9/02 de 9h30 à 17h : journée 1 – en mars (date à préciser) de 9h30 à 17h, journée 2 – le 23/03 après-midi : lecture des Métamorphoses d’Ovide – le 24 mars matin : matinée Ovide – date à définir : spectacle et rencontre autour d’Ovide.
  • Évaluation : contrôle continu. On évaluera les productions des deux après-midis de travaux pratiques et l’on tiendra compte de la participation aux deux manifestations culturelles.

Ce séminaire prendra la forme de deux journées d’études et de la participation à deux manifestations en lien avec la thématique étudiée : le Festival Européen du Latin et du Grec, avec une lecture publique des Métamorphoses et une matinée Ovide ; un spectacle sur Ovide présenté par les étudiants de Lausanne, suivi d’une rencontre avec les acteurs et le metteur en scène. Les journées d’études seront organisées en deux temps : une matinée de conférences ; un après-midi de travaux pratiques, organisés et orchestrés par C. Cusset et B. Delignon.
-    Le 9/02 - Journée 1 : représentation et modalités de l’innovation littéraire dans la poésie latine : le rôle des modèles hellénistiques. 
F. Klein et S. Clément-Tarantino (Lille 3) :  poètes néotériques et modèles hellénistiques.
J.-C. Jolivet (Paris-Sorbonne) : Ovide et les grammairiens d’époque hellénistique. 
-    Journée 2 : les mètres chantés dans la poésie latine : un défi pour l’imitatio ?
N. Le Meur (Paris-Ouest-Nanterre) et O. Thévenaz (Lausanne) : les mètres chantés de la lyrique grecque et leur adaptation dans la lyrique « sans musique » d’Horace.
C. Mauduit (ENS-Paris) et P. Paré-Rey (Lyon 3) : les mètres chantés dans la tragédie grecque et dans la tragédie latine.

Séminaires HiSoMA et IRAA (MOM)

Peuvent également être validés, dans le cadre du master Mondes anciens, tous les séminaires de la Maison de l’Orient et de la Méditerranée. Ce sont des séminaires de laboratoire, c’est-à-dire des séminaires ouverts aux chercheurs et aux étudiants. Certains sont annuels, mais ont généralement lieu une fois par mois et correspondent donc, en volume horaire, aux autres séminaires.

Séminaires HiSoMA (Histoire et Sources des Mondes antiques)

1) Séminaire de patristique

  • Axe A - responsable : C. Broc-Schmezer (PR - Lyon 3)
  • Horaire : une fois par mois le jeudi de 14h30 à 16h30
  • Lieu : Institut des Sources Chrétiennes, 22 rue Sala, Lyon 2e


Le séminaire de patristique est organisé par C. Broc-Schmezer (Université Lyon 3), B. Bureau (Université Lyon 3), A. Canellis (Université de Saint-Etienne) et S. Gioanni (Université Lyon 2)
Au cours de l'année 2017-2018, le séminaire de patristique poursuivra sa réflexion sur la construction de l'autorité et de l'argument patristiques. Réunissant des linguistes, des littéraires, des philologues, des historiens et des théologiens, il abordera des questions relatives aux doctrines, aux œuvres, aux genres littéraires et aux manuscrits patristiques. Une place importante sera accordée à l'origine de la notion de « Pères » : qui commence à parler de « Pères (de l'Église) » ? Dans quel contexte et pour en faire quoi ? Cette enquête, qui cherche à croiser les différentes langues de la littérature patristique (grecque, latin, syriaque, etc...), essaiera de comprendre pourquoi on a eu besoin de cette nouvelle catégorie d'autorité à côté de l'Écriture et des conciles, pourquoi on lui donne le nom de « Pères », et en quoi ce facteur nouveau a modifié les règles du travail théologique. Une attention particulière sera également portée au contexte de production des textes patristiques, à leur transmission, à leur réception et à leurs usages, de l'Antiquité tardive jusqu'à l'époque moderne.

2) Nommer les hommes dans les mondes anciens

L’intérêt de l’onomastique pour les spécialistes des mondes anciens n’est plus à démontrer : phénomène à la fois universel – puisque toutes les sociétés, quelles que soient les aires chronologiques et culturelles concernées, sont confrontées au besoin de nommer des individus, qu’ils soient humains ou non – et éminemment variable dans l’espace et dans le temps, le nom de personne offre un accès privilégié à l’histoire, en particulier sociale, des peuples de l’Antiquité, voire, dans le cas de Restsprachen telles que celles de l’Italie ou de l’Espagne préromaines, constitue l’un des seuls matériaux linguistiques disponibles. Partant du principe que le nom propre est une source historique à part entière, aussi riche en informations que n’importe quel autre type de source écrite, ce séminaire entend, dans une approche comparative, montrer combien l’étude des noms de personne laissés par les sociétés anciennes peut rassembler tous les spécialistes des sciences de l’Antiquité, de l’historien au linguiste, du philologue au littéraire, du latiniste à l’égyptologue.
Les étudiants du master Mondes Anciens peuvent suivre et valider le séminaire dans le cadre de leur M1 ou de leur M2. L’évaluation consistera à proposer des contenus en lien avec les séances du séminaires pour le site HiSoMA.

3) L'Atelier des poètes

L'Atelier des poètes est un séminaire consacré à des questions de poétique grecque ou latine. Ouvert aux chercheurs et à tous les étudiants, il permet d’aborder diverses thématiques : réflexions sur un genre, sur les conditions de performance, sur des interactions entre genres différents ou sur la méthodologie. Il sera question cette année, entre autres, de l’oulipisme des Anciens, de poésie augustéenne, d’Euripide, de comédie grecque et latine.

4) Sociétés méditerranéennes en mutation. Actualités des terrains et méthodes

5) Biblindex : Séminaire de recherche sur la réception patristique des Écritures


Objectifs et compétences à acquérir : Initiation à la complexité de l’histoire textuelle des Ecritures ; initiation à la recherche en exégèse patristique.
Pré-requis : La connaissance du latin et du grec est souhaitable, mais non indispensable pour suivre le séminaire. Les traductions des textes étudiés seront fournies par les intervenants. Les repères historiques, géographiques et théologiques donnés par les cours de patrologie de licence sont supposés acquis.
Moyens pédagogiques : Chaque séance est animée par un spécialiste invité différent, bibliste ou patristicien, qui donne une conférence d’environ 1h15, en analysant de façon développée des exemples précis fournis sur exemplier. La discussion qui suit est l’occasion d’approfondir certains points ou d’ouvrir la réflexion par des comparaisons avec d’autres corpus.
Contenus / plan du cours :
Le séminaire accompagne le développement du projet Biblindex, index en ligne des citations et allusions bibliques dans la littérature chrétienne de l'Antiquité et du Moyen Age (http://www.biblindex.org), porté par l'Institut des Sources Chrétiennes depuis 2006. Son but est d’appréhender la diversité des recours patristiques à l'Ecriture : exégèse spirituelle des commentaires, argumentation des traités apologétiques, réflexions philologiques sur le texte biblique et sa transmission, etc.
Le programme complet et à jour est disponible sur le carnet de recherches de Biblindex,
Évaluation :  L’assiduité au séminaire sera prise en compte dans l’évaluation. Sera également demandé un travail de recherche sur l’interprétation patristique d’une péricope, réalisé en utilisant Biblindex : il prendra la forme d’une note de synthèse d’une quinzaine de pages et d’une présentation orale lors de la dernière séance du séminaire.

Bibliographie

6) Regards croisés sur le monde indien, I - Les sources de l'histoire ancienne de l'Inde

  • Responsable : A. Griffiths (Directeur d’Études, EFEO)
  • Horaire : lundi de 16h à 18h – 1er semestre
  • Lieu : Lyon 3, CEROR, 18 rue de Chevreul, 4ème étage (salle : voir affichage)

Le but de ce séminaire est de présenter les principaux types de sources pour l’histoire de l’antiquité du monde indien, et d’esquisser une approche qui se veut comparatiste entre ces sources et celles disponibles à l’historien du monde méditerranéen (surtout les sources grecques). Nous présenterons d’abord les cadres géographique et linguistiques de l’histoire indienne, et consacrerons ensuite quelques séances à diverses catégories de sources (monnaies, sceaux, inscriptions, textes littéraires). Le séminaire se focalisera ensuite sur le texte de l’Arthaśāstra, célèbre manuel sanskrit de gouvernance. Des extraits concernant la vie économique dans l’Inde ancienne seront lues de façon croisée avec des passages comparables de l’historiographie grecque, pour aborder le problème d’un comparatisme historique des mondes anciens.

7) Regards croisés sur le monde indien, II - Réseaux d’échange et modes d’acculturation (Ier millénaire de n.è.)

  • Responsable : A. Griffiths (Directeur d’Études, EFEO)
  • Horaire : lundi de 16h à 18h – 2er semestre
  • Lieu : Lyon 3, CEROR, 18 rue de Chevreul, 4ème étage (salle : voir affichage)

Poursuivant le questionnement comparatiste du séminaire tenu au premier semestre, nous nous tournons maintenant vers les problématiques de la délimitation culturelle de l’antiquité « indienne », de la diffusion culturelle au sein du monde indien, et des réseaux d’échange dont ce monde faisait partie au premier millénaire de notre ère. Sans ignorer les échanges avec l’occident, notamment le commerce avec l’empire romain, nous insisterons plus particulièrement sur les échanges avec l’aire connue de nos jours comme l’Asie du Sud-Est.  Nous tenterons de montrer que l’étude de l’acculturation entre l’Asie du Sud-Est et le sous-continent indien est indissociable de celle des processus d’acculturation au sein même du sous-continent indien. Les diffusions d’une langue (le sanskrit) et de deux religions (hindouisme et bouddhisme) constitueront des éléments clés dans la discussion.

D’autres séminaires du laboratoire sont ouverts aux étudiants de Master à titre d’auditeurs libres. Se reporter au site internet du laboratoire

Séminaire IRAA  (Institut de Recherche sur l’Architecture antique)

1) L’architecture hellénistique

Responsable : Jean-Charles Moretti (DR – CNRS)
Horaire : jeudi de 10 h à 11h 45 (semestre 1, du 12 octobre au 14 décembre)
Lieu : Maison de l'Orient et de la Méditerranée, 4ème étage, salle Reinach

Durant l'époque hellénistique, soit entre la fin du IVe et la fin du Ier s. av. J.-C., l'architecture grecque devient la principale référence pour tous les constructeurs dans le monde méditerranéen et dans les vastes territoires orientaux conquis par Alexandre le Grand. Des techniques de construction, des modes d'ornementation et des types d'édifices dérivés de l'architecture classique sont partout adoptés et souvent adaptés à des besoins locaux. De nouvelles formes architecturales font aussi leur apparition ou connaissent un développement jusque là inédit : édifice publics, comme le portique, le bouleutèrion, le gymnase, le théâtre et les remparts, ou édifices privés puisque l'habitat connaît alors une monumentalisation sans précédent. Le séminaire comportera des séances dédiées aux matériaux et aux techniques de construction, à l'ornementation architecturale, à l'organisation et au financement des chantiers, aux différents types monumentaux et enfin aux formes de compositions qui ont caractérisé l'architecture hellénistique. Les différences qui ont alors existé entre les régions et les royaumes où elle s'est développée seront aussi évoquées. Le séminaire sera accompagné d'une initiation pratique au croquis coté et à la description architecturale.


Cours de langues anciennes autres que le latin et le grec classiques

1) Akkadien

  • Responsable : P. Abrahami
  • Lieu : Lyon 2 ; salle : voir affichage.

- Akkadien 1 : débutants : 1er semestre, jeudi 16h-17h 45 ; campus Berges du Rhône. Début des cours : le 28 septembre.
Évaluation : contrôle continu.
- Akkadien 2 : 2nd semestre, jeudi 16h-17h45 ; campus Berges du Rhône.
Inscriptions royales et choix de textes littéraires paléo-babyloniens
Évaluation : contrôle continu.

2) Égyptien hiéroglyphique niveau 1

- semestre 1 : le mercredi 18h-19h45, Lyon 2, salle : voir affichage.
- semestre 2 : le mercredi 18h-19h45, Lyon 2, salle : voir affichage.
Évaluation : CC écrit sur tout le semestre. Pas de 2e session.

3) Hébreu biblique : initiation

  • Responsable : D. Gonnet (IR associé HiSoMA)
  • Lieu : Institut des Sources Chrétiennes, 22 rue Sala, Lyon 2e

- niveau 1 : mercredi 18h15-19h45 (à partir du 4 octobre)
- niveau 2, même horaire (à partir du 24 janvier).
L’hébreu qui est une langue d’une grande logique permet un accès assez rapide à la lecture de la Bible dans le texte. Après l’apprentissage des caractères, nous pouvons déjà en lire des passages. La méthode comprend exercices et corrigés.
Renseignements

4) Langue latine médiévale

  • Responsable : M. Pauliat (ENS de Lyon)
  • Lieu : ENS de Lyon, salle D2-102.
  • Horaire : Semestre 1, le mercredi de 17h30 à 19h30.
  • Evaluation : Traduction d'un texte inédit (date à déterminer).

Titre du cours : Aspects de la transmission et de la réception de l'antiquité au Moyen-Âge.
Pré-requis : Des connaissances en latin sont préférables, mais le cours est ouvert à tout étudiant intéressé, y compris s'il débute en latin.
Descriptif : Le Moyen-Âge a reçu de l'Antiquité des éléments tant linguistiques (le latin en occident, le grec en orient) que culturels et littéraires, qu'il a lui-même transmis, après les avoir augmentés ou transformés. L'objectif de ce cours est donc double : d'une part, étudier la langue latine médiévale comme la langue « vivante » d'une culture vivante, spécialement dans les particularités qui l'éloignent de la langue latine classique ; d'autre part, délimiter certaines des étapes qui ont marqué la transmission de la littérature et de la culture antique durant ces quelques mille ans. Les textes traduits durant le cours, d'époques différentes (du VIIe au XIVe s.) et de genres littéraires variés (hagiographie, exempla, manuels scolaires, documents juridiques) illustreront certains aspects de ce processus de transmission.

5) Sanskrit : initiation

  • Responsable : Christine Chojnacki
  • Lieu : Lyon 3
  • Jour et horaire à définir en fonction des contraintes des étudiants intéressés.

Contacter C. Chojnacki

6) Sumérien

L’enseignement du sumérien est dispensé dans le cadre du diplôme universitaire en assyriologie et archéologie du Proche-Orient ancien (DU2A). Il est ouvert aux étudiants du master Mondes anciens.

- Sumérien 1 : débutants

  • Responsable : S. Witzig
  • Lieu : Lyon 2, campus Berges du Rhône ; salle : voir affichage.
  • Horaire : 1er semestre, jeudi 18h-19h45. Début des cours : le 28 septembre.
  • Évaluation : contrôle continu.

- Sumérien 2 :

  • Responsable : P. Abrahami
  • Lieu : Lyon 2, campus Berges du Rhône ; salle : voir affichage.
  • Horaire : 2nd semestre, jeudi 18h-19h45.
  • Évaluation : contrôle continu.

Inscriptions royales, hymnes et textes de la pratique de la période d’Ur III (2100-2000 av. J.-C.)

7) Syriaque : initiation

  • Responsable : D. Gonnet (IR associé HiSoMA)
  • Lieu : Institut des Sources Chrétiennes, 22 rue Sala, Lyon 2e
  • Horaire :
    - niveau 1 : jeudi 18h15-19h45 (à partir du 12 octobre)
    - niveau 2, même horaire (à partir du 25 janvier).

Le syriaque s’est développé dès le IIe siècle à partir de l’araméen. Il s’est développé jusqu’en Chine. Il est au carrefour des civilisations grecque et arabe. Il a une riche littérature et de nombreuses traductions du grec. Nous l’aborderons par la lecture de récits. J’ai traduit la méthode de l’anglais avec un collègue et l’ai complétée par des corrigés.
Contact 
Renseignements

Logo université Lumière Lyon 2Logo CNRSLogo université Jean MonnetLogo ENS Lyon