UMR 5189

Suivre l'actualité par flux RSS

Laboratoire HISOMA

Histoire et Sources des Mondes Antiques

image oiseau MOM

Onomastique anthroponymique  

Axe A - Savoirs et doctrines - Programme 2

• Nommer les hommes dans les mondes anciens

Yannis Gourdon et Gilles van Heems

Programme 2017
Les séances ont lieu les jeudi de 17h à 18h30 - salle Reinach - MOM

• 16 février :
L’utilisation des anthroponymes en égyptologie

Yannis Gourdon (HiSoMA)
Le vocabulaire par les noms : l’approche lexicale dans l’étude de l’anthroponymie du grec ancien
Alcorac Alonso Déniz (HiSoMA)
• 23 mars :
Une « révolution » onomastique : le système gentilice en Italie
Gilles van Heems (HiSoMA) (« Introduction ») et Edoardo Middei (università Roma III Tor Vergata) (« L’anthroponymie de l’Italie ancienne : systèmes, structures morpho-syntaxiques, contacts »)
• 27 avril :
Nommer les hommes dans la péninsule Ibérique préromaine
Coline Ruiz Darasse (Ausonius, Bordeaux)
•  18 mai :
GPN-Ling : le nouveau Bechtel, Historischen Personennamen (1917). La construction des composés anthroponymiques en grec ancien : structures héritées et renouvellements
Sophie Minon (EPHE) (« L »).
• 19 octobre :
Les bases de données AGEA et Trismegistos
Yannis Gourdon (HiSoMA)
•  16 novembre :
Un emblème de l’anthroponymie romaine : (variations sur) le nom de Cicéron
Frédérique Biville (HiSoMA)

• Onomastique anthroponymique de l'Italie préromaine

(G. van Heems & J. Hadas-Lebel, Lyon 2)

 Dans le cadre d’un travail sur le lexique étrusque pour la préparation du Thesaurus Linguae Etruscae II, il s’agira ici d’explorer les relations entre onomastique et lexique dans le cadre de l’Italie préromaine, selon une double perspective : 1) morphosyntaxique, avec la question de la formation des anthroponymes dans les mondes étrusque, latino-falisque et sabelliques, 2) et sémantique, en soulevant l’épineuse, mais essentielle question du rapport entre le nom propre et le nom commun ou appellatif. L’expertise linguistique sera en mesure d’éclairer l’historien qui cherche à reconstruire les pratiques sociales des anthroponymes, ainsi que l’arrière-plan mental et les institutions qui ont rendu possibles l’existence du système patronymique.

La particularité de l’Italie préromaine en matière d’anthroponymie est double : d’un point de vue intrinsèque, l’Italie centrale est le territoire où fut inventée une innovation fondamentale en matière d’onomastique personnelle, le système gentilice, substituant aux appellations bimembres ‘nom individuel + patronyme’, communes à l’ensemble des peuples de l’Antiquité, une appellation bimembre ‘prénom + nom de famille (gentilice)’, ce dernier élément étant commun à l’ensemble du clan familial ; mais on rappellera aussi que, d’un point de vue extrinsèque, les corpus épigraphiques des langues épichoriques de l’Italie préromaine, où abondent les inscriptions de don ou de propriété ainsi que les épitaphes, ont un contenu très largement onomastique, qui contribue à expliquer l’intérêt qu’a reçu cette partie toute particulière du lexique de la part des spécialistes de ces langues.

Manifestation :

Le séminaire sur les langues de l’Italie préromaine, qu’organisent depuis de nombreuses années l’université Lyon 2 et l’équipe HiSoMA, semble le cadre idéal pour proposer une réflexion collective sur ces questions (2016 ou 2017 : VIIe séminaire sur les langues de l’Italie préromaine).

Activités scientifiques associées :
Programme Thesaurus linguae Etruscae II

 

Logo université Lumière Lyon 2Logo CNRSLogo université Jean MonnetLogo ENS Lyon