cnrs maison de l'orient site numismatique

Résultats attendus

a) Ces corpus sont conçus pour donner l'inventaire systématique des documents numismatiques accessibles, embrassant l’ensemble des sources documentaires disponibles : sites, collections privées, trésors monétaires, catalogues de vente, etc., mais surtout les grandes collections institutionnelles (11 « core collections »).
Ce n’est qu’à date récente que ces grands médailliers européens ont ouvert leurs richesses à des programmes ambitieux d’étude de leur fonds : les corpus en préparation, fruit de collaborations internationales, bénéficieront de l’accès exclusif à cette documentation privilégiée.

b) À partir de la moisson documentaire réalisée commencera le travail d'élaboration scientifique : le document donné brut ne livre rien par lui-même, il faut l'organiser, le mettre en série et l'interpréter. Ce travail d' « édition » au plein sens du terme va aborder la monnaie sous ses divers angles d'attaque - un objet complexe qui ne s’appréhende pas selon des descripteurs immédiats.
En répondant aux questions « qui émet ? où émet-on ? quand ? quoi ? pourquoi ? dans quel but ? et enfin,
pour qui ? », on est conduit à l'analyse de réalités aussi complexes que l’identification de l’autorité émettrice, la vie des ateliers, la définition et la datation des émissions, les évolutions des systèmes monétaires, le volume de production et les aires économiques innervées, les causes de l'immobilisation, thésaurisation ou réformes, la raison et les destinataires des émissions, le message que veut faire circuler l’émetteur et la façon dont il est appréhendé par le récepteur.
Les documents numismatiques ainsi « édités » permettront le développement de la réflexion historique. Sur l’histoire politique, militaire, économique, événementielle et religieuse de l’Empire, la monnaie, seul médium universel, apporte à l’historien un autre point de vue. Complément, contre-point, voire même antithèse des sources textuelles, le document monétaire constitue une source de première main, directement diffusée par l’administration centrale ou civique, reflet immédiat de l’événement et vecteur d’idéologie.
Il se situe aux antipodes des sources textuelles, qui sont le mode d’expression d’une classe sociale et politique, pour laquelle, par ailleurs, le genre littéraire qu’est l’écriture de l’histoire ne laisse pas de place aux realia, pas plus qu’il ne se soucie d’une histoire « provinciale » de l’Empire.

c) La mise à disposition de la communauté scientifique se fera de façon complémentaire, par la publication de corpus papier et par la mise en ligne en accès libre des bases de données et de leurs bibliothèques d'images. Le corpus papier est incontournable, l'ouvrage de référence doit pouvoir être consulté sur les rayons des bibliothèques. D’ailleurs les institutions qui garantissent d’ores et déjà la publication de nos corpus ont le livre pour vocation. Les collections où ils paraîtront ont derrière elles une expérience de publication et de large diffusion (Monnaies de l’empire romain. Bibl. nationale, 4 volumes parus ; Roman Provincial Coinage, 3 volumes parus + Suppléments). Ces précédents travaux sont devenus autant d’ouvrages de référence et de citation (certains en sont à la 3e réédition). Le programme ANR vise à l’élaboration des corpus qui en constitueront les volumes RPC V (deux volumes prévus) et BNCMER XII (trois volumes prévus).

De façon complémentaire, et ciblée de manière à éviter la concurrence entre les deux supports, le projet ANR vise à la mise en ligne du socle documentaire ayant servi aux corpus - bases de données et d’images - qui permettront le libre accès à la documentation photographique (en accord avec les collections patrimoniales concernées), l’interrogation indexée, l’extraction personnalisée de l’information. Il est prévu la mise en place d’un serveur numismatique en ligne, dans un premier temps correspondant à la période concernée par la révision du volume Roman Imperial Coinage (RIC) V.1 hébergé sur les serveurs de la Mom de Lyon.