UMR 5189

Suivre l'actualité par flux RSS

Laboratoire HISOMA

Histoire et Sources des Mondes Antiques

image oiseau MOM

Béotie (2007-2010)

Carte Béotie

L'épigraphie et l'histoire de la Béotie antique ont longtemps tenu une place importante dans les programmes de ce qui est devenu aujourd'hui l'UMR 5189, en particulier sous l'impulsion de notre regretté collègue Paul Rœsch, au sein d'un réseau international de savants qui se retrouvaient, par exemple, autour de la revueTeiresias (devenue lettre électronique) et de la série de colloques sur la Béotie antique.

Au décès de Paul Rœsch, sa famille a fait don de l'ensemble de ses archives scientifiques à ce qui s'appelait alors l'Institut Fernand Courby.

Ce fonds, essentiellement béotien, comporte plusieurs séries importantes, par le nombre de documents conservés, mais aussi et surtout par l'ancienneté de certains autres, en particulier les photographies, témoins de paysages aujourd'hui disparus ou d'inscriptions perdues :

- 1200 estampages d'inscriptions ; 
- de très nombreux tirages et négatifs de photographies d'inscriptions, de Béotie, mais aussi d'autres régions ; 
- des diapositives d'inscriptions, de paysages béotiens ou plus généralement grecs ; 
- des notes préparatoires à des ouvrages ou des articles publiés, mais aussi à des textes en cours de rédaction et surtout au corpus épigraphique de Thespies, qui devait compter plus de 1300 inscriptions.

Ce fonds, sommairement trié et classé, est toujours resté à la disposition des chercheurs spécialistes de la Béotie, que ceux-ci aient adressé à l'équipe une demande de renseignements ou qu'ils aient fait un court séjour à Lyon. Il a servi en particulier à P.M. Fraser et E. Matthews pour préparer les données béotiennes du volume III2 du Lexicon of Greek Personal Names
Grâce à la présence dans le laboratoire d'une documentaliste, E. Hue-Gay et à l'aide financière de la Maison de l'Orient et de la Méditerranée (FR 538), et avec la collaboration d'I. Pernin, alors ATER au Collège de France pour la chaire d'épigraphie et d'histoire des cités grecques du professeur D. Knoepfler, le fonds a d'abord fait l'objet en 2005-2006 d'une procédure systématique d'inventaire, de classement et de conservation en particulier en ce qui concerne les photographies.
Afin de permettre la consultation en ligne de l'essentiel des documents (photographies, estampages et carnets de mission), sous la direction scientifique d'I. Pernin, chercheur associé au laboratoire et maître de conférences à l'Université de Provence, et sous la responsabilité technique d'A. Hernandez (Responsable du Service Image, MOM), une équipe, grâce au financement de la région Rhône Alpes, travaille actuellement au développement d'un portail web qui permettra l'accès aux documents déjà numérisés ou en cours de numérisation.

Au sein même du laboratoire, les recherches se sont poursuivies. Certaines ont abouti, d'autres sont en cours qui s'intéressent, principalement ou de façon plus marginale, à la Béotie. On citera la publication de L. Darmezin, Les affranchissements par consécration (1999), dont le matériel est très majoritairement béotien, la thèse en cours de C. Grenet sur les notables béotiens, les recherches d'épigraphie et d'histoire d'I. Pernin sur les baux ruraux (en particulier ceux de Thespies) qui ont donné lieu à sa thèse soutenue en 2004, ou de R. Bouchon sur la province d'Achaïe.

On ajoutera que la constitution en cours d'un réseau béotien, lancé par D. Knoepfler et rassemblant l'ensemble des savants qui travaillent, en France et à l'étranger, sur l'épigraphie de la région, rend d'autant plus urgente la mise en forme de cette documentation. On trouvera une première illustration de cette politique de mise à disposition des données dans la publication sur le présent site, par un collectif de chercheurs animé par A. Schachter (G. Argoud, G. Vottéro), du corpus épigraphique de Thespies tel que notre collègue Paul Rœsch n'avait pu le mener à bien.

Logo CNRSLogo université Jean MonnetLogo ENS Lyon