UMR 5189

Suivre l'actualité par flux RSS

Laboratoire HISOMA

Histoire et Sources des Mondes Antiques

image oiseau MOM

  • A la Une

     

    Les visages oubliés de Palmyre

    Un film coproduit par CNRS Images présente une exploration fascinante de la mythique cité antique à travers la découverte de portraits funéraires sculptés dans ses nécropoles. Avec la participation de Jean-Baptiste Yon et Maurice Sartre du laboratoire.

    Disponible en replay sur Arte jusqu'au 26 juin 2021

  • A LA UNE

     

    L’archéosismologie : principes et applications en Méditerranée


    Conférence en webinaire de Bruno Helly, membre du laboratoire, en mars 2021, à l’initiative de l’Institut universitaire de technologie Lyon (IUT Lyon 1), dans le cadre d’un cycle de conférences de l'Université Ouverte Lyon 1, 2020-2021, sur le thème des séismes actuels et passés.

  • A LA UNE

     

    Salamine de Chypre

    Promenade dans le paysage religieux de la ville antique.

    Carte narrative en français et en anglais.

  • A LA UNE

     

    ANR MONACORALE

     

    HiSoMA est partenaire du projet ANR MONACORALE "Histoire et archéologie des monastères et des sites ecclésiaux d’Istrie et de Dalmatie (IVe-XIIe siècle)". Le kick-off aura lieu à Omišalj en Croatie les 26 et 27 avril 2021. Présentation du projet

  • A LA UNE

     

    Equipex Biblissima+

    HiSoMA est partenaire de l'Equipex Biblissima+, l'observatoire des cultures écrites, de l’argile à l’imprimé. Biblissima+ concerne l'ensemble des collections patrimoniales transmettant des textes anciens, y compris les sources archéologiques, les sceaux et monnaies, mais aussi les archives d'érudits modernes et de chercheurs contemporains. Présentation du projet

Ouvrages récents

Rome, naissance d’un empire

De Romulus à Pompée, 753-70 av. J.-C.
Catherine Virlouvet (dir.) et Stéphane Bourdin, Collection Mondes anciens, Belin éditeur
Des guerres contre les Étrusques aux affrontements avec Carthage, des premières heures de la royauté à l’institution de la république, Stéphane Bourdin et Catherine Virlouvet retracent les principales étapes de la mise en place de l’entité politique la plus durable de l’histoire. Elle reste, encore aujourd’hui, une référence dans la pensée contemporaine. Près de deux cents documents iconographiques et une quarantaine de cartes originales éclairent cette histoire des premiers siècles romains, nourrie des dernières découvertes archéologiques et des travaux les plus récents.

La terre et le grain

Lectures interdisciplinaires de Columelle De rustica, I et II
Actes édités par Maëlys Blandenet et Marine Bretin-Chabrol. Collection Études et Recherches sur l’Occident Romain – CEROR.
Ce volume est issu du colloque Columelle et les céréales, organisé à l’Université Jean Moulin-Lyon 3 et à l’ENS de Lyon les 25 et 26 septembre 2018. Cette rencontre inaugure un projet pluridisciplinaire qui se propose de repenser, à l’aune des avancées récentes de la recherche, la question de la culture des céréales et des légumineuses dans l’Antiquité. Rassemblant autour du De re rustica – œuvre majeure parmi les traités d’agriculture latins –  des spécialistes issus de disciplines différentes (philologie, littérature, anthropologie, histoire ancienne, archéologie, archéobotanique, ethnobotanique, ethnologie).
- IVe de couverture

Epitome
Abréger les textes antiques
Par Isabelle Boehm et Daniel Vallat, chercheurs HiSoMA. Les contributeurs de ce volume se sont intéressés à des cas particuliers de résumés antiques, en s’interrogeant sur les pratiques à l’œuvre dans des domaines précis : les ouvrages scientifiques et techniques (médecine, astronomie, histoire) et le contexte rhétorique et scolaire (poésie, commentaires scolaires). Collection Littérature & Linguistique de MOM Éditions.
IGLS 16/2

Annie Sartre-Fauriat et Maurice Sartre, Inscriptions grecques et latines de la Syrie, IGLS XVI, Volume 2 : Suwaydā et la bordure ouest du Jebel al-‘Arab.
La cité antique de SoadaDionysias (Suwaydā’), et la vingtaine de villages qui occupent la bordure nord‑occidentale du Jebel al-‘Arab ont livré de nombreux témoignages de l’Antiquité. Plus de 250 inscriptions grecques et latines, entre le Ier siècle avant notre ère et le VIIIe siècle de notre ère, illustrent les préoccupations et les croyances des populations de ce qui constituait l’Auranitide antique. Invocations et offrandes aux dieux, constructions publiques et privées, honneurs décernés à des citoyens bienfaiteurs, épitaphes, inscriptions chrétiennes citant des versets bibliques ou commémorant la construction d’églises ne sont que quelques exemples de la variété des textes rassemblés dans ce volume.
- sommaire des volumes 1 et 2

IGLS 16/1

Annie Sartre-Fauriat et Maurice Sartre, Inscriptions grecques et latines de la Syrie, IGLS XVI, Volume 1 : Qanawāt et la bordure nord du Jebel al-‘Arab
L’importante cité de Canatha (Qanawāt) et le sanctuaire voisin de Seeia (Sī‘), avec la dizaine de villages qui leur sont proches, ont livré de nombreux témoignages de l’Antiquité. Plus de 300 inscriptions grecques et latines, entre le IIe siècle avant notre ère et le VIIe siècle de notre ère, illustrent les préoccupations et les croyances des populations de l’Auranitide antique. Invocations et offrandes aux dieux, constructions publiques et privées, honneurs décernés à des citoyens bienfaiteurs, épitaphes, inscriptions chrétiennes citant des versets bibliques ou commémorant la construction d’églises ne sont que quelques exemples de la variété des textes rassemblés dans ce premier volume du tome 16, consacré au Jebel al‑‘Arab actuel.
- sommaire des volumes 1 et 2

Actualités archéologiques

Mission Labraunda 2021
La mission Labraunda en Turquie débutera le 30 mai 2021.


La fortification hécatomnide (4e s. av. J.-C.) dans le territoire de Labraunda

Il s’agira tout d’abord de poursuivre la prospection pédestre entamée depuis 2017, laquelle vise à établir une carte archéologique diachronique dans un rayon de 10km autour du site de Labraunda. À ce jour, plusieurs dizaines de sites très variés ont été repérés : collection de peintures rupestres du Chalcolithique, fortifications de l’âge du fer, tombes monumentales isolées, huileries, fermes hellénistiques, agglomérations romaines, ermitage byzantin, etc. Ces travaux s’inscrivent dans une étude de l’occupation du sol aux périodes antiques et médiévales et nous permettrons de mieux comprendre l’organisation des campagnes, et leur évolution, sur le long terme.
La prospection (de deux semaines) sera suivie d’une mission de deux mois sur le site de Labraunda, jusqu’à la mi-août. Celle-ci comprendra plusieurs fouilles : la partie froide des bains romains Est, érigés au 1er s. de n.è. ; la stoa Nord, construite par les hécatomnides dans le courant du 4e s. av. n.è. et transformée au 2nd s. de n.è. ; une salle de banquet hécatomnide de la stoa Est ; le cimetière byzantin. Le programme de cette année comprendra également des travaux de documentation, de conservation et de protection ainsi que de mise en valeur du site
L’équipe internationale sera composée de 70 intervenants d’une dizaine de nationalités différentes.
La mission Labraunda est rendue possible grâce aux soutiens du laboratoire HiSoMA, de la commission des fouilles du MEAE, de l’université de Bilkent (Ankara) et de l’Association Française des Amis de Labraunda.
Plus d’informations


Voir toutes les actualités archéologiques

 

Aucun contenu de page d'accueil n'a été créé pour l'instant.

Logo CNRS    Logo université Jean Monnet  Logo ENS Lyon