UMR 5189

Suivre l'actualité par flux RSS

Laboratoire HISOMA

Histoire et Sources des Mondes Antiques

image oiseau MOM

Écriture et réécriture dans le genre épigrammatique 

Axe A - Savoirs et doctrines - Programme A1

Le genre de l’épigramme est, avec le genre noble de l’épopée, celui qui possède la plus longue tradition littéraire, depuis ses débuts dans la Grèce archaïque jusqu’à ses ultimes métamorphoses dans le monde latin tardif et le monde grec byzantin. Cette permanence poétique invite la poursuite d’études déjà existantes au sein d’HiSoMA sur ce genre (Florence Garambois, Saint-Etienne, & Daniel Vallat, Lyon 2, IUF).

 Le projet se concentre sur deux étapes clés de l’histoire du genre épigrammatique :

  1. La traduction et l’adaptation à Rome d’originaux grecs depuis Catulle jusqu’à Ausone ; l’influence grecque est permanente, mais se manifeste à travers une dialectique fidélité / infidélité qui constitue un objet d’étude prometteur. Il faut aussi évoquer l’éventuelle influence, par un phénomène rare et mal étudié, de l’épigramme latine sur l’épigramme grecque (Martial sur des auteurs comme Rufin ou Straton).
  2. Les phénomènes de réécriture et d’intertextualités au sein de l’épigramme et de la poésie latines, en particulier tardive (4e-6e siècles) : preuve de l’ingenium du poète, l’intertextualité engage un dialogue entre l’auteur, ses modèles et son public ; dans le domaine de l’épigramme, le principe de variatio induit ce principe d’écriture au cœur même du projet poétique, et engage une conception du renouvellement littéraire assez différent des nôtres. Nous étudierons également comme l’épigramme entretient un dialogue littéraire avec d’autres genres littéraires, comme l’élégie ou même l’épopée.

Ces étapes clés, à la suite de l'ouvrage Le Lierre et la statue, faisant lui-même suite au colloque international portant sur la nature dans l'épigramme tardive dans lequel avaient été abordés différents niveaux d'analyse (culture, politique, religion), peuvent  également croiser la problématique des rapports entre art et nature.

Auteurs et textes privilégiés :
Catulle ; Martial ; Ausone ; Priapées ; Epigrammata Bobiensia ; Anthologie Latine.

Projets :
Traduction et commentaire : Les épigrammes latines éditées par C. Binet en 1579 à partir d’un manuscrit aujourd’hui perdu, et qui ne sont pas attestées par ailleurs.

 Colloque 2017 :
L’Anthologie Latine et ses traditions poétiques.

Logo CNRS    Logo université Jean Monnet  Logo ENS Lyon