UMR 5189

Suivre l'actualité par flux RSS

Laboratoire HISOMA

Histoire et Sources des Mondes Antiques

image oiseau MOM

Egypte

Axe C - Sociétés en mutation - Programme 4
Axe C - Programme 4 - Lieux sacrés et pratiques religieuses (S. Dhennin)

Les travaux menés sur les sanctuaires et les nécropoles d’Egypte par les membres d’HiSoMA partagent à la fois des questionnements communs (notamment l’étude diachronique des mutations des édifices religieux et de leurs cultes) et des méthodologies similaires, fondées sur la complémentarité entre la fouille archéologique, l’analyse architecturale et l’étude épigraphique. Les trois projets sont aussi inscrits dans les travaux de l’Institut Français d’Archéologie Orientale qui soutient pour l’essentiel leur activité.

Mission archéologique de Coptos (dir. Laure Pantalacci, Lyon 2)

Légende : Colonnade romaine sur le mur nord du téménos de Min ; à gauche, le mur nord du grand temple. Vue est-ouest © Mission de Coptos

Colonnade romaine sur le mur nord du téménos de Min ; à gauche, le mur nord du grand temple.
Vue est-ouest (© Mission de Coptos)

La mission Coptos, menée en partenariat avec l’IFAO, vise à mieux comprendre l’articulation et l’évolution des différents complexes religieux d’époque hellénistique, romaine et tardo-antique. L’étude des restes architecturaux continuera à se concentrer dans la partie nord du téménos principal, consacré à Min et Isis (mammisi de Ptolémée IV en cours de fouilles, aménagement des galeries à portiques autour du grand temple). Ce secteur montre un nouvel usage de l’espace sacré, et la mise en place de formes de culte différentes de la tradition pharaonique.

Parallèlement, l’étude des blocs remployés du temple de Ptolémée IX démonté à l’époque chrétienne sera poursuivie. Un projet de remontage physique au moins de la première porte monumentale est à l’étude (relevé photographique 3D, puis réplique des blocs par moulage).

Enfin, de récentes découvertes d’archives (cahiers Legrain, Musée du Louvre) permettront de mieux cerner l’aspect du parvis des temples sud (complexe du Netjery-chéma) et de reconsidérer l’articulation entre ces monuments et la nécropole à partir de la 30e dynastie.

Mission de Kôm Abou Billou (dir. Sylvain Dhennin, CNRS)

Sanctuaire de Mefkat/Kôm Abou Billou, installations d’époque perse (© Mission de Kôm Abou Billou, 2015)

Sanctuaire de Mefkat/Kôm Abou Billou, installations d’époque perse (© Mission de Kôm Abou Billou, 2015)

La fouille et l’étude du sanctuaire de Mefkat/Kôm Abou Billou, redécouvert en 2014, se poursuivront au cours du quinquennal, en partenariat avec l’IFAO. Les premiers niveaux fouillés, en novembre 2015, y indiquent une occupation couvrant la période saïto-perse d’une part et l’époque hellénistique d’autre part.

De même, les travaux continueront dans la nécropole romaine de Kôm Abou Billou, dont l’exploration a commencé en 2014, avec P. Picavet, archéologue, et M. Le Roy, anthropologue. L’accent sera mis sur l’organisation de l’espace, les spécificités architecturales des tombes et sur les pratiques funéraires. La fouille d’un premier secteur sera achevée et la publication engagée.

En plus des opérations de terrain, on étudiera les archives des fouilles anciennes, avec notamment la publication, sous forme de catalogue, des objets issus de ces fouilles et conservés au Musée du Caire, en collaboration avec Sh. Abdelhady.

Par ailleurs, S. Dhennin poursuivra ses recherches sur les sanctuaires de Basse-Égypte et leurs clergés spécifiques au premier millénaire, par l’étude des titulatures sacerdotales et par la restitution des fonctionnements théologiques locaux. L’accent sera mis sur les cultes et prêtrises de l’ouest du delta et de la Maréotide d’époque pharaonique.

Sanctuaires et cultes dans le sud de la région thébaine au Moyen Empire (dir. Lilian Postel, Lyon 2)

Élément de jambage d’une porte monumentale d’Amenemhat Ier décoré d’une scène de montée royale (© L. Postel)

Élément de jambage d’une porte monumentale d’Amenemhat Ier décoré d’une scène de « montée royale » (© L. Postel)

Les opérations prévues sont :

  • La poursuite du relevé et l’étude des fragments du temple d’Amenemhat Ier remployés dans les fondations du temple tardif d’Ermant, avec missions annuelles sur le terrain (mission IFAO/CFEETK/Université Paul-Valéry, Montpellier).
  • L’achèvement de l’étude et la publication du matériel de Tôd (Le temple de Sésostris Ier à Tôd : publication sous forme de monographie des fragments du temple, avec proposition de reconstitution des programmes iconographiques pariétaux dans leur contexte architectural).
  • La rédaction d’une synthèse sur le développement des cultes dans le sud de la région thébaine durant la 1re moitié du IIe millénaire avant notre ère, principalement, mais non exclusivement, à partir des sources iconographiques et épigraphiques fournies par les sites de Tôd et d’Ermant (aspects historiques et théologiques ; clergés, avec étude prosopographique).

Logo CNRS    Logo université Jean Monnet  Logo ENS Lyon