UMR 5189

Suivre l'actualité par flux RSS

Laboratoire HISOMA

Histoire et Sources des Mondes Antiques

image oiseau MOM

 Monde celte

 Axe C - Sociétés en mutation - Programme 4
Axe C - Programme 4 - Lieux sacrés et pratiques religieuses (S. Dhennin)

Programme dirigé par Franck Perrin (Lyon 2)

Sélection d’objets de la tombe de Saint –Romain-de-Jalionas (Isère) début du VIIIe siècle avant notre ère. (© Maison du Patrimoine de Hières-sur-Amby)

Connu depuis le XIXe siècle, le Camp de Larina à Hières-sur-Amby (Isère) a fait l’objet par le passé de nombreuses fouilles portant sur son occupation durant l’Antiquité tardive et l’époque mérovingienne. Sa fréquentation remonte en fait au moins à l’Âge du Bronze local (IIe millénaire avant notre ère), époque au cours de laquelle un rempart enserrant une surface d’une vingtaine d’hectares est édifié ; elle se poursuivra jusqu’à la fin de l’Âge du Fer ainsi qu’en témoigne un dépôt, probablement votif, situé dans une faille de falaise bordant le plateau. Le long du Rhône, une nécropole tumulaire a livré deux ensembles funéraires remarquables aujourd’hui exposés à la Maison du Patrimoine de Hières-sur-Amby ; le premier, découvert en 1818, est un dépôt de crémation avec char à quatre roues, vases en bronze et panoplies guerrières des années 100 avant notre ère, quant au second, il s’agit d’une exceptionnelle découverte réalisée en 1987 par Jean-Paul Guillaumet et Stéphane Verger. Le tumulus "Géraud" est en effet une tombe de guerrier datée du début du VIIIe s. avant notre ère qui comprenait arme, orfèvrerie et un service à boire en bronze ; l’ensemble préfigure l’agencement des tombes princières celtiques des VIe-Ve s. avant notre ère. Afin de rassembler les données sur cette époque de transition entre l’Âge du Bronze et l’Âge du Fer, plusieurs archéologues de l’INRAP Rhône-Alpes-Auvergne, émérite du CNRS et de l’Université Lyon 2 ont proposé au Ministère de la Culture/DRAC Rhône-Alpes-Auvergne un Projet Collectif de Recherche (PCR) afin de tenter de comprendre le pourquoi de cette situation originale.

Sélection d’objets de la tombe de Saint-Romain-de-Jalionas (Isère) début du VIIIe siècle avant notre ère. © Maison du Patrimoine de Hières-sur-Amby

Sous la direction d’Odile Cavalier, conservatrice en chef chargée des Antiquités au Musée Calvet d’Avignon a débuté en 2016 l’étude de la statue du « Guerrier » de Mondragon (Vaucluse) par Martin A. Guggisberg  (Universität Basel), Martin Schönfelder (Römisch-Germanisches Zentralmuseum Forschungsinstitut für Vor- und Frühgeschichte, Mainz), Philippe Barral (Université de Franche Comté), Laurent Olivier (Musée d’archéologie Nationale de Saint Germain-en Laye) et Franck Perrin (HiSoMA).

Cette sculpture en ronde-bosse, un peu plus grande que nature, a été découverte dans le quartier Saint-Jean en 1834, brisée en deux et incomplète (la tête manque).
Elle représente un homme vêtu d’un sagum, équipé d’une épée, tenant d’une main un grand bouclier celtique à umbo métallique et de l’autre un torque.

L’œuvre exceptionnelle peut être datée aux alentours des années 100 avant notre ère, peu après la conquête de la Province de Transalpine. Le réexamen de cette statue - cultuelle ou funéraire - donnera à matière à un ouvrage collectif en français et en allemand.

 

Logo CNRS    Logo université Jean Monnet  Logo ENS Lyon