UMR 5189

Suivre l'actualité par flux RSS

Laboratoire HISOMA

Histoire et Sources des Mondes Antiques

image oiseau MOM

Prosopographie et étude des réseaux sociaux en Égypte ancienne

Axe C - Sociétés en mutation - Programme 3

La constitution de bases prosopographiques est une des conditions  nécessaires pour que puissent s'élaborer l'étude des réseaux sociaux comme des évolutions historiques touchant les sociétés antiques. Dans le domaine égyptologique, plusieurs chercheurs, enseignants-chercheurs et doctorants d'HiSoMA sont engagés dans des travaux de ce type. 

Dans le cadre d'études sur la société thébaine et ses mutations au début du IIe millénaire, Lilian Postel (Lyon 2) poursuit la constitution d'une base prosopographique avec une attention particulière aux questions de datation du matériel épigraphique (stèles pour l’essentiel).

Dans le cadre de sa thèse consacrée à l'administration des cultes provinciaux en Égypte au Nouvel Empire (1552-1069 av. J.-C.), Vincent Chollier, doctorant à HiSoMA financé par une bourse doctorale IFAO, recense les personnels administrant le temple au sein de leur province et étudie l'interconnexion entre les différents cultes à partir des réseaux sociaux et familiaux des élites religieuses locales.

Pour la période des deuxième et premier millénaires avant J.-C., la poursuite de l'élaboration de la version 3 de la base « Cachette de Karnak » incluant un corpus électronique des inscriptions vise à fournir un accès direct aux données prosopographiques associées (Laurent Coulon, CNRS). Cette base fait l'objet depuis 2011 d'un développement visant à rendre accessibles sous forme de corpus numérique indexé les inscriptions que portent les objets découverts par G. Legrain. Un logiciel spécifique (Xefee) a été développé sous Java par Vincent Razanajao (Griffith Institute, Oxford) en vue de la saisie des textes, en 2010-2011 et a été perfectionné tout récemment en bénéficiant de l'expertise d'Emmanuelle Morlock pour les aspects relatifs aux procédures d'encodage des textes en XML/TEI. Parallèlement, un travail préliminaire de transcription et traduction systématiques des inscriptions des statues issues de la Cachette a été entrepris. À moyen terme, la version 3 de la base « Cachette de Karnak » offrira un corpus électronique indexé de l'ensemble des inscriptions des monuments de la Cachette, une source inestimable pour l'histoire de la Thèbes des IIe et Ier millénaires.

La base de données sur les tombes de la Première Période Intermédiaire de Saqqara lancée dans le cadre d'une bourse CMIRA par Barbara Russo en 2013-2014 (mise en ligne prévue à l'été 2014) doit être poursuivie et étendue. Dans la ligne de son travail épigraphique sur la mission de Balat (IFAO), Laure Pantalacci (Lyon 2) souhaite continuer à fédérer les travaux de plusieurs post-doc et collègues de Lyon2 et d'autres universités ou institutions autour de la période charnière du dernier quart du 3e millénaire (transition Ancien-Moyen Empire). Son intérêt se porte en particulier sur les mutations sociales, économiques et culturelles qu'elle comporte. Un projet ANR déposé en 2013 n'a pas été retenu mais pourrait être reformulé et reproposé en réponse à d'autres appels d'offres, nationaux ou internationaux.

 

Logo CNRS    Logo université Jean Monnet  Logo ENS Lyon