UMR 5189

Suivre l'actualité par flux RSS

Laboratoire HISOMA

Histoire et Sources des Mondes Antiques

image oiseau MOM

[Projet scientifique Axe C | Espaces, villes et sociétés | Communications, mobilités et relations sociales]

Lire et relire le vote romain

Ce programme est la suite du programme sur le vote Pratiques, lieux et finalités du vote en Grèce, à Rome et en Gaule.

Porteure scientifique
Virginie Hollard (Lyon 2-Hisoma)

Principaux collaborateurs scientifiques du laboratoire
Stavroula Kefallonitis
Marion Bellissime

 Partenaires institutionnels extérieurs
• Romain Meltz (Lyon 2-Triangle)
• Louis Autin (Paris 4-Rome et ses renaissances)

Résumé du projet
L’Antiquité a-t-elle vraiment inventé une forme de sollicitation politique du peuple, que nous appelons aujourd’hui vote, voix ou suffrage, dont nos républiques modernes seraient les récipiendaires par le biais d’un héritage au moins partiellement revendiqué ? Et si oui, comment ces pratiques ont été comprises en Occident ?
Poser ces questions c’est chercher à voir comment chaque lecteur par sa compréhension des traces repérables des pratiques politiques issues des textes antiques, ouvre des possibilités ultérieures de nouvelles lectures qui vont s’accumuler, souvent partiellement, jamais définitivement, pour former quelque chose que l’on pourrait désigner par le terme d’héritage.
Comment, ensuite, ces lectures deviennent aussi des références pour ceux des acteurs qui demandent des références pour leur actions politiques, actions qu’ils couchent parfois, à leur tour, sur le papier.
Et donc, in fine pour ce qui concerne ce projet, nous allons envisager cet héritage comme un millefeuille de références textuelles, de recommandations, de pratiques de chacun des acteurs dont il convient de parvenir à isoler chacune des feuilles comme moment historique particulier dont la tranche est reliée aux autres pages par la reliure d’un héritage commun.

Notre projet se base donc sur les méthodes et objets de trois disciplines principales : l’histoire, la science politique et les lettres modernes et classiques. A côté de ces disciplines, la philosophie, l’anthropologie et la sociologie politiques seront aussi régulièrement convoquées.

Notre méthode peut se décomposer de la manière suivante : reprendre les sources antiques grecques et latines permettant de recenser et de comprendre les occurrences des mots décrivant un acte politique apparenté au vote dans la Rome antique; travailler sur la réception depuis l’époque médiévale jusqu’à l’époque contemporaine de ce vote romain comme germe, héritage, répertoir de pratiques ultérieures, pour étudier la manière dont s’est élaborée ce qui est en partie présenté comme une généalogie politique et donc réfléchir au lien éventuel (mais à re définir) entre les pratiques politiques contemporaines et les pratiques antiques

Types d'opérations
• Séminaires de travail mensuels
• Constitution d’une base de données
• Publication d’un ouvrage collectif

Logo CNRS    Logo université Jean Monnet  Logo ENS Lyon