UMR 5189

Suivre l'actualité par flux RSS

Laboratoire HISOMA

Histoire et Sources des Mondes Antiques

image oiseau MOM

Neronia X
Mercredi, 5. Octobre 2016 - Samedi, 8. Octobre 2016

Xe Congrès international de la Société Internationale d'Études Néroniennes
Le Palatin, émergence de la colline du pouvoir à Rome, de la mort d'Auguste au règne de Vespasien (14-79 apr. J.-C.)
- du 5 au 8 octobre 2016 - Rome
- affiche (.pdf)
- programme (.pdf)

La découverte récente d’un imposant édifice néronien sur le Palatin souligne l’actualité de ces recherches et le renouvellement de nos connaissances et de nos interrogations sur un lieu essentiel à la mise en place du pouvoir impérial à Rome. L’édifice, en cours d’étude, modifie notre appréhension du complexe palatial de Néron, de son organisation, de ses paysages et de son fonctionnement. La Domus Aurea ne se limite pas au Palatin, on lui reprochera de menacer la Ville, mais elle possède, sur la colline, des éléments indispensables à son fonctionnement et à l’exercice du pouvoir par son propriétaire. L’extension néronienne est, de plus, momentanée au cours du premier siècle. D’Auguste aux Flaviens, le lieu du pouvoir demeure le Palatin. Au lendemain de la mort de Néron, au cœur des guerres civiles, il est l’arx imperii, qu’il faut tenir ou conquérir pour exercer le pouvoir. Les Flaviens, dans le démembrement de la Maison Dorée, ne rendent pas la colline au peuple et n’y établissent ni thermes publics ni amphithéâtre.
La colline donne son nom au palais, palatium, sous Domitien, mais elle accueille bien avant un complexe impérial qui dépasse la simple domus aristocratique et qui s’apparente déjà à un palais. Auguste a enraciné la pratique palatine de la vie et du pouvoir du prince. À sa mort, il laisse un ensemble foncier et résidentiel, la domus Augusti, calée à l’angle sud-ouest du Palatin.

Logo CNRS    Logo université Jean Monnet  Logo ENS Lyon