UMR 5189

Suivre l'actualité par flux RSS

Laboratoire HISOMA

Histoire et Sources des Mondes Antiques

image oiseau MOM

Plan de gestion des données 2018

Axe Transversal - Edition, archives, humanités numériques

Programme 3 - Réflexions sur les pratiques d'édition et d'archivage
Responsable : Emmanuelle Morlock

Ce séminaire sur la gestion des données de la recherche est organisé dans le cadre du programme de réflexion sur les pratiques d'édition et d'archivage de l'axe transversal Editions, archives, humanités numériques d'HiSoMA et s'inscrit également dans l'axe stratégique "Gestion des données de la recherche" de la MOM.

 ● support de communication de Lionel Maurel du 27 février 2019 (.pdf)

support de communication de Charles Riondet du 17 janvier 2019 (.pdf)

 

 

 

Il sera centré sur les  plans de gestion des données de la recherche, qui sont de plus en plus utilisés pour aider à organiser et anticiper toutes les étapes du cycle de vie de la donnée numérique dans les projets de recherche financés sur fonds publics.
Les plans de gestions de données (à ne pas confondre avec le plan de classement des fichiers sur un serveur…) sont des documents synthétiques, qui expliquent comment sont gérées les données, depuis l’étape de création ou de collecte jusqu’au dépôt dans des plateformes de partage et d’archivage. Ils offrent ainsi une vue d’ensemble des actions à mettre en oeuvre par les chercheurs et les personnels de soutien. Il sont aussi utiles pour identifier des manques, faciliter la recherche de solutions et de collaborer efficacement. Il fournissent aussi une aide à la décision pour le développement de stratégies de dissémination/valorisation des données conformes aux politiques actuelles en faveur de la « science ouverte ».

Le séminaire permettra aux participants de se former à la rédaction de plans de gestion de données à partir d’études de cas liées à des projets numériques en cours de développement ou en cours de conception dans le cadre de réponses à des appels à projets. Son objectif est d’abord d’aider les porteurs de projets à mieux organiser la gestion de leurs données ou à décrire de manière adéquate dans les dossiers de demande de financement les stratégies de gestion et de dissémination qu’ils envisagent. Il s’agira ainsi de faire le point sur les pratiques actuelles, d’apporter des réponses méthodologiques aux questionnements des équipes et de voir le plus concrètement possible comment insérer les outils disponibles et les « bonnes pratiques » dans les plans de travail.

Le séminaire s’adresse à tous les chercheurs, enseignants-chercheurs, ingénieurs et doctorants d’HiSoMA et des laboratoires de la MOM qui souhaitent intégrer cet outil dans leurs pratiques de gestion des données ou tout simplement s’informer et réfléchir collectivement sur ces questions.

En savoir plus :

  • DoRANum (ressources d'auto-formation sur les données de la recherche)
  • DMP Opidor (outil collaboratif en ligne pour créer des plans de gestion de données)

APPEL À CONTRIBUTIONS
Chaque séance s’appuiera sur des études de cas concrets issus de projets numériques en cours de développement ou de montage. Si un thème de séance vous intéresse et si vous avez envie d’y contribuer avec une « étude de cas », un ensemble de questionnements ou une présentation, merci de remplir ce court questionnaire.

PROGRAMME
Toutes les séances se tiendront le jeudi de 12h30 à 14h, salle 410 - MILC - 35 rue Raulin - Lyon 7e. Elles sont ouvertes à tous les membres de la MOM : chercheurs, enseignants-chercheurs, ingénieurs, doctorants ou étudiants.

• jeudi 29 mars 2018 - Séance de lancement
Introduction au Plan de gestion de données (PGD), un outil pour faciliter la gestion de ses données numériques. Présentation générale et exemples dans le domaine de l’archéologie et du patrimoine culturel.
- affiche (.pdf)

• jeudi 26 avril 2018 - Edition numérique
Rédiger un plan de gestion de données projet d’édition numérique de sources anciennes ou un corpus textuel

jeudi 24 mai 2018 - Bases de données - SEANCE REPORTEE
Faire un plan de gestion de données pour préparer et organiser le dépôt d’une base de données dans la plateforme de partage de données Zenodo. Co-animée avec Bruno Morandiere (PSIR)

• jeudi 21 juin 2018Conférence invitée
Les outils du projet Européen Parthenos pour la gestion des données de la recherche liées au patrimoine culturel
Marie Puren est ingénieure de recherche en humanités numériques à Inria. Elle travaille pour les projets H2020 PARTHENOS et IPERION-CH. Elle est docteure en histoire de l’Ecole nationale des chartes et a obtenu un master en humanités numériques de ce même établissement. Elle enseigne les humanités numériques à l’Université Versailles-Saint-Quentin en Yvelines.
Alors que l’Accès ouvert aux publications scientifiques paraît devenir omniprésent, l’ouverture des données de la recherche ne bénéficie pas encore de la même exposition. Pourtant, les publications et les données sont fortement liées entre elles, parce qu’il n’y a pas les résultats, présentés dans ces publications, reposent toujours sur des données de recherche. Par conséquent, si l’on souhaite pleinement ouvrir les publications scientifiques, il est nécessaire d’ouvrir également les données qui les sous-tendent.
Avec le mouvement grandissant en faveur de la Science ouverte, les institutions de recherche, les agences de financement de la recherche, et la société civile, incitent également les chercheurs à partager les données qu’ils produisent. Cette question devient
peu à peu cruciale pour la communauté scientifique, et pour les politiques de recherche, aussi bien au niveau national qu’international. Souvent perçu comme une contrainte, ce nouveau modèle d’ouverture offre pourtant des bénéfices directs aux acteurs de la recherche.
Durant ce séminaire, les participants auront un aperçu des principes et enjeux de la gestion des données de la recherche. Nous définirons notamment quels sont les buts et les caractéristiques d’un plan de gestion de données (ou Data Management Plan - DMP). Nous nous intéresserons aux outils mis en oeuvre pour aider les chercheurs à produire des données interopérables et réutilisables, et plus particulièrement au Standardization Survival Kit , développé dans le cadre du projet H2020 PARTHENOS.
- affiche (.pdf)
 
• jeudi 5 juillet 2018 - Collections d’images
Utiliser le plan de gestion de données en combinaison avec les outils MOM du PSIR pour préparer et effectuer un dépôt dans la plateforme NAKALA. Co-animé avec Bruno Morandiere (PSIR).
- affiche (.pdf)
 
• jeudi 20 septembre 2018 - Principes « FAIR »
Comment rédiger un plan de gestion de données selon le modèle proposé par l’ERC en donnant des garanties sur la manière dont le projet met en oeuvre des données « FAIR (Facilement trouvables, Accessibles, Interopérables et Réutilisables).
- affiche (.pdf)
 
• jeudi 25 octobre 2018 - Aspects éthiques et questions juridiques SEANCE REPORTEE
Comment définir et décrire les droits de propriété intellectuelle (droit d’auteur et droit des bases de données), les licences pour la réutilisation des données, les aspects éthiques au sein d’un plan de gestion de données.
 
• jeudi 22 novembre 2018 - Stratégies de publication de données SEANCE REPORTEE
Comparaison et discussion des quatre stratégies principales de publication de données : intégration dans un article de revue ou une monographie ; fichier joint en tant que matériel supplémentaire d’un article ; publication dans une base de données ou un portail en ligne ; dépôt de données dans une plateforme de partage accompagnée d’une description dans un data paper pour les rendre découvrables, interprétables et réutilisables.
 
• jeudi 20 décembre 2018 - de la première année du séminaire - SEANCE REPORTEE
Co-rédaction d’un rapport d’étape, proposition de modèles de plans de gestion de données. DMP OPIDoR (outil collaboratif en ligne pour créer des plans de gestion de données) - Cat OPIDoR (catalogue de services liés aux données de la recherche, proposé par l’INIST-CNRS) - DoRANum (ressources d'auto-formation sur les données de la recherche).

• jeudi 17 janvier 2019 - Deux conférences invitées : utilisation et choix de standards pour les données numériques

Le Standardization Survival Kit, outil de documentation des bonnes pratiques de recherche en environnement numérique
Charles Riondet, ingénieur de recherche à l’INRIA, membre du projet européen Parthenos
- affiche (.pdf)
- support de communication (.pdf)

Pour accompagner le virage numérique de la recherche en Sciences Humaines et Sociales, il est nécessaire de stabiliser les connaissances sur les standards et les bonnes pratiques de recherche. Le but du Standardization survival Kit (SSK), développé dans le cadre du projet européen Parthenos, est d'accompagner les chercheurs dans cette voie, en donnant accès aux standards et aux bonnes pratiques de façon signifiante, par l'intermédiaire de scénarios de recherche. Ces scénarios, le coeur du SSK, permettent de mettre en contexte les ressources et les accompagnent d'exemples pertinents sur des procédés et méthodologies impliquant l'utilisation de standards dans un cadre de recherche.
Le SSK est un outil ouvert aux contributeurs, qui peuvent y déposer leurs propres scénarios, ou adapter à leurs besoins ceux déjà existants. En ce sens, il peut être vu comme une mémoire vivante des bonnes pratiques de recherche au sein de communautés données, accessibles et réutilisables. En savoir plus

Rédiger un plan de gestion des données dans le cadre d'un projet de recherche européen : pourquoi ? comment ? Retour d'expérience d'une jeune chercheuse en SHS
Marie Puren, chercheure post-doctorale au laboratoire LARHRA.

Cette intervention sera l’occasion de présenter comment aborder concrètement la rédaction d’un plan de gestion de données dans le cadre d’un projet de recherche H2020. L’intervenante expliquera comment elle a abordé la rédaction d’un plan de gestion de données pour le projet européen SILKNOW, quelles ressources et outils elle a utilisés et comment s’est déroulée cette rédaction, sans occulter les difficultés rencontrées. Dans une deuxième partie, elle abordera également les avantages que peut apporter la rédaction d’un plan de gestion de données pour les chercheur(se)s, notamment en termes de gestion, de maîtrise et in fine de partage de leurs données de recherche.

mercredi 27 février  2019 - salle Elise Rivet (4e étage) - MSH LSE
Conférence invitée de Lionel Maurel, juriste et bibliothécaire, directeur adjoint scientifique à l’Institut National des Sciences Humaines et Sociales du CNRS, auteur du blog https://scinfolex.com/
support de communication (.pdf)

Données de la recherche et questions juridiques au sein des plans de gestion de données

L'enjeu de la réutilisation des données de la recherche, dans une perspective de “Science ouverte”, impose aux acteurs de maîtriser le cadre juridique applicable. Néanmoins l’application concrète des règles juridiques liées aux données s’avère plus complexe dans le secteur de la recherche que dans d’autres champs. De plus lorsque les chercheurs s’en remettent à des acteurs extérieurs au processus de recherche pour traiter les questions juridiques, le risque est grand que celles-ci se transforment alors en contraintes rigides et parfois très paralysantes. C’est là que la démarche de mise en oeuvre de plans de gestion de données paraît particulièrement intéressante pour permettre aux scientifiques de prendre en compte le plus en amont possible ces questions (par exemple, en déterminant pour chaque type de données des licences d’utilisation ou en clarifiant les droits applicables) et ainsi de construire leur propre propos sur ces questions.
L’intervention de Lionel Maurel sera construite à partir de questions concrètes qui se posent dans les projets de recherche des participants à la séance.Si vous avez des questions à proposer pour cette séance, merci de nous contacter.

BILAN
Un bilan du séminaire sera proposé en mars 2019 et pourra déboucher sur la rédaction d’un ou plusieurs modèles de plans de gestion de données pour les domaines de l’archéologie et des éditions de sources anciennes.

POUR ALLER PLUS LOIN

Logo CNRSLogo université Jean MonnetLogo ENS Lyon