UMR 5189

Suivre l'actualité par flux RSS

Laboratoire HISOMA

Histoire et Sources des Mondes Antiques

image oiseau MOM

Amasa - Que faire avec... un paysage ?
Lundi, 9. Février 2015

Michèle Brunet, professeur de littérature et épigraphie grecques
- Lundi 9 février 2015 - de 13h à 14h - salle Reinach - 4e étage - MSH MOM - 7 rue Raulin - Lyon 7e
- Affiche (.pdf)
- Programme annuel

Le paysage est « ce que l’on voit du pays », c’est le champ de vision qu’embrasse un regard : un paysage est donc à la fois apparence et objet de représentations, collectives et individuelles, verbales et imagières. Au cours du XXe s. les paysages, qui étaient un des objets d’étude privilégiés de la Géographie, sont aussi devenus terrains d’enquêtes, d’abord pour les Historiens - au départ surtout des Médiévistes spécialisés dans l’étude du monde rural - ensuite pour les Archéologues. De fait, tout paysage procède d’une fabrication, comprend des survivances d'états d'organisation antérieurs, qui sont autant de traces/vestiges de systèmes disparus qui eurent, chacun, à un moment une cohérence fonctionnelle. L’archéologie du paysage fournit donc une nouvelle catégorie de « données » qui peuvent être confrontées avec d’autres types de sources dans l’intention d’élaborer une histoire commune et interdépendante de l’homme et de l’environnement.

Un exemple pour illustrer mon propos : celui de Délos, où une situation documentaire exceptionnelle permet de suivre l’histoire d’un paysage agraire durant plus de deux millénaires, depuis son façonnage au cours du Ve s. av. J.-C. jusqu’à nos jours.

(Légende photo : Délos, vestiges d’une aire de dépiquage et de terrasses de culture antiques © M. Brunet- EfA)

Logo CNRS    Logo université Jean Monnet  Logo ENS Lyon