UMR 5189

Suivre l'actualité par flux RSS

Laboratoire HISOMA

Histoire et Sources des Mondes Antiques

image oiseau MOM

Hisoma, le commerce du verre dans le monde antique

L’étude du commerce du verre dans le monde antique s’est organisée en suivant trois approches :

1- Etude du matériel livré par les sites de consommation issu de fouilles scientifiques pour mettre en oeuvre des typo-chronologies fiables à l’échelle d’une région — la Narbonnaise —ou d’un pays —l’Égypte

2- Publication de la collection de verres du Musée du Louvre

3- Constitution d’une équipe internationale pour la constitution d’un corpus des marques sur verre

Le verre de la Narbonnaise antique

L’exposition Tout feu, tout sable : mille ans de verre antique dans le Midi de la France, qui s’est tenue au Musée d’Histoire de Marseille du 8 juin au 31 décembre 2001, est le résultat d’un travail d’enquête et de prospection dans l’ensemble du grand Sud-Est de la France. Cette manifestation présentait dans une première partie la chaîne opératoire du verre — des ateliers primaires où la matière brute est réalisée aux ateliers secondaires où les objets sont fabriqués —, dans une seconde partie, le commerce du verre — à travers les épaves échouées sur les côtes méditerranéennes françaises qui transportaient du verre sous forme de matière brute, de groisil ou d'objets finis (cargaison et matériel de bord) et quelques dépôts portuaires, ainsi qu'à travers l'étude des marques du verre —, dans une troisième partie, un panorama des verres mis au jour dans le Sud-Est de la France. Elle a donné lieu à un important catalogue qui offre pour la première fois en France une synthèse sur la fabrication, le commerce et la diffusion du verre à l’époque impériale et l’époque romaine tardive.

En 2001, le colloque Echanges et commerce du verre dans le monde antique a réuni 44 intervenants français et étrangers et une centaine de participants : quatre axes de réflexion étaient proposés : archéologie et archéométrie, implantation et productions des ateliers secondaires, itinéraires du verre, état de la recherche sur le corpus des marques sur verre. En outre, une session a été consacrée aux découvertes régionales.

Bibliographie

D. Foy et M.-D. Nenna, Tout feu, tout sable : mille ans de verre antique dans le midi de la France, Cat. d’exposition Musée d’histoire de Marseille, juin-décembre 2001, Aix-en-Provence, Édisud, 2001, 255 p.

Le verre de l'Égypte gréco-romaine

Le matériel de cinq sites d’importance est en cours d’étude :

* Tebtynis (Fayoum) fouilles de l’IFAO et de l’Institut de papyrologie de Milan : matériel daté entre le iiie siècle av. J.-C. et le iiie siècle ap. J.-C.
* Douch (Oasis de Kharga) fouilles de l’IFAO : matériel remontant essentiellement au ive siècle de notre ère.
* Ain et-Turba (Oasis de Kharga) fouilles du Metropolitan Museum of Art : matériel remontant essentiellement au ive siècle de notre ère.
* Coptos : matériel déposé au Musée des Beaux Arts de Lyon, matériel daté entre leI er siècle et le vII e siècle de notre ère
* Alexandrie : fouilles de sauvetage du Centre d’Études Alexandrines UMS 1812 : matériel allant duIIIie siècle av. J.-C. à nos jours.

D’autres études plus ponctuelles ont été menées sur les verres de Taposiris Magna (région d’Alexandrie), de Tell el Herr (Sinaï) et de Tanis.

Une série d’articles a tenté de faire le point sur l’évolution des différentes techniques, des formes et des décors de la vaisselle égyptienne :

Fig.9: Coupe en verre mosaÏqué. IVe siècle après J.-C. Musée Gréco romain d'Alexandrie.

Fig.9: Coupe en verre mosaÏqué.
IVe siècle après J.-C. Musée
Gréco romain d'Alexandrie.

Le verre mosaïqué, composé d’éléments préfabriqués dont le développement a pu être retracé depuis la fin duIIIe siècle av. J.-C. jusqu’au début du ve siècle apr. J.-C.Fig. 9

Fig.10 Gobelet en verre gravé de Douch. IIIe-IVe siècle après J.-C. Cliché IFAO, J.-F. Gout

Fig.10 Gobelet en verre gravé
de Douch. IIIe-IVe siècle
après J.-C.

Cliché IFAO, J.-F. Gout

La réunion et la confrontation de l’ensemble des verres gravés découverts en Égypte a permis d’en mieux cerner les différentes phases et de réfléchir sur les caractéristiques des productions des ateliers orientaux et occidentaux. Fig.10

Fig.11 Plat en terre peint de Douch. IIIe-IVe siècle après J.-C. Cliché IFAO, J.-F. Gout

Fig.11 Plat en terre peint de Douch. IIIe-IVe siècle après J.-C.
Cliché IFAO, J.-F. Gout

Une étude semblable a été effectuée sur les verres peints. Fig. 11

Bibliographie

M.-D. Nenna, « Ateliers de production et sites de consommation en Égypte (ve siècle av. J.-C. - viie s. ap. J.-C.), Premier bilan », Actes du 14e congrès de l'AIHV (Venise-Milan 1998), Amsterdam, 2000, p. 20-24.

M.-D. Nenna, « New Research on Mosaic Glass : Preliminary results », Actes du congrès Hyalos, vitrum, glass (Rhodes 2001), Athènes, 2002, p. 153-158.

M.-D. Nenna, « Verreries de luxe de l’antiquité tardive découvertes à Douch (oasis de Kharga, Égypte) », Actes du 15e congrès de l’Association Internationale pour l’Histoire du Verre, (Corning- New York 2001, Londres, 2003, p. 93-97. 

Actes du 15e congrès de l’Association Internationale pour l’Histoire du Verre, (Corning-New York 2001), Londres, 2003, p. 88-92. 

M.-D. Nenna, « Verres gravés d’Égypte du Ier siècle au Ve siècle apr. J.-C. », D. Foy et M.-D. Nenna éd., Commerce et échanges du verre dans le monde antique, Actes du colloque international d’Aix-en-Provence, Juin 2001, Collection Instrumentum, Montagnac, Editions Monique Mergoil, 2003, p. 359-375. 

M.-D. Nenna, « De Douch (oasis de Kharga) à Grand (Vosges)  : un disque en verre peint à représentations astrologiques », Bulletin de l’Institut Français d’Archéologie Orientale 103, 2003, p. 355-376.

Les verres du musée du Louvre

Le premier volume consacré aux objets datés entre le viiie siècle av. J.-C. et le ier siècle apr. J.-C. est paru en 2000, sous la plume de M.-D. Nenna et de V. Arveiller (Musée du Louvre, AGER). La partie introductive est constituée d'un historique des collections, d'un glossaire de termes techniques multilingue ainsi que d'un panorama de l'artisanat verrier entre la fin du vie siècle av. J.-C. et la fin du ier siècle apr. J.-C. Le catalogue est organisé en trois grands chapitres techniques : verre moulé sur noyau, verre moulé à partir d'éléments préfabriqués, verre moulé monochrome ; ils sont suivis par un chapitre sur les pastiches et les pièces douteuses. À l'intérieur de ces grandes divisions, des parties introductives font un bilan des connaissances récentes sur chaque forme dans le cas des contenants à parfum en verre moulé sur noyau, sur chaque grande phase de production dans celui des verres moulés. Elles sont suivies des descriptions d'objets, accompagnées de photographies et éventuellement de dessins.

Le deuxième volume comprend les pièces en verre soufflé datées entre le ier et le viie siècle apr. J.-C., soit mille trois cents objets conservés dans les différents départements du Musée (Antiquités grecques, étrusques et romaines, Antiquités égyptiennes, Antiquités Orientales, Islam, Objets d’art). En raison des caractéristiques de la collection, la présentation se fera selon les régions de provenance. Les verres sont issus d’Italie (collections Durand et Campana), d u monde égéen avec notamment le matériel des fouilles d’Éléonte, et de Myrina, des bords de la Mer noire (collection Messaksoudy), de Syro-Palestine (collection Clercq-Boisgelin, pièces de la Mission Renan), d’Égypte avec le matériel d’Antinoé et d’Edfou et du Moyen-Orient (Suse). La variété de ces provenances invite à dresser des bilans pour chacune de ces grandes régions.

Bibliographie

V. Arveiller et M.-D. Nenna, Verres antiques du Musée du Louvre : vol. I : Les contenants à parfum en verre moulé sur noyau et la vaisselle moulée (VIIIe siècle av. J.-C. - I er siècle ap. J.-C.), Paris, Réunion des Musées nationaux, 2000.

V. Arveiller et M.-D. Nenna, Verres antiques du Musée du Louvre : vol. 2 : Vaisselle et contenants du Ier siècle au début du VIIème siècle après J.-C., Paris, éd du Musée du Louvre, Somogy, 2005.

Fig. 12 Unguentarium portant  la marque PATRIMONI.  Musée de l'Arles antique, inv. FAN.91.00.1673.Ech. 1/3.

Fig. 12 Unguentarium portant 
la marque PATRIMONI. 
Musée de l'Arles antique,
inv. FAN.91.00.1673.Ech. 1/3.

Les vases estampillés porteurs de marque de fabrique sont un des témoins du commerce du verre. Ces marques imprimées sur les contenants (fig. 12) peuvent comporter des lettres (noms ou abréviations), un décor figuré (cheval, lion, Mercure....), des décors végétaux et géométriques ou résulter de l’estampage d’une monnaie. Elles apparaissent entre le I er et le III e siècle apr. J.-C., surtout en Europe occidentale, sur des balsamaires et des conteneurs de plus grande taille en forme de tonneau ou à panse prismatique. Leur signification, qui est fort discutée, varie probablement selon les différents types de conteneurs : certaines permettent d'identifier les officines, d’autres rendent compte de la nature ou de l'authenticité d'un contenu, d’autres encore attestent le monopole impérial sur les produits de luxe. La publication se présente en deux volumes parus en 2006. Le premier volume comprend les contributions consacrées au territoire français. Le second est dédié d’un côté aux provinces occidentales de l’Empire romain, de l’autre aux provinces orientales. D. Foy, M.-D. Nenna (dir.), Corpus des signatures et marques sur verres antiques. I, La France, Aix-en-Provence-Lyon : AFAV, 2006. D. Foy, M.-D. Nenna (dir.), Corpus des signatures et marques sur verres antiques. II, Pays- Bas, Belgique, Luxembourg, Allemagne, Autriche, Suisse, Slovénie, Hongrie, Croatie, Espagne, Portugal, Maghreb, Grèce, Chypre, Turquie, mer Noire, Proche-Orient, Égypte, Soudan, Cyrénaïque, France (Addenda), Aix-en-Provence-Lyon : AFAV, 2006.

Pour se procurer cet ouvrage, voir : http://www.institutduverre.fr/Afaverre/

Direction du projet : D. Foy et M.-D.Nenna

Équipe: 
H. Amrein, Conservateur, Musée National de Zurich (Suisse)
T. Antonaras, Musée byzantin, Thessalonique
V. Arveiller, Musée du Louvre, Paris
H. Cabart, membre de l’Association française pour l’Archéologie du Verre Mario da Cruz, Portugal
A. Follmann-Schulz, Conservateur, Musée de Bonn 
D. Foy, Directeur de recherche, LAMM, MMSH, Aix-en-Provence
F. Hanut, Belgique
G. Glockner, Autriche
I. Lazar, conservateur, Musée de Celje (Slovénie)
C. Lightfoot, Metropolitan Museum of Art, New York 
A. Moirin, Service d’archéologie municipal, Bourges 
J. Price, Professeur à l'Université de Durham (Grande Bretagne) 
A. Rottloff, Chercheur, université de Münich (Allemagne)
Y. Sablerolles, Chercheur, Université de Nottigham (Grande Bretagne)
E.M. Stern, Pays-Bas
L. Taborelli, Coordinamento Laboratori Storici, DICAS – Politecnico di Torino (Italie)
P. Triandaphyllidis, conservateur, Ephorie du Dodécanèse
N. Vanpeene, membre de l’Association française pour l’Archéologie du Verre

Plus d'informations:
chronique bibliographique sur le verre antique : http://www.mae.u-paris10.fr/verre
Contact: marie-dominique.nenna[at]mom[dot]fr

Logo CNRS    Logo université Jean Monnet  Logo ENS Lyon