UMR 5189

Suivre l'actualité par flux RSS

Laboratoire HISOMA

Histoire et Sources des Mondes Antiques

image oiseau MOM

Projet IThAC

L’invention du théâtre antique dans le corpus des paratextes savants du XVIe siècle
Analyse, traduction, exploration numérique

Projet de Recherche Collaboratif (PRC) financé par l’ANR
Responsables : Malika Bastin-Hammou, Litt&Arts-UGA et Pascale Paré-Rey, maître de conférence, Lyon III, HiSoMA

Le projet IThAC a pour objectif l’étude de la réception du théâtre antique en Europe au XVIe siècle à travers l’analyse du corpus des paratextes savants imprimés qui lui sont consacrés, et la mise à disposition de la communauté scientifique de la traduction de ce corpus traduit en français, grâce à la construction d’une interface numérique évolutive. Par « paratextes savants », on entend les textes liminaires - épîtres dédicatoires, adresses au lecteur, préfaces, Vies, traités théoriques rédigés par des humanistes. Les textes étudiés s’étendront de la période comprise entre 1476, date de la parution de la première édition imprimée de Térence dotée d’un paratexte, à la fin du XVIe s.

On fait l’hypothèse que la collecte, la traduction et l’analyse de ce corpus, longtemps négligé parce que difficilement accessible matériellement et parce que très largement rédigé en latin, permettront de saisir à la fois comment le théâtre antique a été reçu et compris par ses « inventeurs » dans l’Europe du XVIe s., mais aussi comment les idées et les méthodes présentes dans ce corpus, à l’heure où s’inventaient aussi bien le théâtre moderne que la philologie, ont circulé et se sont développées grâce notamment à leur large diffusion rendue possible par l’imprimé. C’est aux livres qui ont assuré cette diffusion que nous nous intéresserons ; le corpus ne prendra donc pas en compte des exemplaires particuliers annotés ni des manuscrits, dont l’intérêt est certain mais qui pourraient relever d’un autre projet. Ces paratextes, qui sont souvent le fait de très grands savants, ont connu en leur temps une audience et une circulation bien plus importantes que celles des textes rédigés en vernaculaire, parce que le latin était alors la langue de la communication savante : les négliger, c’est omettre une étape majeure des débats intellectuels sur le théâtre, la philologie et la réception de l’Antiquité, débats que leur prise en considération permettra de reconstruire, en redonnant leur place à des figures majeures comme Melanchthon, Scaliger et autre Casaubon, et en faisant émerger des figures de moindre envergure - professeurs, traducteurs, imprimeurs, libraires - qui ont également joué un rôle clé dans l’élaboration et la circulation de ces idées, et en mettant en lumière grâce à l’outil numérique cette élaboration et cette circulation.

 Ce qui est attendu du projet IThAC, c’est d’abord la diffusion d’un corpus patrimonial essentiel à la compréhension de l’histoire du théâtre antique et du théâtre occidental depuis la Renaissance. Au-delà de la diffusion du corpus collecté, traduit et transcrit, on compte mettre en relation cet important ensemble de textes très rarement étudiés et plus rarement encore mis en relation, grâce à l’outil numérique.On espère ainsi faire émerger des concepts, des figures, des réseaux, des lieux clés de l’invention du théâtre antique. Ce qui est également escompté, c’est que les outils numériques d’analyse développés dans le cadre du projet IThAC pourront être réutilisés et servir à d’autres projets d’analyse de corpus de textes patrimoniaux.Enfin, par-delà la micro-analyse des textes du corpus, c’est la lecture distante, au sens où l’entend Franco Moretti (Moretti 2005) que l’on compte ici promouvoir dans l’analyse des textes patrimoniaux, avec l’idée qu’elle offre l’opportunité de renouveler en profondeur l’idée que l’on s’est faite, et que l’on se fait aujourd’hui, de différents corpus, dont celui du théâtre antique.

Les personnes impliquées dans le projet

• Litt&Arts-UGA, Bastin-Hammou Malika, professeur
• UGA, Ferrand Mathieu, maître de conférences
• CNRS, Garcia Fernandez Anne, ingénieur de recherche
• UGA, Greslou Élisabeth, ingénieur de recherche
• UGA, Bey Arnaud, ingénieur d’études
• UGA, Douguet Marc, maître de conférences
• UGA, Louette Christiane, maître de conférences
• UGA, Vialleton Jean-Yves, maître de conférences
• UGA, Dedieu Alexia, doctorante IRS-IDEX
• UGA, doctorant à recruter
• UGA, stagiaires STE (saisie-traduction-encodage)
• UGA, stagiaires HN (Humanités numériques)
• Lyon III-HiSoMA, Paré-Rey Pascale, maître de conférences
• Lyon III, Nicolas Christian, professeur
• Lyon III, Hermand-Schebat Laure, maître de conférences
• Lyon III, Lardon Sabine, professeur
• Lyon II, Hue-Gay Élysabeth, ingénieur d’étude
• CNRS, Morlock Emmanuelle, ingénieur de recherche
• Lyon III, post-doctorant à recruter
• Lyon III, stagiaires STE 

Organisation et coordination
• Gérer le budget et les recrutements
• Gérer les aspects juridiques du projet
• Veiller à la dissémination et à la valorisation des résultats                                                                  

Collecte, transcription et traduction des paratextes
• Collecte, numérisation, publication. Superviser la numérisation des paratextes
•  Publier l’Anthologie                                             
• Transcription et traduction : veiller à l’avancement et l’harmonisation des transcriptions et des traductions et à leur dépôt sur les sites dédiés          

 Encodage, construction des outils d’analyse et diffusion électronique
• Gestion, diffusion et partage des données :
- élaborer et suivre un plan de gestion des données
- mettre en œuvre un site web
- veiller à l’interopérabilité des données et des métadonnées

• Modélisation et encodage :
- définir la structure des donnes à encoder
- recruter et former les stagiaires et les EC
- suivre et valider l’encodage          

• Construction des outils d’analyse : définir, concevoir et mettre en œuvre les outils d’analyse

Analyse, dissémination, valorisation
• Pilotage scientifique des séminaires mensuels et dissémination scientifique :
- définir le choix des textes et des thématiques traités
- rédiger les comptes rendus de synthèse
- définir les besoins en matière d’outils numériques d’analyse et collaborer à leur construction
- choisir les invités et leur fournir un état du projet ; organiser la rédaction des communications et publications

• Pilotage scientifique des rencontres internationales et de la valorisation :
- rédiger les appels, organiser les comités scientifiques et la sélection des intervenants
- publier le volume de synthèse

Logo CNRS    Logo université Jean Monnet  Logo ENS Lyon