UMR 5189

Suivre l'actualité par flux RSS

Laboratoire HISOMA

Histoire et Sources des Mondes Antiques

image oiseau MOM

Corpus épigraphiques

Axe Transversal - Edition, archives, humanités numériques - Programme 1

Inscriptions Grecques et Latines de la Syrie (Presse de l'IFPO)

Pour une présentation détaillée de ce programme d’HiSoMA, placé sous la direction de Véronique Chankowski et coordonné par Pierre-Louis Gatier.

Quatre tomes du corpus et un choix d’inscriptions ont paru à Beyrouth aux Presses de l’Institut français du Proche-Orient (IFPO, UMIFRE 6, USR 3135, MAE-CNRS) dans la Bibliothèque archéologique et historique (BAH) au cours du quinquennal : 

— Jean-Baptiste Yon et Pierre-Louis Gatier (éd.), avec des notices par Julien Aliquot, Jean-Claude Decourt, Denis Feissel, Pierre-Louis Gatier, Jean-Paul Rey-Coquais, Maurice Sartre et Jean-Baptiste Yon, Choix d’inscriptions grecques et latines de la Syrie, Beyrouth, Guides archéologiques de l’IFPO 6, 2009 ;

— Nabil Bader, IGLS XXI (Inscriptions de la Jordanie), 5, 1, Nord-Est de la Jordanie, Beyrouth, BAH 187, 2009 ;

— Maurice Sartre, avec la collaboration d’Annie Sartre-Fauriat, IGLS XIII, 2, Bostra (Supplément) et la plaine de la Nuqrah, Beyrouth, BAH 194, 2011 ;

— Jean-Baptiste Yon, IGLS XVII, 1, Palmyre, Beyrouth, BAH 195, 2012 ;

— Annie Sartre-Fauriat et Maurice Sartre, IGLS XV, Le plateau du Trachôn et ses bordures, Beyrouth, BAH 204, 2014.


En 2016-2020, les membres d’HiSoMA impliqués dans le programme des IGLS poursuivront la publication de dossiers en cours, en particulier au Liban (Beyrouth et sa région, par Julien Aliquot ; Liban-Nord, par Jean-Baptiste Yon) et en Syrie (Syrie côtière, par Julien Aliquot ; Émésène, par Jean-Claude Decourt ; Damascène, par Pierre-Louis Gatier ; Batanée et Jabal al-‘Arab, par Annie Sartre-Fauriat et Maurice Sartre ; Palmyrène, par Jean-Baptiste Yon), en tenant compte de l’impossibilité de continuer les prospections en Syrie depuis 2011. Le travail de terrain a été récemment relancé avec profit en Jordanie. La refonte du zonage du corpus dans le nord du pays doit porter ses fruits dans le cadre d’un accord renouvelé avec le Department of Antiquities of Jordan (DoA) et d’une coopération renforcée avec les universités locales (Jordan University, Yarmuk University). En dehors des tomes en préparation, le projet d’un choix d’inscriptions grecques et latines de la Jordanie en anglais (A Selection of Greek and Latin Inscriptions in Jordan) répond aux attentes du DoA, du MAE et du CNRS en matière de diffusion des connaissances auprès d’un public élargi.

Un colloque international organisé à Lyon en février 2015 rendra compte des avancées les plus significatives du programme au cours du quinquennal.

Parmi les différents projets thématiques ou muséographiques envisagés, l’équipe des IGLS s’est notamment proposée de réunir les inscriptions grecques et latines du Proche-Orient conservées au musée du Louvre, de l’Amanus au Sinaï, sous la forme d’une édition papier publiée par l’IFPO, en accord avec le Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines (AGER) et le Département des Antiquités orientales (AO) du musée. La préparation de ce volume est conçue en étroite collaboration avec le programme pour l’Édition numérique et valorisation de la collection des inscriptions grecques du Louvre (IG Louvre), dirigé par Michèle Brunet (Lyon 2-HiSoMA) et soutenu par l’ANR. Le projet des IG Louvre prévoit en effet des éditions imprimées des différents ensembles régionaux. Le volume des IGLS du Louvre remplira cet objectif pour le Proche-Orient en réunissant les monuments et objets inscrits en grec (ainsi qu’en latin) des deux départements du musée concernés.

La publication de huit volumes est envisagée à l’horizon 2020 :

  • IGLS VIII, 1, Beyrouth et sa région, par Julien Aliquot
  • IGLS VIII, 2, Liban-Nord, par Jean-Baptiste Yon
  • IGLS XIV, Batanée, par Annie Sartre-Fauriat et Maurice Sartre
  • IGLS XVII, 2, Palmyre (Tarif) et Palmyrène, par Jean-Baptiste Yon
  • IGLS XXI (Inscriptions de la Jordanie), 2, Région centrale, Supplément, par Pierre-Louis Gatier
  • IGLS XXI (Inscriptions de la Jordanie), 5, 3, La constitution d’Anastase au Qasr al-Hallabat, par Denis Feissel
  • IGLS, Hors-Série, Poids inscrits du Proche-Orient hellénistique et romain, par Pierre-Louis Gatier
  • Inscriptions grecques et latines du Proche-Orient au musée du Louvre, éd. Pierre-Louis Gatier, Julien Aliquot et Jean-Baptiste Yon
  • A Selection of Greek and Latin Inscriptions in Jordan, éd. Pierre-Louis Gatier, Julien Aliquot et Jean-Baptiste Yon.

Un autre volet du programme des IGLS concerne la participation de plusieurs de ses membres au Lexicon of Greek Personal Names (LGPN), pour les régions qui sont du ressort des IGLS (Syrie, Phénicie et Arabie hellénistiques, romaines et protobyzantines). L’Université d’Oxford pilote cette entreprise de longue haleine qui vise à recenser de manière exhaustive les anthroponymes dans la documentation en langue grecque, de l’époque archaïque à la fin de l’Antiquité. La compilation et la mise à jour des données relatives à l’onomastique proche-orientale se fonderont sur l’important travail de dépouillement réalisé depuis longtemps par Maurice Sartre.

Parallèlement à ces travaux, et en complémentarité avec la publication du corpus sous la forme de volumes imprimés, le nouveau projet de mise en ligne des IGLS est amené à se concrétiser. Il pourra bénéficier de l’expertise d’HiSoMA et de celle de l’IFPO dans le domaine des humanités numériques.

Autres collections :

Bulletin d’archéologie et d’architecture libanaises :

  • Inscriptions grecques et latines de Deir el-Qalaa, Beyrouth, Direction générale des Antiquités (J. Aliquot)
  • Catalogue des inscriptions grecques et latines du Musée national de Beyrouth, Beyrouth, Direction générale des Antiquités (J. Aliquot, J.-B. Yon)

Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, Paris :

  • Répertoire des inscriptions syriaques du Liban (J.-B. Yon, en collab. avec J. Moukarzel et Y. Dergham)

Inscriptions grecques du Louvre

Poursuite et finalisation, sous la direction de Michèle Brunet, des publications numérique et imprimée du corpus-catalogue des Inscriptions grecques du Louvre. Conçu à la fois comme un double prototype expérimental et comme une ressource centrale à laquelle se relient, dans une architecture de projet globale et cohérente, tout un ensemble d’autres publications ou « produits numériques », dont la déclinaison est prévue pour s’adapter au fil du temps à des publics et des contextes de consultation différenciés, ce projet sert de point d’appui aux recherches innovantes menées dans le domaine de l’épigraphie numérique et à la structuration d’un réseau à l’intérieur des Digital Humanities (voir plus loin, 2).

Inscriptions de Thessalie

L’équipe lyonnaise, en collaboration avec les différentes éphories du service archéologique grec, poursuit la publication de corpus épigraphiques locaux et régionaux en Thessalie. Les travaux archéologiques en cours, tout particulièrement sur les deux théâtres de Larissa, alimentent largement ce travail.

Dans la collection Études épigraphiques de l’École française d’Athènes : 

  • Corpus des inscriptions de Larissa, Thessalie, fascicule 1 : Les inscriptions du théâtre principal, parR. Bouchon
  • Corpus des inscriptions d’Atrax, sous la direction d’A. Tziafalias, en collaboration avec R. Bouchon, L. Darmezin, J.-Cl. Decourt, Br. Helly et G. Lucas
  • Corpus épigraphique de Pythion (Tripolis de Perrhébie), sous la direction d’A. Tziafalias, en collaboration avec R. Bouchon, L. Darmezin, J.-Cl. Decourt, Br. Helly et G. Lucas
  • Corpus épigraphique de Crannon et Scotoussa, Thessalie, par J.-Cl. Decourt
  • Corpus des stèles funéraires de Démétrias, par B. Helly 

 Inscriptions de Béotie

Après mise en forme par G. Argoud, A. Schachter et G. Vottero (chercheurs associés), le dossier épigraphique des archives Paul Roesch concernant le corpus des 1 300 inscriptions de Thespies a été mis progressivement en ligne à partir de 2007 (I. Pernin, chercheur associée, et A. Hernandez, MOM) : le texte des inscriptions est désormais à la disposition de la communauté savante et permet par ailleurs la constitution du corpus des inscriptions grecques de Thespies, sous la responsabilité d’I. Pernin, dans le cadre de la refonte des IG VII (Académie de Berlin, Collège de France, Académie des Inscriptions et Belles Lettres).

D’autres travaux d’édition viennent s’y rattacher, sous format numérique :

  • Épigrammes de la Grèce continentale, Thessalie et Béotie, par Eléonora Santin
  • Corpus des signatures d’artistes et des poètes actifs en Thessalie et en Béotie, par Eléonora Santin.

Inscriptions de Délos

Avec le soutien de l’Académie des Inscriptions et Belles Lettres et de l’École française d’Athènes, un programme de réédition numérique des comptes des hiéropes de Délos sera mis en œuvre sous la responsabilité de Véronique Chankowski. Ce programme a pour objectif, d’une part d’intégrer les nombreuses corrections apportées à ce corpus de 500 longues inscriptions depuis leur édition au début du XXe s., en fournissant, sous la forme d’une base de données, une édition associant aux textes les archives photographiques et les estampages de ces inscriptions, d’autre part de proposer une utilisation numérique de ces textes comptables, par une traduction sous forme de tableaux qui permettraient de restituer le “grand livre” qui se lit dans cette comptabilité gravée sur pierre.

Inscriptions égyptiennes hiéroglyphiques

Laure Pantalacci poursuit l'édition de la documentation épigraphique du site de Balat (oasis de Dakhla, Egypte), provenant aussi bien du palais des gouverneurs de la VIe dynastie que du « sondage nord ». La publication du matériel est envisagée sous forme de base de données en ligne sur le site de l'IFAO, accompagnée d'une étude de synthèse sur papier.

 La préparation du Catalogue raisonné des stèles du Moyen Empire du musée du Louvre par Lilian Postel sera poursuivie. Le corpus comprend 125 stèles qui n'ont, pour une grande part, pas fait l'objet d'édition moderne. L'un des enjeux de cette publication est la datation précise des stèles, d'où le projet de constitution d'un groupe de travail international destiné à élaboré des critères de datation fiables et affinés par rapport à ceux qui existent aujourd’hui, en tenant compte de la variabilité régionale trop souvent négligée.

Le programme « Base de données Cachette de Karnak » (IFAO-CSA), dirigé par Laurent Coulon, poursuit son développement à travers la préparation de la version 3, visant à rendre accessibles sous forme de corpus numérique indexé les inscriptions que portent les objets découverts par G. Legrain. Un logiciel spécifique (Xefee) a été développé sous Java par Vincent Razanajao (Griffith Institute, Oxford) en vue de la saisie des textes, en 2010-2011 et a été perfectionné tout récemment en bénéficiant de l'expertise d'Emmanuelle Morlock pour les aspects relatifs aux procédures d'encodage des textes en XML/TEI. Parallèlement, un travail préliminaire de transcription et traduction systématiques des inscriptions des statues issues de la Cachette a été entrepris en 2012 et se poursuivra sur plusieurs années. La publication des données se fera par « tranches chronologiques » cohérentes, en commençant par l'époque saïte. À moyen terme, la version 3 de la base « Cachette de Karnak » offrira un corpus électronique indexé de l'ensemble des inscriptions des monuments de la Cachette, une source inestimable pour l'histoire de la Thèbes des IIe et Ier millénaires.

Inscriptions latines de Narbonnaise(Gallia, Centre Camille Julian)

Depuis la publication du premier volume de la collection en 1985, le projet d’édition des Inscriptions latines de Narbonnaise (ILN) poursuit, à un rythme régulier, son entreprise de mise à jour du CIL. Le programme, porté historiquement par le Centre Camille-Jullian de l’Université d’Aix-Marseille, a pour objectif la publication systématique  des inscriptions de chaque cité du sud de la Gaule, sous la forme d’un corpus épigraphique répondant à toutes les exigences modernes de la discipline. Huit volumes sont parus à ce jour. Après l’édition, en 2012, du corpus consacré aux inscriptions de Die et des Voconces du Nord, une équipe d’épigraphistes issus de plusieurs universités et laboratoires de recherche (Grenoble, Lyon et Paris) travaille désormais à la rédaction du corpus de Vaison-la-Romaine et des Voconces du Sud, riche de plus de 400 textes. Patrice Faure participe activement à ce projet. Il a publié en 2013, avec Nicolas Tran, le huitième volume des ILN, consacré aux Inscriptions de la cité de Valence. Un autre volume consacré aux Inscriptions de Vaison-la-Romaine est prévu au cours du prochain contrat.

Inscriptions antiques de Césarée de Maurétanie

Le projet d’édition des Inscriptions antiques de Césarée de Maurétanie (Cherchell, Algérie) a été initié en 2010 par Philippe Leveau, professeur émérite d’archéologie à l’Université d’Aix-Marseille. Il a pour objectif de publier tous les textes épigraphiques, grecs et latins, de l’ancienne capitale de la province romaine de Maurétanie Césarienne. L’épigraphie de Césarée présente des inscriptions gravées entre l’époque des rois Juba II et Ptolémée et l’Antiquité tardive et chrétienne. Elle se distingue par sa richesse quantitative (quelque 1300 textes) et qualitative (avec des catégories d’inscriptions très diverses : dédicaces, hommages, épitaphes, etc. gravées sur des supports variés et parfois accompagnées de reliefs).

L’équipe d’édition du corpus, composée d’une dizaine d’épigraphistes appartenant à plusieurs universités et laboratoires de recherche (Aix-Marseille, Grenoble, Lyon, Montpellier, Paris, Poitiers), s’attache – avant de pouvoir mener des investigations de terrain – à étudier le corpus des inscriptions publiées depuis le XIXe siècle, en se fondant largement sur la connaissance du site acquise par Philippe Leveau et sur la riche documentation qu’il a réuni à son sujet. Patrice Faure est plus particulièrement chargé de la rédaction des notices consacrées aux militaires et à l’armée (environ 130 textes).

Logo CNRS    Logo université Jean Monnet  Logo ENS Lyon