UMR 5189

Suivre l'actualité par flux RSS

Laboratoire HISOMA

Histoire et Sources des Mondes Antiques

image oiseau MOM

Les savoirs d'Apulée
Jeudi, 20. Octobre 2016 - Vendredi, 21. Octobre 2016
Πολυμαθία et πολυτροπία à l’époque antonine
Colloque international organsé par Emmanuel Plantade et Daniel Vallat, enseignant chercheur au laboratoire
- les 20 et 21 octobre 2016 - salle Reinach - MOM - 86 rue Pasteur - Lyon 7e
- programme (.pdf)
 
Apulée de Madaure, « beau philosophe, très éloquent tant dans la langue grecque que la latine » (Apol. 4, 1) a vécu, selon une approximation vraisemblable, entre 125 et 180. Par là, il apparaît comme un acteur éminent de la culture impériale de l’époque antonine.
La recherche récente a posé des jalons importants (Sandy 1997, Harrison 2000) en replaçant l’auteur dans le contexte de la «seconde sophistique», un courant culturel qui s’est surtout exprimé en grec, aux IIe et IIIe siècles. Mais des nuances, des précisions et des compléments restent à apporter : d’autres pistes fécondes sont apparues ou ont été renouvelées très récemment, comme sa proximité intellectuelle et biographique avec Aulu-Gelle (Holford-Strevens 1988, Keulen 2009), son identité provinciale (Graverini 2007 [2012], Lee, Finkelpearl, Graverini 2014), son rapport au langage et aux langues (Nicolini 2011), son rapport au platonisme (Fletcher 2014), et son attrait pour la chose religieuse (GCA 2014).
Il semble donc opportun de s’appuyer sur les apports de cette recherche en choisissant la problématique des savoirs d’Apulée.

Ainsi, deux axes de recherche seront au cœur de cette rencontre :
1) la πολυμαθία : comme la virtuosité et la maîtrise sont revendiquées par l’auteur, on s’intéressera, sur un mode positif, à la diversité de ses savoirs, à leur accumulation, éventuellement même à leur articulation. Dans quelle mesure peut-on les discerner, les désigner, les documenter et en évaluer la profondeur ?
2) la πολυτροπία : on s’intéressera, sur un mode plus épistémologique, aux modalités de présentation de ces savoirs. Peut-on détecter un rapport subjectif au savoir dans l’ironie déployée par l’auteur, dans son art de l'allusion, dans sa dialectique de l’ostentation et de l’occultation ?

Logo CNRS    Logo université Jean Monnet  Logo ENS Lyon