UMR 5189

Suivre l'actualité par flux RSS

Laboratoire HISOMA

Histoire et Sources des Mondes Antiques

image oiseau MOM

Jean Chrysostome | 2018-2019

 Axe A - Savoirs et doctrines - Programme 4
Responsables : Guillaume Bady et Catherine Broc-Schmezer

 Séances 2018-2019 : de 14h30 à 16h30 - Sources Chrétiennes - 22 rue Sala - Lyon 2e
Carnet de recherche : https://chrysostom.hypotheses.org

● Jeudi 15 novembre
Vers l’édition de nouvelles homélies pascales attribuées à Jean Chrysostome
Guillaume Bady, chercheur CNRS, HiSoMA
- affiche (.pdf)

Michel Aubineau annonçait en 1973 « l’édition d’une douzaine de pièces attribuées à Chrysostome » qu’il projetait peut-être de publier comme une suite des Homélies pascales publiées l’année précédente aux Sources Chrétiennes (SC n°187).
Une partie de ce projet est en cours de préparation aux Sources Chrétiennes. Après une rapide présentation des textes, seront exposées les raisons de leur choix, puis la complexité de leur histoire sera illustrée à travers l’édition synoptique des multiples avatars du Sermo catecheticus in pascha (CPG 4605) dans la tradition manuscrite.

● Jeudi 6 décembre
Deux inédits psuedo-chrysostomiens sur Job : thématique, sources, problèmes
Sergey Kim
- affiche (.pdf)

La présentation se portera sur deux textes inédits pseudo-chrysostomiens. Une thématique commune unit les deux textes, celle
des souffrances et de l’exploit religieux du patriarche vétérotestamentaire Job.
La première homélie, découverte par S. Kim dans un manuscrit du XVIe siècle conservé aux Météores, parle de Job en empruntant
les images du Physiologus.
Le deuxième texte, l’homélie sur Job et Abraham, CPG 4999, conservé dans le ms. Basel, Universitätsbibliothek, B II 15, de la fin du IXe siècle, présente des liens intéressants avec l’homélie De beato Abraham, CPG 4514, dans son original grec, mais – d’une manière assez étrange – pas avec la version arménienne de la cette dernière !
Les deux textes seront analysés sur la base des épreuves élaborées en vue d’une parution à venir dans les périodiques Byzantion et Analecta bollandiana.

● Jeudi 10 janvier 2019
 Construire une figure de martyr anti-arien : le cas de Philogone chez Jean Chrysostome
Chiara Spuntarelli (Sources Chrétiennes / Rome)
- affiche (.pdf)

À partir des rares témoignages en notre possession à propos de Philogone, évêque d’Antioche, l’éloge chrysostomien de cette figure doit être évalué dans le contexte d’un projet politique plus large, visant à tracer une ligne ininterrompue de continuité dans l’épiscopat d’Antioche, allant de Pierre à Flavien en passant par Ignace, Eustathe et Mélèce. L’objectif est de reconstruire l’histoire d’Antioche en occultant les divisions internes et, bien sûr, le schisme.
Sur le plan philologique, nous tenterons d’examiner la tradition manuscrite à la lumière de deux éléments. D’abord, la première partie de l’homélie justifie le choix de publier le De beato Philogonio avec les panégyriques d’Ignace, de Lucien, d’Eustathe, de Mélèce, sur la foi de nombreux témoins, en particulier du onzième siècle.
Ensuite, il s’agit de revenir sur le choix fait par Montfaucon sur la base des conclusions de Lenain de Tillemont : le savant bénédictin a effet publié notre homélie à la suite immédiate des cinq premières homélies Sur l’incompréhensibilité de Dieu (CPG 4318), la présentant comme la première des trois homélies Contre les anoméens (CPG 4319-4321). Or ce choix est fondé sur des manuscrits ultérieurs.

● Jeudi 7 février 2019
Les homélies de Jean Chrysostome Sur l’obscurité des prophéties : tradition manuscrite, problèmes d’édition critique et aspects intéressants du contenu
Emmanuele Castelli (Sources Chrétiennes / Rome)
- affiche (.pdf)

La petite série des homélies Sur l’obscurité des prophéties constitue pour plusieurs raisons un sujet de recherche passionnant et riche de problèmes. La composition même de la série fait débat : d’après la tradition historiographique et éditoriale il n’y a que deux discours (CPG 4420.1-2), tenus probablement à Antioche, sur la question des prophéties de l’Ancien Testament et de leur obscurité.
Mais de nouvelles recherches, menées par Antonia Peleanu, soutiennent l’appartenance à la série d’un troisième discours. La tradition manuscrite soulève en outre de nombreuses questions pour l’éditeur moderne et mérite en tout cas d’être explorée à nouveau. Le titre même des trois homélies pose des problèmes qui n’ont rien de secondaire, en lien étroit avec le contenu des discours, qui se révèle particulièrement intéressant.

Jeudi 14 mars 2019
 La tradition manuscrite grecque des homélies In epistulam ad Philippenses (CPG 4432) : premier bilan
Marie-Ève Geiger (ParaTexBib, Munich / HiSoMA) et Pierre Augustin (IRHT)
- affiche (.pdf)

Telle que nous pouvons aujourd’hui la reconstituer, la transmission directe de l’ensemble que constituent les 15 homélies de
Jean Chrysostome sur l’Épître aux Philippiens et leur homélie introductive (argumentum) est relativement restreinte.
La première séance consacrée à ce corpus permettra de dresser un panorama des vingt-quatre témoins recensés du Xe au XVI siècle et de préciser la datation, l’histoire et la provenance de plusieurs d’entre eux.
L’analyse d’éléments externes comme les titres, les ethica et les notes marginales ainsi qu’une première lecture du texte de l’argumentum conduisent à formuler quelques hypothèses sur les liens entre
les manuscrits.

Dates des séances suivantes :

11 avril – 6 juin

 

 

Logo CNRSLogo université Jean MonnetLogo ENS Lyon