UMR 5189

Suivre l'actualité par flux RSS

Laboratoire HISOMA

Histoire et Sources des Mondes Antiques

image oiseau MOM

[Projet scientifique Axe B | Cultures anciennes et temporalités | Présent de la performance]

RIMAnt. Repertorium Instrumentum Musicorum Antiquorum

Porteurs scientifiques

Équipe française
Sibylle Émerit, CR CNRS (ancienne membre scientifique de l’IFAO)
• Sylvain Perrot, CNRS Archimède (ancien membre scientifique de l’EFA)
Alexandre Vincent, Université de Poitiers / IUF (ancien membre scientifique de l’EFR)
Christophe Vendries, Université Rennes 2 - CNRS LAHM CReAAH

Équipe italienne
Daniela Castaldo, Università del Salento
Donatella Restani, Université de Bologne

Autres collaborateurs
• Hélène Guichard, musée du Louvre - Département des Antiquités égyptiennes
Paola Dessì, Università degli Studi di Padova
• Paolo Bonora, Università di Bologna
• Silvia Tessari, Università degli Studi di Padova

Principaux collaborateurs scientifiques du laboratoire
Membres de l’Axe B

Partenaires institutionnels extérieurs
Institut français d’archéologie orientale (IFAO)
École française d’Athènes (EFA)
Université de Poitiers
CNRS Laboratoire Archimède
Université Rennes 2 - CNRS LAHM CReAAH
Université de Bologne
Université du Salento (Lecce)
Université de Padoue
Musée du Louvre

Résumé du projet
Le projet RIMAnt s’inscrit dans le premier axe du programme Paysages sonores et espaces urbains de la Méditerranée ancienne. Il vise à répertorier, documenter et analyser les vestiges archéologiques des instruments de musique des civilisations égyptienne, grecque et romaine antiques au sein d’un corpus unique accessible en ligne. Malgré leur importance, tant en nombre que dans la qualité des informations qu’ils sont susceptibles de fournir, ces objets sonores n’ont jamais fait l’objet d’un corpus analytique spécifique. Éparpillés dans de nombreux musées (pourtour méditerranéen, Europe, Amérique du Nord), ils sont bien souvent mal identifiés, voire non publiés faute de connaissances.

Les instruments de musique sont des témoins historiques importants qui nous renseignent sur les croyances religieuses (objets cultuel et dépôts votifs dans les sanctuaires et les tombes), le statut des individus qui exercent le métier de musicien, mais aussi sur leur utilisation comme insigne de pouvoir ou marqueur social. Leur facture nous apporte également des informations sur l’artisanat antique, l’origine des matériaux employés ainsi que leur valeur marchande. Les données rassemblées au sein de RIMAnt permettront aux chercheurs d’étudier les instruments tant du point de vue de leurs caractéristiques organologiques que de leur signification historique et culturelle.  Les trois aires culturelles considérées ayant été en contact au cours de leur histoire, RIMAnt contribuera à mieux saisir les évolutions de l’instrumentarium et à mieux apprécier les transferts culturels.

Ce projet est lauréat de l’appel 2020 International Emerging Action du CNRS.

Types d'opérations
Organisation de réunions régulières et de séminaires du comité de pilotage pour le développement de la base de données RIMAnt et son accessibilité en ligne sur le modèle de l’open access.

Missions dans les musées et dans les archives.

Logo CNRS    Logo université Jean Monnet  Logo ENS Lyon