UMR 5189

Suivre l'actualité par flux RSS

Laboratoire HISOMA

Histoire et Sources des Mondes Antiques

image oiseau MOM

 Axe B - Cultures anciennes et temporalités : performance, mémoire, réception

Responsable : Pascale Paré-Rey

L'identité de l'axe B, qui s'est affirmée lors du quinquennal 2016-2020, repose avant tout sur une méthode : l'étude des pratiques et des œuvres textuelles, musicales ou figurées de l'Antiquité dans leurs contextes, en particulier leurs contextes de performance, de circulation et de réception. Dans cette perspective a émergé la nécessité de concentrer le travail commun sur une problématique anthropologique plus resserrée : le rapport des cultures anciennes à la temporalité.

Il s'agira donc, par une combinaison d'approches disciplinaires (philologique, littéraire, iconographique, historique, archéologique) et comparatistes, de préciser la manière dont les œuvres s'inscrivent dans le temps, depuis le présent de leur création ou de leur première exécution jusqu'à leur reprise, leur réécriture, leur assimilation par une culture plus tardive, en passant par leur fixation et leur conservation. Il s'agira aussi et surtout d'analyser comment la temporalité détermine les objets que produisent les cultures anciennes et les fonctions (sociales, politiques, religieuses, etc.) qu'ils assument, et inversement, comment ces cultures définissent leur identité par différents types d'usages symboliques du temps : performances destinées à unir dans l'instant une communauté ; élaboration de discours sur l'actualité ; construction de la mémoire individuelle ou collective ; constitution d'un patrimoine culturel, affirmation de continuités identitaires ou au contraire de changements de civilisation à travers diverses modalités de la réception du passé.

Le séminaire commun de l'axe sera consacré à la problématique des questions de temporalité, envisagées dans leur articulation dialectique. Il débutera par un travail théorique et bibliographique collectif sur les notions d'anthropologie et d'histoire culturelle à mettre en œuvre dans nos domaines respectifs, puis traitera de sujets transversaux permettant de relier les trois thèmes de l'axe : par exemple « l'objet » (instruments de musique, accessoires de théâtre, objets liturgiques ; stèles et monuments ; images), « la mise en espace » (lieux de performance ; lieux d'affichage et de mémoire ; lieux patrimoniaux), « le son » (musique, parole, chant ; son et silence ; vocabulaire du son ; reconstitution des sons). On se fixera comme objectif de publier les travaux communs ainsi produits dans une revue avec comité de lecture.

Thème 1 :  Présent de la performance

Responsable : Pascale Brillet-Dubois

On s'intéressera à tout ce qui, dans le présent de la performance, éclaire le sens d'une œuvre, en conditionne la réception par l'assistance humaine et/ou divine et en assure l'efficacité esthétique, sociale ou religieuse : configuration et acoustique des lieux, déroulement de la cérémonie, gestuelle, utilisation d'instruments et d'objets, référence à l'actualité évènementielle ou allusion à d'autres œuvres (intertextualité, intermédiarité), etc.

Dans les activités liées à ce thème, on portera un intérêt tout particulier à l'exécution d'œuvres musicales et poétiques ayant un lien étroit avec les rites dans les sociétés antiques – que ce lien soit réel (dans les cultes de la déesse Hathor à Dendara en Égypte, au théâtre lors des Dionysies en Grèce ou dans la liturgie chrétienne) ou qu'il s'agisse d'une fiction littéraire (dans la poésie hellénistique, romaine ou tardo-antique).

 

 

Vue zénithale du théâtre de Larissa

 

 Projets

Paysages sonores et espaces urbains de la Méditerranée ancienne (Sibylle Emerit, Sylvain Perrot, CNRS Archimède, Alexandre Vincent, Université de Poitiers / IUF)
● RIMAnt - Repertorium Instrumentum Musicorum Antiquorum (Sibylle Emerit)
InSpectA - Intelligences et Sens des Spectateurs dans l’Antiquité (« Projet émergent » de l’ENS de Lyon) (Anne-Sophie Noel)
Dramaturgie et allusion dans le théâtre grec attique(Pascale Brillet-Dubois)
Penser la poésie latine tardive du IVème au IXème siècle de notre ère (Florence Garambois)

Thème 2. Construction de la mémoire

Responsable : Marie Ledentu

Depuis les travaux de K. Galinsky, les spécialistes de l'Antiquité se sont intéressés à la mémoire et se sont réappropriés les théories élaborées, entre autres, par P. Nora et par A. et J. Assmann. C'est néanmoins un domaine encore fécond et auquel la diversité des spécialités rassemblées à HiSoMA peut contribuer par des comparaisons inédites. On étudiera donc autour d'exemples précis tirés de la poésie, de l'historiographie, de la rhétorique, mais aussi de l'iconographie ou de l'épigraphie par quelles stratégies les cultures antiques, pour forger leur identité, fabriquaient la mémoire d'évènements marquants (fêtes religieuses, conflits extérieurs, luttes politiques internes, etc.), construisaient la représentation de figures emblématiques (les Gracques et leurs homologues grecs) ou conservaient des traditions linguistiques et/ou poétiques en les adaptant à de nouveaux contextes (formulaire funéraire égyptien, poésie épigraphique régionale en Grèce).

 

 

Mosaïque d'Antioche, IIe s. ap. J.-C.,
Hatay Archeological Museum, Turquie

 Projets

Démagogue ou héros, révolutionnaire ou séditieux ? La figure politique du réformateur dans l’historiographie gréco-romaine : les Gracques et leurs homologues ou modèles grecs (Pascale Jouanna, Stavroula Kefallonitis, Virginie Hollard)
ConSenSu – Controversiae-Senecae-Suasoriae (Marie Ledentu)
Hospitalité et mobilité contrainte dans l’Antiquité méditerranéenne (Claire Fauchon-Claudon, Marie-Adeline Le Guennec, Smaranda Marculescu)
MELI. Muse Épigraphique en Ligne : étude et édition numérique de la poésie épigraphique grecque (Eleonora Santin)

Thème 3. Réception des cultures du passé

Responsable : Anne-Sophie Noel

La notion de réception concerne le temps long et doit s'entendre ici dans le sens du remploi, par une culture donnée allant de l'Égypte pharaonique jusqu'au XXIe siècle, d'éléments considérés comme appartenant à une société du passé. On s'attachera à des contextes ayant particulièrement favorisé les phénomènes de remploi (culture hellénistique, Renaissance, redécouverte des antiquités au XIXe s., post-colonialisme, etc.), à ses modalités (traduction, allusion, réécriture, re-performance, reconstitution matérielle et dans une certaine mesure, discours historique et commentaire savant) et à ses enjeux politiques, intellectuels et artistiques au sein de la culture réceptrice. On interrogera également la façon dont l'étude de la réception et la pratique d'un anachronisme maîtrisé peuvent éclairer à rebours les objets les plus anciens. Sur ce thème notamment, des croisements seront possibles avec des activités de l'axe A.

 

 

 


R.P. Brumoy, Le Théâtre des Grecs, frontispice
de l’édition originale, 1730

 Projets

ANR ITHAC : L’invention du théâtre antique dans le corpus des paratextes savants du XVIe s. Analyse, traduction, édition numérique (Pascale Paré-Rey)
Antiquité classique et postcolonialismes (Mathilde Cazeaux-Marty, Claire Fauchon-Claudon, Anne-Sophie Noel)
Revue Aitia (Christophe Cusset)

Logo CNRS    Logo université Jean Monnet  Logo ENS Lyon