UMR 5189

Suivre l'actualité par flux RSS

Laboratoire HISOMA

Histoire et Sources des Mondes Antiques

image oiseau MOM

Poétique et politique. Nouvelles lectures d'Euripide

Colloque international de Lyon, 27-29 juin 2019

 

Jeudi 27 juin, 9h30-19h - amphi de la MILC - 35 rue Raulin - Lyon 7e

Vendredi 28 juin, 9h15-19h - amphi Descartes - ENS de Lyon - Parvis Descartes - Lyon 7e

Samedi 29 juin, 9h-17h - Attention, changement de lieu! La journée se tiendra à l'ENS, Amphi Descartes.

Programme détaillé du colloque  (.pdf)

Pour les résumés, voir ci-dessous.

 

Présentation

Depuis une centaine d'années, les savants ont examiné le rapport entre poétique et politique chez Euripide selon divers points de vue. Au milieu du XXe siècle, l'école franco-belge a analysé les incohérences formelles, dramatiques ou structurelles de ses pièces pour y déceler la trace d'allusions à des événements ou des personnes qui lui étaient contemporains. Cette approche historiciste a laissé place au tournant anthropologique des travaux de J.-P. Vernant et P. Vidal-Naquet, qui ont abouti au développement d'un nouvel ensemble d'études sur la tragédie souvent qualifiées de « néo-historicistes » –le volume collectif Nothing To Do With Dionysus, paru en 1990, en est un excellent exemple. Le New Historicism s'intéressait avant tout aux fonctions idéologiques de la tragédie, à son lien au contexte social des représentations et aux institutions politiques qui les organisaient, ainsi qu'au public du théâtre, démarche qui s'est révélée importante et fructueuse. Néanmoins, certains ont réagi à l'idée que la tragédie reflétait essentiellement des tensions socio-politiques de nature générale en prônant un retour au formalisme et à l'interprétation des pièces dans leur singularité.

Plus récemment, l'art tragique d'Euripide a été abordé de façon plus éclectique, par des méthodes alliant des considérations non seulement sociales, politiques, anthropologiques et religieuses, mais aussi (méta-)poétiques, structurelles, dramaturgiques et musicales, tantôt juxtaposées pour permettre d'englober la complexité de ses drames, tantôt articulées, la forme poétique étant alors considérée comme un mode de pensée politique. Le contexte dans lequel on doit interpréter ces tragédies a été étendu pour prendre en compte, outre les institutions et la dynamique de la cité athénienne, d'autres formes de poésie, d'art et de pensée auxquelles le poète fait allusion et se mesure sans cesse. L'objectif du colloque est de rassembler cette variété d'approches pour examiner à nouveaux frais la relation entre la poétique d'Euripide et la politique de son temps.



Programme et résumés

Cliquer sur le nom des intervenants pour le résumé de leur communication (.pdf)

 Jeudi 27 juin

 Introduction d'A. Beltrametti

I. La dramaturgie au service de la politique ou la politique au service de la dramaturgie?
 
Conférence exceptionnelle de D. Mastronarde : "Rhetorical Analysis and Close Reading in the Scholia to Euripides's Orestes"

 

Vendredi 28 juin

II. L’actualité politique au prisme du théâtre

III. La politique d’Euripide au miroir de la réception
Communications de : S. Mills, A. Dedieu, S. Fornaro
 
Table-ronde "Poétique et politique dans le théâtre contemporain"
Animée par A.-S. Noel, avec L. Durand (auteur, dramaturge), S. Gallet (auteur, metteur en scène), J. Majorel (enseignant-chercheur, Univ. Lyon2)

 

Samedi 29 juin

IV. Le/la politique dans les pièces perdues d’Euripide

V. Nouvelles approches des figures du politique

Conclusion de V. Wohl

 

Appel à communications (.pdf)    English version of the call for papers (.pdf)

Nos soutiens : HiSoMA, Collegium de Lyon, Ecole Normale Supérieure de Lyon, Université Lumière-Lyon2, Université de Lyon-Idexlyon, Association des Amis de la Maison de l'Orient.

Logo CNRS    Logo université Jean Monnet  Logo ENS Lyon