UMR 5189

Suivre l'actualité par flux RSS

Laboratoire HISOMA

Histoire et Sources des Mondes Antiques

image oiseau MOM

[Projet scientifique Axe D | Édition de sources et de corpus textuels | Épigraphie]

Épigraphie grecque et latine | 2021-2022

Séminaire de recherche du laboratoire organisé par Julien Aliquot (CNRS) et Patrice Faure (Lyon 3)
Un mardi par mois de 17h à 19h, salle 410, Maison internationale des langues et cultures (MILC) de l’Université de Lyon, 35 rue Raulin, Lyon 7e

L’épigraphie consiste en l’étude des textes inscrits sur des supports imputrescibles (pierre, métal, céramique, etc.). À la croisée de l’histoire et de l’archéologie, elle est indispensable à notre connaissance des mondes anciens. La forte implication d’Hisoma dans cette discipline remonte à la volonté de Jean Pouilloux, fondateur de la Maison de l’Orient, de créer à Lyon un pôle de recherches majeur dans le champ des études épigraphiques. Aujourd’hui, l’engagement du laboratoire est autant le fruit de travaux sur les archives des différents projets que d’opérations de terrain conduites de l’Europe à l’Asie du Sud-Est, en passant par la Grèce, l’Égypte et le Proche-Orient.

Le séminaire d’épigraphie grecque et latine est conçu comme le point de rencontre de ces activités. Il se poursuit de manière régulière depuis sa renaissance en 2014, à raison d’une séance par mois. Des invités extérieurs y contribuent à part égale avec les chercheurs et les doctorants du laboratoire. Inscrit au programme du master Mondes anciens de Lyon, le séminaire est non seulement un espace de discussion autour de l’édition de documents connus ou inédits, mais aussi l’un des lieux d’expérimentation et de réflexion sur l’évolution en cours des pratiques éditoriales dans le domaine des humanités numériques

● 21 septembre 2021
Nouveautés épigraphiques du Kosovo (I) : la statio de beneficiarii de Vendenis
Elvis Shala, Institut d’archéologie de Prishtina (Kosovo), Dan Dana, CNRS, Hisoma
- affiche (.pdf)

Au sud de la province romaine de Mésie Supérieure, le site de Vendenis (aujourd’hui Gllamnik/Glavnik, au Kosovo) n’était connu que par les trouvailles fortuites de dédicaces à la Dea Dardanica. Des fouilles archéologiques menées en 2017 ont dégagé une partie d’un temple de type gallo-romain, avec les restes de trois autels consacrés à cette déesse, confirmant ainsi l’identité de la divinité titulaire du sanctuaire. Des dédicaces plus ou moins complètes émanant de beneficiarii consularis témoignent par ailleurs de l’existence d’une statio sur l’une des routes qui traversaient la Dardanie. Cette intervention est la première d’une série dédiée aux nouveautés épigraphiques du Kosovo (inédits et relectures d’inscriptions récemment publiées).Au sud de la province romaine de Mésie Supérieure, le site de Vendenis (aujourd’hui Gllamnik/Glavnik, au Kosovo) n’était connu que par les trouvailles fortuites de dédicaces à la Dea Dardanica. Des fouilles archéologiques menées en 2017 ont dégagé une partie d’un temple de type gallo-romain, avec les restes de trois autels consacrés à cette déesse, confirmant ainsi l’identité de la divinité titulaire du sanctuaire. Des dédicaces plus ou moins complètes émanant de beneficiarii consularis témoignent par ailleurs de l’existence d’une statio sur l’une des routes qui traversaient la Dardanie.
Cette intervention est la première d’une série dédiée aux nouveautés épigraphiques du Kosovo (inédits et relectures d’inscriptions récemment publiées).

● 12 octobre 2021 - salle André Bollier - MSH LSE - 14 avenue Berthelot - Lyon 7e  - séance hybride - lien webinaire
La procession des obrimades et le culte de Leucothéa à Itanos à l’époque hellénistique
Alcorac Alonso Déniz, CNRS, Hisoma
- affiche (.pdf)

La cité d’Itanos, à l’extrémité nord-orientale de l’île de Crète, a suscité dans les dernières années un regain d’intérêt chez les archéologues. Grâce aux fouilles reprises en 1994, la reconstitution de plusieurs espaces urbains (port, remparts, nécropole, etc.) a été profondément révisée. Cette séance est consacrée à l’analyse de l’une des découvertes épigraphiques les plus remarquables des récentes campagnes. Il s’agit d’une stèle, découverte en remploi dans le quartier d’habitation d’époque protobyzantine, contenant plusieurs documents de basse époque hellénistique : une épigramme votive en deux distiques, un catalogue de treize femmes (dont une prêtresse) et une brève disposition finale stipulant l’ordre des participantes dans un cortège sacré. Premier témoignage direct d’un téménos crétois consacré à Leucothéa, la nouvelle inscription apporte aussi des informations inédites sur les pratiques cultuelles grecques associées à cette divinité.

 ● 16 novembre 2021
Le projet EpiCherchell et l’armée romaine dans les inscriptions de Césarée de Maurétanie
Dan Dana, CNRS, Hisoma, Patrice Faure, Lyon 3, Hisoma

● 7 décembre 2021
Le corpus des dédicaces de Delphes : problèmes et perspectives
Julien Faguer, École française d’Athènes

● 11 janvier 2022
L’église de la Mère de Dieu à Tyr : topographie et épigraphie
Pierre-Louis Gatier, CNRS, Hisoma

● 1er février 2022
Un décret d’Olbasa de Pisidie sur la reconnaissance des Niképhoria de Pergame (182 av. J.-C.)
Thomas Corsten, Universität Wien

● 8 mars 2022
Épigraphie et tradition antiquaire à Narbonne
Cyril Courrier, Aix-Marseille Université, Institut universitaire de France

● 5 avril 2022
Le personnel civil et militaire du palais impérial à Rome au Ve siècle à la lumière des inscriptions funéraires chrétiennes
Maxime Emion, Université Savoie Mont Blanc

● 10 mai 2022
Titre en attente
Christophe Chandezon, Université de Montpellier 3

● 7 juin 2022
Titre en attente
Maria Luisa Bonsangue, Université de Picardie

Logo CNRS    Logo université Jean Monnet  Logo ENS Lyon