UMR 5189

Suivre l'actualité par flux RSS

Laboratoire HISOMA

Histoire et Sources des Mondes Antiques

image oiseau MOM

Publications

La suffixation des anthroponymes grecs antiques (Saga)

Actes du colloque international de Lyon édités par Alcorac Alonso Déniz, Laurent Dubois, Claire Le Feuvre et Sophie Minon, avec la collaboration d’Édouard Chiricat avec les contributions de Gilles van Heems, Richard Bouchon et Bruno Helly, du laboratoire, aux Éditions Librairie Droz.
- couverture de l'ouvrage (.pdf)

Les Collines dans la représentation et l’organisation du pouvoir à Rome

Auteur : Manuel de Souza (éd.), Collection  : Scripta antiqua (108), Éditeur : Ausonius Éditions, Bordeaux
Date de parution : Décembre 2017, ISBN : 9782356132017, 180 pages, Éditeur.

Au cœur de la légende, les collines de Rome s’articulent au récit de la fondation, mais aussi des premières dissensions qui caractérisent l’histoire de la cité à venir. Les collines, sept et davantage, marquent indéniablement la topographie et ont un rôle dans la construction de l’espace urbain de la cité. Née sur le Palatin, au détriment de l’Aventin, l’Vrbs ne se constitue cependant véritablement qu’en se dotant d’un centre civique en contrebas des collines, sur le forum dès l’époque royale. Le forum et également le champ de Mars, où se fait le recensement et se réunissent les comices centuriates, deviennent les lieux centraux de la vie politique à l’époque républicaine, et la colline peut inspirer méfiance ou permettre l’affirmation d’un pouvoir alternatif. La symbolique et la fonctionnalité des collines de Rome résultent d’une histoire complexe et en mouvement, où se croisent faits historiques et exégèses, qui créent progressivement des stéréotypes, véhiculés jusqu’aux âges contemporains, sur la ville aux sept collines.
Ce livre sur les collines et le pouvoir à Rome constitue un prologue à la synthèse sur le Palatin, de la mort d’Auguste au règne de Vespasien, que proposera le prochain volume des Neronia. Il permet de mettre en perspective l’ascension palatine du pouvoir impérial, et d’en souligner les enjeux en s’interrogeant sur le rôle structurant des reliefs dans la vie et l’imaginaire politiques romains.

 

Sources de l'histoire de Tyr

II, Textes et images de l’Antiquité et du Moyen Âge, Beyrouth, Presses de l’Ifpo, Presses de l’Université Saint-Joseph, 2017, 221 p.
Pierre-Louis Gatier, Julien Aliquot, Lévon Nordiguian (éd.)
Onze articles de Julien Aliquot, Pierre-Louis Gatier et Dominique Pieri, Karl-Uwe Mahler, Pascal Arnaud, Jean-Claude Cheynet, Jean-Charles Ducène, Cécile Treffort, Marie-Adélaïde Nielen, Michel Balard, Krijnie Ciggaar, Lévon Nordiguian et Patricia Antaki-Masson.
- sommaire (.pdf)

A côté des différents travaux conduits par des équipes archéologiques libanaises ou étrangères sur les vestiges des périodes les plus anciennes, de l’âge du Bronze et de l’âge du Fer, il y avait place pour une réflexion sur l’Antiquité et le Moyen Âge qui accompagnerait et soutiendrait les activités de terrain de la Mission archéologique franco-libanaise de Tyr. En effet, les fouilles et relevés conduits sur le site par cette équipe depuis 2008 concernent essentiellement ces époques.
Parmi les études publiées ici, six portent sur l’Antiquité et cinq sur le Moyen Âge, tandis qu’en annexe Lévon Nordiguian et Patricia Antaki-Masson présentent la documentation photographique tyrienne abritée dans le fonds Poidebard de la photothèque de la Bibliothèque Orientale à l’Université Saint-Joseph de Beyrouth.

Déhès II, Les pressoirs

Olivier Callot, directeur de recherche associé au laboratoire HiSoMA
Beyrouth, Presses de l’Ifpo, Bibliothèque archéologique et historique 210, 2017. ISBN 978-2-35159-732-3.
Le village antique de Déhès, situé dans le Gebel Baricha au nord du Massif Calcaire de la Syrie du Nord, possède 29 pressoirs. De 1998 à 2010, une vingtaine d’entre eux ont été fouillés, dans le cadre des travaux de la mission archéologique franco-syrienne de la Syrie du Nord.


L’ouvrage d’Olivier Callot présente ces installations de manière détaillée et les replace dans leur contexte socio-économique. Il renouvelle notre vision du développement économique de l’arrière-pays d’Antioche, sur les collines et les plateaux du Massif Calcaire, aux époques romaine, byzantine et islamique. Contrairement à ce qui a été écrit jusqu’à présent, la grande majorité des pressoirs de Déhès sont destinés à presser du raisin et seules trois (peut-être cinq) sont des huileries. Les petites installations utilisant des rouleaux en pierre pour écraser les grappes ont rapidement été remplacées par des presses plus performantes à leviers entraînés par des treuils. À partir du IVe et du Ve siècle, les mêmes pressoirs sont transformés pour utiliser des presses à leviers et à vis encore plus puissantes. La plupart de ces pressoirs ont fonctionné jusqu’à l’époque omeyyade. Certaines installations semblent même avoir été construites à ce moment. Ce n’est qu’au IXe siècle, au début de la période abbasside, que s’amorcerait le déclin et l’abandon de la région.

Eruditio Antiqua

Parution du 8e volume "Textes grammaticaux" d'Eruditio Antiqua, revue électronique thématique, à comité de lecture international, dont l'objectif est de publier des travaux inédits dans les différents domaines de l'érudition gréco-latine, depuis les origines jusqu'à la période byzantine. 

Collective Baths in Egypt 2

Ce travail de collaboration édité par Bérangère Redon, chercheur HiSoMA, représente l’achèvement de plus d’une décennie de travaux de terrain sur les bains et les pratiques balnéaires en Égypte.
Après un premier volume, publié en 2009, qui a permis de dresser un premier état des lieux, le présent livre réunit des études de cas portant sur des bains très récemment mis au jour et des articles thématiques explorant la question des techniques de construction et de décoration des bains, et celle du combustible utilisé pour chauffer les édifices balnéaires. Il comprend aussi quatre articles de synthèse sur quatre périodes majeures de la pratique du bain collectif en Égypte : époque ptolémaïque, Haut Empire, période romano-byzantine et enfin époque moderne. Ils sont accompagnés de quatre catalogues décrivant et illustrant tous les bains collectifs d’Égypte découverts à ce jour (103), présentés à la fin du volume. 

Cahier du Centre d'Études Chypriotes 46

Ce volume rassemble les actes du colloque "Chypre et les grandes îles de Méditerranée", qui s'est tenu à Marseille les 16-17 octobre 2015, en hommage à Antoine Hermary, colloque cofinancé par HiSoMA et co-organisé par S. Fourrier, J.-Chr. Sourisseau et H. Tréziny, qui sont également les éditeurs scientifiques du volume.

Salamine de Chypre

La collection Salamine de Chypre accueille la publication des résultats des travaux de la mission archéologique française à Salamine (1964-1974). Seize volumes sont disponibles sur Persée (publiés entre 1969 et 2004). Ils comprennent des catalogues d’objets découverts lors des fouilles françaises (lampes, figurines de terre cuite, céramiques, monnaies), des publications d’ensembles archéologiques (tombe géométrique, résidence et basilique byzantines), ainsi que des corpus de testimonia (sources littéraires et inscriptions). Deux volumes témoignent de travaux menés en collaboration avec le Département des Antiquités de Chypre : la publication d’un dépôt de sculptures fouillé par la mission pour le Département (volume V) ; le catalogue des lampes du Musée de Chypre (volume VII).

Varium et Mutabile

Mémoires et métamorphoses du centon dans l'Antiquité
Florence Garambois-Vasquez, Daniel Vallat 2017, 218 p. ISBN 978286272690. À l’origine le centon est un morceau de tissu grossier cousu de pans d’étoffes différentes et de couleurs variées.Par assimilation, il désigne une pièce généralement en vers et s’affirme donc comme une forme littéraire dont l’existence même est fondée sur la notion d’intertextualité. Mais si le centon est fait de morceaux d’un modèle, il a un sens et une portée tout à fait différents de ceux de l’original. Dans le sillage du renouveau des études sur ce genre littéraire si particulier, le présent ouvrage se présente comme un itinéraire et une redécouverte de cette production. Il questionne le problème de l’intertextualité et s’attache à situer le centon dans le cadre culturel de l’Antiquité et à analyser les conditions littéraires prédisposant à l’émergence du genre, ainsi que les points de convergence avec les centons « modernes », dont la vivacité ne s’est jamais réellement démentie.

Le cercueil de Padikhonsou

Le cercueil de Padikhonsou au musée des Beaux-Arts de Lyon (XXIe dynastie)
France Jamen, chercheur associée au laboratoire HiSoMA
Studien zum Altägyptischen Totenbuch, Wiesbaden, Harrassowitz, Germany, 2016
- sommaire et IVe de couverture (.pdf)
Le cercueil et la couverture de momie "prêtre-pur, prêtre-lecteur et embaumeur du domaine d'Amon" Padikhonsou sont conservés au musée des Beaux-Arts de Lyon. Cet ouvrage tente de replacer cet ensemble funéraier dans son contexte historique, au temps des rois-prêtes, en s'intéressant au nom, aux titres et au statut social de son propriétaire...

Pages

Logo CNRS    Logo université Jean Monnet  Logo ENS Lyon